Image

Cuisine japonaise 6 lettres

Cuisine japonaise 6 lettres

La réponse aux mots croisés ou aux mots croisés à la question: cuisine japonaise 6 lettres

Anakyu - petit rouleau de sushi farci d'anago fumé et concombre (cuisine japonaise).

Genmai C'est le plus nutritif et riche en fibres (cuisine japonaise).

Le pain de riz Gunkan est enveloppé dans une bande d'algues et aplati, avec du caviar et d'autres petits ingrédients sur le dessus (cuisine japonaise).

Daizu - soja (cuisine japonaise).

Le radis frais et pelé Daikon aide à assimiler les aliments gras, rétablit la digestion normale (cuisine japonaise).

Cabotya - Citrouille japonaise (cuisine japonaise).

Kegani - crabe velu (cuisine japonaise).

Kinako - farine de soja jaune (cuisine japonaise).

Kinome - jeunes pousses tendres de cendre de Barbarie (cuisine japonaise).

Masago - Petits œufs de poisson volant orange (cuisine japonaise).

Nigiri - un format de sushi, un morceau de riz fait à la main avec tout type de filet de poisson posé dessus (cuisine japonaise).

Shirasu - petites sardines frites blanches (cuisine japonaise).

Surimi Dans les rayons des magasins, il peut être considéré comme de la "chair de crabe" (cuisine japonaise).

Surume - calamars entiers pelés et séchés (cuisine japonaise).

Temaki (rouleaux) - format de sushi enveloppé d'algues, un cylindre de riz avec des filets de poisson ou des légumes à l'intérieur (cuisine japonaise).

Chikuwa - pâte de poisson formée sur un bâton comme un popsicle (cuisine japonaise).

Hanpen - gâteaux de requin carrés (cuisine japonaise).

Tsumire - boulettes de viande de poisson avec de la viande rouge comme les sardines et le maquereau (cuisine japonaise).

50 plats incontournables au Japon

Plus récemment, de nombreuses personnes ont associé la cuisine japonaise exclusivement aux sushis et aux petits pains, mais progressivement, d'autres plats du pays du soleil levant gagnent en popularité dans le monde entier. Dans l'article d'aujourd'hui, nous parlerons brièvement de 50 plats que vous devriez absolument essayer si vous vous trouvez au Japon.

1. Sushi / Sushi

Le sushi est un plat qui combine du riz japonais et des fruits de mer (bien que d'autres ingrédients soient parfois utilisés). Il existe également un type de sushi fermenté appelé nare-zushi, mais les sushis les plus typiques sont le nigirizushi et le temakizushi. Il existe de nombreux autres ingrédients pour ceux qui n'aiment pas le poisson cru, y compris les crevettes bouillies et les anguilles frites..

Vous pouvez trouver des sushis partout au Japon, mais Sushi les restaurants haut de gamme comme dans la région de Ginza ou à proximité des ports de pêche sont particulièrement charmants. Si vous voulez manger à peu de frais, vous devriez vous rendre au restaurant de sushi kaitenzushi ou au convoyeur de sushi, où vous pourrez les déguster, en ne payant que 100 yens par assiette..

2. Tempura

Le tempura est un plat dans lequel les fruits de mer, les légumes frais et d'autres ingrédients sont d'abord trempés dans de la farine et de la pâte aux œufs, puis frits. Bien que la tempura puisse être dégustée dans de nombreux restaurants, si vous voulez essayer un plat particulièrement savoureux et frais, il est préférable de visiter un restaurant spécialisé dans la tempura. Dans une institution similaire, les plats sont servis immédiatement après leur préparation..

3. Sukiyaki / Sukiyaki

Le sukiyaki est un plat dans lequel la viande et les légumes sont cuits dans une casserole en fer. La sauce Sukiyaki connue sous le nom de warishita est faite de sauce soja et de sucre..

Il existe de nombreuses variations dans les ingrédients et les façons d'utiliser ce plat en fonction de la région. Par exemple, dans certaines régions, un œuf martelé est mélangé à une sauce pour créer une saveur plus douce. En général, si vous souhaitez déguster beaucoup de boeuf, alors ce plat est fait pour vous..

4. Ramen

Le ramen est un plat à base de nouilles de blé qui est devenu incroyablement populaire. Au départ, la soupe était à base de poulet, mais ces dernières années, du porc, du bœuf et des fruits de mer ont également été ajoutés. En plus de la version traditionnelle, les ramen infusés au curry peuvent également être dégustés aujourd'hui. Il convient de mentionner ce type de ramen, où les nouilles et la soupe sont servies séparément, il s'appelle tsukemen..

5. Riz au curry

Si nous parlons de curry, alors il est originaire d'Inde. Mais dans notre cas, nous entendons un plat unique et localisé à base d'un curry venu du Japon au Royaume-Uni. Il est composé de viande et de légumes (carottes, pommes de terre, oignons, etc.), curry, cuit et servi avec du riz. Parfois, des escalopes de porc peuvent être ajoutées sur le plat. Vous pouvez déguster ce plat à la fois dans des restaurants de curry spécialisés et dans un restaurant ordinaire..

6. Tonkatsu

Le tonkatsu est un plat à base de côtelettes de porc telles qu'elles sont fabriquées en Occident, c'est-à-dire lorsqu'une tranche épaisse de porc est trempée dans la farine et la pâte aux œufs battue, puis enrobée de chapelure et frite dans l'huile. Mieux vaut essayer le tonkatsu dans un restaurant de spécialités.

7. Soba japonais

Un plat de nouilles à base de farine de sarrasin, mangé avec de la sauce soja et du sucre, et avec des garnitures telles que des œufs, tempura, etc. Les nouilles soba, que vous pouvez acheter en magasin, sont particulièrement savoureuses, mais en même temps très chères, nous vous recommandons donc essayez le soba au restaurant. Là, vous pouvez facilement décider des remplissages indiqués dans le menu..

8. Nouilles Udon / Udon

Udon est une nouille à base de farine de blé. Il se mange de la même manière que le soba, avec une sauce soja et sucre. Udon peut être dégusté dans de nombreux restaurants, mais encore une fois, le plus délicieux est préparé dans des restaurants udon spécialisés. Et en hiver, nous vous conseillons d'essayer le délicieux ragoût de nouilles connu sous le nom de nabe yaki udon.

9. Karaage / Karaage

Le karaage est un poulet assaisonné de sauce soja, de sel et d'une gamme d'autres épices, saupoudré d'amidon et frit dans l'huile. Le plat ressemble à la version japonaise du poulet frit, mais son goût est complètement différent..

Il existe de nombreuses options différentes pour faire du karaage au Japon, selon la région. Par exemple, le poulet nanban à Miyazaki, où le karaage est assaisonné de sauce tartare, ou le tebasaki à Nagoya, où le karaage est servi avec une sauce sucrée et épicée. Vaut vraiment le coup d'essayer.

10. Yakitori

Le Yakitori est un poulet grillé sur des brochettes et assaisonné de sauce sucrée ou de soja. Nous vous recommandons également d'essayer le kebab de porc (yakiton japonais).

11. Yakiniku

Le Yakiniku est du bœuf trempé dans une sauce et grillé. Il est très important d'utiliser la viande la plus fraîche pour ce plat. Après avoir légèrement grillé le plat, vous pouvez profiter du goût doux du bœuf japonais.

Les yakiniku les plus populaires sont le filet (appelé rosu par les Japonais) et le kalbi (viande marinée coréenne). Dans les restaurants yakiniku, vous pourrez déguster toutes sortes de viandes. Le prix de la viande dépend de la qualité, donc si vous voulez goûter du vrai yakiniku, nous vous recommandons d'aller dans un restaurant haut de gamme.

12. Sashimi / Sashimi

Le sashimi est un plat traditionnel japonais à base de poisson cru coupé en morceaux. Servi avec sauce soja. Ajoutez des épices comme le wasabi ou le gingembre pour rendre le sashimi encore plus délicieux.

Vous pouvez également déguster des sashimis dans d'autres pays, mais le degré de fraîcheur est susceptible d'être plus faible. Si vous voulez essayer des sashimis bon marché, commandez un kit repas dans un restaurant près du port de pêche. Mais si vous êtes prêt à dépenser un peu plus, vous devriez visiter un restaurant de sushis ou un restaurant japonais traditionnel. Si vous séjournez dans un ryokan ou une auberge japonaise traditionnelle, vous aurez probablement du sashimi pour le dîner..

13. Robatayaki

Robataiaki n'est pas vraiment de la nourriture, mais plutôt un restaurant. Au restaurant, poissons et légumes sont cuits au feu de bois devant les clients. Les plats sont cuits directement sur du charbon de bois, ce qui leur donne une saveur unique.

14. Shabu-shabu / Shabushabu

Un plat dans lequel la viande et les légumes sont bouillis dans de l'eau parfumée au konbu et à d'autres ingrédients. Une sauce shabu shabu typique est le ponzu ou la sauce au sésame. Et l'essentiel est de plonger légèrement la viande dans l'eau avant de la manger..

Vous pouvez commander du shabu-shabu à la fois de bœuf et de porc. Parfois, des nouilles udon sont ajoutées au plat à la fin du repas. Contrairement à certains autres plats, vous ne pourrez pas trouver de shabu shabu dans les restaurants non spécialisés, sauf dans quelques restaurants sukiyaki..

15. Gyutanyaki

Ce plat est originaire de Sendai, où la langue de bœuf (gyutan) est préparée d'une manière spéciale qui adoucit la viande. Vous ne pouvez trouver ce plat que dans des restaurants spéciaux..

Un gutanyaki typique contient du riz cuit avec de l'orge (mugimeshi) et de la soupe de bœuf avec de la langue de bœuf. Le Mugimeshi est généralement servi avec du tororo, ou patate douce râpée, ainsi que divers cornichons tels que du chou ou des piments. Notez que dans les restaurants de gyutan de spécialité, la langue de bœuf est assez épaisse.

16. Kaiseki Ryori

Le kaiseki-ryori n'est pas non plus un plat, mais un style de cuisine le plus approprié pour un banquet. Dans ce cas, le menu se compose généralement de:

  • ichijusansai (soupe, sashimi, plat frit),
  • collations (otooshi),
  • aliments frits (agemono),
  • ragoûts (mushimono),
  • Salade japonaise (aemono), plats marinés.

Et à la fin du repas, il est d'usage de servir du riz, de la soupe miso, des cornichons (konomono) et des fruits (mizugashi). Naturellement, une telle nourriture n'est disponible que dans les restaurants spécialisés kaiseki ryori, et des réservations sont généralement nécessaires. Il convient également de mentionner que le prix du kaiseki-ryori est souvent très élevé..

17. Gyudon

Ce plat est du riz au bœuf. Le gyudon, ou bol de bœuf, est déjà devenu un plat populaire dans le monde entier, mais le gyudon fabriqué au Japon peut être légèrement différent du gyudon fabriqué dans d'autres pays. Premièrement, la qualité du riz est différente. De plus, la qualité du bœuf peut être différente. Au fait, si vous voulez déguster un gudon vraiment savoureux, nous vous recommandons de verser un œuf battu sur le bœuf.

18. Chankonabe

Le chankonabe est préparé dans une grande casserole avec de la viande et des légumes très nutritifs. Ce plat est populaire auprès des lutteurs de sumo qui l'utilisent pour prendre du poids. Si vous voulez goûter le vrai chankonabe, dirigez-vous vers un restaurant tenu par un ancien lutteur de sumo.

19. Motsunabe

Un plat célèbre de Fukuoka dans lequel le bœuf et le porc sont cuits dans une casserole avec une variété de légumes tels que le chou et les poireaux chinois (nira japonais). D'autres ingrédients peuvent être ajoutés pendant la cuisson. Après le plat principal, des nouilles chinoises chanpon ou du riz sont généralement ajoutés à la soupe. Vous pouvez également trouver des restaurants motsunabe à Tokyo, mais il vaut mieux essayer les motsunabe originaux à Fukuoka..

20. Onigiri

L'onigiri est une boule de riz cuit, légèrement salée et souvent avec des ingrédients tels que l'uméboshi (prune séchée), le saumon ou la morue enveloppée dans une feuille de nori (algue séchée). The21.re - Magasins spécialisés Onigiri. Cependant, vous pouvez les acheter dans d'autres magasins. Ce plat est très apprécié des étrangers..

21. Unagi-no-kabayaki

Unagi-no-kabayaki est une anguille ("unagi" en japonais) recouverte de sauce et frite sur du charbon de bois. Dans certaines régions, il est cuit à la vapeur plutôt que frit. Il existe un type de kabayaki qui n'est pas trempé dans la sauce avant la friture, il est connu sous le nom de shiroyaki, cependant, il est généralement trempé dans du soja et de la sauce sucrée avant la friture..

Vous pouvez déguster unagi à la fois comme plat indépendant et avec du riz (la deuxième option est plus populaire). Nagoya a une façon unique de manger unagi connue sous le nom de hitsumabushi, lorsque le thé est versé sur du riz puis mangé..

22. Kani (crabe)

Le kani, ou simplement le crabe, se trouve dans toutes les parties de la planète, mais le crabe au Japon est spécial. Le crabe velu (kegani japonais) a une viande exquise et une saveur profonde. Les Japonais aiment particulièrement la partie du crabe appelée kanimiso. C'est une pâte vert foncé de la cavité intestinale qui a un goût légèrement amer..

Si vous voulez essayer le crabe, nous vous recommandons le crabe royal rouge (tarabagani en japonais), que l'on trouve à Hokkaido et dans les restaurants de spécialités..

23. Yakizakana

Le yakizakana est un plat de poisson traditionnel grillé directement sur un feu ouvert, ce qui rend le poisson croustillant. Le plus souvent, le chinchard (aji), le saury (sanma), le maquereau (saba) ou le saumon (shake) sont choisis pour ce plat. Le yakizakana peut être apprécié dans tout le Japon, et si vous séjournez dans un ryokan ou une auberge japonaise traditionnelle, ce plat est servi pour le petit-déjeuner..

24. Nizakana

Le nizakana est un poisson cuit à la sauce soja. Le maquereau (saba), la plie à œil droit (karei) ou l'alfonsino (kinmedai) sont couramment utilisés pour ce plat. Un autre plat populaire, le buridaikon, est lorsque le poisson est cuit avec du daikon. Vous pouvez déguster le nizakana dans de nombreux restaurants, y compris l'izakaya.

25. Plats frits de restaurants de style occidental

Outre le tonkatsu, il existe un certain nombre d'aliments frits qui sont préparés de la même manière que le tempura. Il s'agit notamment du korokke (croquettes), du menchikatsu (tarte hachée frite), de l'Ebi Fry (crevettes frites), du kani cream korokke (croquettes de crabe) et du kaki fry (huîtres frites). Vous pouvez déguster ces délicieux plats dans les restaurants de style occidental. La façon de servir le plat dépend du restaurant spécifique.

26. Jingisukan

C'est un plat local de Hokkaido et de la préfecture d'Iwate. Jingisukan est de la viande et des légumes cuits dans une casserole spéciale avec une partie centrale surélevée. La viande est cuite au centre de la casserole, permettant au jus de la viande de s'égoutter et de s'imprégner dans les légumes sur les côtés. Veuillez noter que l'agneau a une odeur très distincte, vous n'aimerez peut-être pas le plat.

27. Kushi-katsu à la Kansai

Dans la région du Kansai, un plat populaire dans lequel la viande et les légumes sont embrochés puis frits dans une pâte comme le tonkatsu. Il existe de nombreux types de kusikatsu, vous pouvez donc profiter d'une grande variété de saveurs si vous le souhaitez..

Avant de manger du kusikatsu, trempez-le dans la sauce Worcester. Mais n'oubliez pas que la sauce est partagée avec d'autres clients, vous ne devriez donc y tremper le kusikatsu qu'une seule fois. Notez également que les restaurants kushikatsu non spécialisés dans la région de Kanto servent des brochettes de porc frit et d'oignon comme kusikatsu.

28. Oden

Bien qu'il existe souvent de grandes différences de cuisine entre les régions japonaises, un oden typique est un plat dans lequel du daikon, des boulettes de viande et de poisson, des œufs durs et d'autres ingrédients sont bouillis dans un bouillon de bonite séchée ou de konbu mélangé à de la sauce soja. Vous pouvez essayer l'oden dans les restaurants spécialisés d'oden, et ce plat est également vendu dans les magasins réguliers.

29. Okonomiyaki

Ce plat se compose de légumes, de viande, de fruits de mer et d'autres ingrédients qui sont mélangés avec de la farine de blé et des œufs et cuits sur la cuisinière. Dans certaines régions du Japon, les ingrédients sont placés au-dessus du mélange de farine et d'œufs, plutôt que d'être mélangés avec eux..

Il est impératif de mentionner que dans la plupart des régions, les chefs des restaurants cuisiner eux-mêmes des okonomiyaki, mais dans la région de Kanto, il existe de nombreux restaurants où le client le fait lui-même. Cependant, si vous n'êtes pas confiant en vos capacités, vous pouvez contacter le personnel du restaurant et ils feront tout pour vous..

Une sauce spéciale est une saveur régulière, et l'ajout de mayonnaise à un plat le rend encore meilleur. Vous pouvez également trouver des stands d'okonomiyaki dans divers festivals et événements.

30.Buta-no-shogayaki

Buta no shogayaki est fait de porc et de gingembre finement tranchés, et la sauce soja et le saké (vin de riz japonais) lui donnent une saveur particulière. Ce plat peut être trouvé sur le menu de n'importe quel restaurant..

31. Katsudon

Ce plat est composé de tonkatsu et d'oignons cuits à la sauce soja et recouverts d'œufs battus. Le tonkatsu fraîchement torréfié est délicieux en soi, mais le katsudon est une toute nouvelle saveur. Katsudon peut être trouvé non seulement dans les restaurants de spécialités tonkatsu, mais aussi dans les restaurants réguliers. Cependant, pour profiter du meilleur katsudon, nous vous recommandons de visiter le restaurant tonkatsu.

32. Fugu

Le poisson-globe est un poisson toxique qui ne peut être cuit légalement que dans des restaurants agréés. C'est un plat assez cher. Dans les restaurants de fugu, vous pouvez déguster une variété de plats de fugu tels que le fugu chaud, le fugu karaage et le fugu sashimi.

33. Gyoza

Les gedza sont des boulettes chinoises traditionnelles. En Chine, le suigyoza, ou gedza bouilli, est courant, mais au Japon, le yakigyoza, ou gedza frit, est plus populaire. Une autre différence est l'utilisation de l'ail dans les gyoza frits. Les boulettes de gedza sont généralement trempées dans de la sauce soja, de la sauce chili chinoise, du vinaigre et d'autres sauces que vous pouvez choisir de déguster.

34. Nikujaga

C'est un exemple de la cuisine traditionnelle japonaise à la maison, où les pommes de terre et la viande sont cuites dans une sauce de soja et de sucre. Parfois, des carottes et des shirataki (nouilles konnyaku) sont également ajoutés au plat. Ce plat typique peut être trouvé dans les izakaya et les restaurants ordinaires..

35. Takoyaki

Pour cuisson takoyaki un mélange de farine de blé, d'eau et de bouillon est versé dans une poêle spéciale aux formes semi-circulaires. Ensuite, une garniture est préparée à partir de calmars hachés, de chou et de crevettes séchées, qui sont ajoutés au mélange résultant, puis frits. Après un moment, retournez la poêle pour faire frire l'autre côté..

Takoyaki a un goût similaire à l'okonomiyaki. Versez la sauce dessus avant utilisation. Une assiette de takoyaki dans les restaurants coûte environ 500 yens (près de 300 roubles).

36. Sauce Yakisoba

La sauce yakisoba est un plat de nouilles frites, de porc, de chou, de germes de soja et d'autres ingrédients, habillé de sauce Worcestershire. La sauce yakisoba est généralement garnie de gingembre mariné rouge et saupoudrée d'algues vertes séchées. Vous pouvez trouver la sauce Yakisoba dans les étals ou dans les restaurants okonomiyaki, ainsi que dans les magasins.

37. Omelette au riz / riz à l'omelette

Pour préparer ce plat, vous devez faire frire le riz, le poulet et les oignons ensemble, assaisonnés de ketchup, puis verser une fine couche d'omelette. Il est d'usage de verser le plat obtenu sur le dessus avec une sauce demi-glace. L'omelette au riz est très populaire auprès des enfants, mais les adultes l'adorent aussi. Ce plat peut être trouvé dans les restaurants de style occidental et les restaurants à menu fixe.

38. Napolitain

Le Napolitano est composé de saucisses, d'oignons et de poivrons verts frits avec des pâtes bouillies et assaisonnés de sauce ketchup. Le résultat est une version japonaise de spaghettis à la sauce tomate, mais avec une saveur complètement différente. Vous pouvez trouver des pâtes napolitaines dans les restaurants et cafés de style occidental.

39. Kamameshi

Kamameshi est un plat dans lequel des portions individuelles de riz sont cuites dans un pot en fer appelé kama, avec de la sauce soja, du mirin (saké sucré pour l'assaisonnement) et d'autres ingrédients. Du riz, du poulet, des fruits de mer, des légumes, etc. sont également ajoutés à la casserole avant la cuisson, du caviar de saumon est ajouté après la cuisson. Le plat fini n'est pas mangé de kama, mais servi dans des bols. Profitez du kamameshi dans les restaurants de spécialités kamameshi.

40. Tamagoyaki

Tamagoyaki - c'est une sorte d'omelette roulée. Il est très facile de réaliser ce plat aromatique. Dans certains cas, de la sauce ou du bouillon de soja, connu au Japon sous le nom de dashi, est ajouté au tamagoyaki. Tamagoyaki avec l'ajout de dashi s'appelle dashimaki tamago, et bien que son apparence soit similaire à un tamagoyaki normal, le goût est complètement différent. Vous pouvez trouver tamagoyaki dans les magasins généraux et les magasins spécialisés tamagoyaki.

41. Salade de pommes de terre

Version japonaise de la salade de pommes de terre. Ce plat utilise de la mayonnaise japonaise, qui a un goût légèrement différent de la mayonnaise européenne, de sorte que la salade de pommes de terre a un goût différent de celui de l'étranger. Le maïs, le concombre, les carottes et les oignons sont également souvent ajoutés à cette salade..

Vous pouvez trouver de la salade de pommes de terre dans les magasins, mais nous vous recommandons de l'essayer dans un restaurant ou un izakaya, où son goût fait maison est vraiment fantastique..

42. Misoshiru (soupe miso) / Miso-shiru (soupe miso)

Le misoshiru (soupe miso) est la soupe japonaise standard. Il est préparé en mélangeant de la pâte de miso, des flocons de bonite, du konbu et d'autres ingrédients. Les autres ingrédients courants de la soupe miso sont le tofu, le wakame et le daikon. À propos, il existe un plat appelé buta-jiru, qui se prépare presque de la même manière que le misoshiru, mais il comprend également du porc (buta nike en japonais), du daikon, des carottes et du taro (satoimo en japonais).

43. Tofu

Le tofu est devenu bien connu à l'étranger, mais pendant que vous êtes au Japon, assurez-vous d'essayer le vrai tofu. Un plat très simple qui utilise du tofu est le hyaakko. C'est à ce moment que des flocons de bonite et du gingembre sont placés sur le tofu et que de la sauce soja est versée dessus. Vous pouvez l'essayer à izakaya et dans d'autres restaurants. Nous vous recommandons également d'essayer le dengaku, qui est du tofu haché, grillé et arrosé de miso.

44. Chawanmushi

Un plat dans lequel divers ingrédients tels que du poulet, du poisson blanc, des crevettes, de la pâte de poisson (kamaboko) et des noix de ginkgo (ginnan) sont ajoutés à un mélange d'œufs et de dashi dans un bol (chawan) et cuits à la vapeur. Le chawanmushi peut être commandé dans des restaurants japonais traditionnels. Extérieurement et en texture, le plat est similaire à la crème anglaise, mais a une saveur unique..

45. Tsukemono

Les tsukemono sont des légumes assaisonnés de sel, de vinaigre ou de saké. Habituellement, le tsukemono est servi dans les restaurants japonais traditionnels, tandis que le tsukemono des magasins spécialisés est un vrai délice. Il existe de nombreux types de tsukemono que vous devriez absolument essayer.

46. ​​Tamagokake gohan

Ce plat de riz est préparé en mélangeant un œuf cru avec de la sauce soja et en versant le mélange obtenu sur le riz chaud. Récemment, tamago kake gohan est devenu si populaire que vous pouvez même trouver des restaurants tamago kake gohan au Japon..

47. Edamame

Les edamame sont de jeunes graines de soja, bouillies directement dans les cosses dans de l'eau légèrement salée ou cuites à la vapeur. C'est une excellente collation à la bière et est souvent commandée au bar. L'edamame, bien qu'il ait un goût simple, est néanmoins apprécié par de nombreux.

48. Chazuke

C'est un plat dans lequel le thé est versé directement sur du riz. Il est souvent consommé en fin de repas. Il a un goût très léger et rafraîchissant, vous pouvez donc le manger même si vous êtes déjà rassasié. Des garnitures telles que des algues séchées, des œufs de morue et du saumon sont souvent saupoudrées sur le plat..

49. Umaibo

Cette collation japonaise est très appréciée à l'étranger. On dit qu'il n'y a pas d'enfants au monde qui n'aiment pas l'umaibo, qui ne coûte que 10 yens. Il existe une large gamme de saveurs, y compris le salami, le takoyaki et le fromage.

50. Kashipan

Une variété de petits pains sucrés qui peuvent être achetés dans les magasins ou à la boulangerie. Il existe différentes saveurs de kashipan et différentes garnitures, telles que l'anpan (avec des pâtes sucrées) et le curry (avec une sauce au curry), ainsi que des arômes, comme la saveur de melon). Ils coûtent généralement environ 100 yens, vous devriez donc les essayer si vous vous trouvez au Japon.

Plats de viande japonais: un guide de base

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous entendez «cuisine japonaise»? Sushi, ramen, saké... Les connaisseurs se souviendront aussi du natto, du nabemono et du teppanyaki "barbecue japonais". Il existe un stéréotype selon lequel les Japonais ne mangent que des fruits de mer, du soja et des légumes étranges qui ne sont pas dans nos magasins. Mais la cuisine japonaise est beaucoup plus variée. Nous vous parlerons de plusieurs plats de viande du pays du soleil levant, pour la préparation desquels des ingrédients extravagants ne sont pas nécessaires.

Negimaki

Le mot maki dans la traduction du japonais signifie un rouleau, un rouleau. Les Negimaki sont des rouleaux de bœuf tranchés finement avec des oignons verts, grillés.

Dans un negimaki correctement préparé, les oignons n'ont pas un goût amer. Cela ne fait que rendre la viande juteuse et aromatique. Le bœuf, à son tour, donne au plat une «saveur de viande» particulière. Ce qu'on appelle umami au Japon. De plus, les petits pains joliment coupés et en sauce sont spectaculaires lorsqu'ils sont servis..

Teriyaki

Teri est brillante et le yaki est frit. Teriyaki est une sauce japonaise traditionnelle et un moyen de faire frire le poisson et la viande en l'utilisant. L'astuce est de caraméliser les aliments dans le sucre dans cette sauce.

Les Européens connaissent l'expression de poulet teriyaki. De nombreux restaurants servent des poitrines de poulet, des ailes ou même des cuisses saupoudrées de cette sauce et saupoudrées de graines de sésame. En même temps, de l'ail et des épices sont ajoutés à la sauce. Le teriyaki authentique est fait avec uniquement de la sauce soja, du sucre, du saké et du vin de riz sucré - mirin. Cette sauce est facile à réaliser. L'essentiel est d'observer les proportions..

Kushiyaki / Yakitori

Littéralement traduit du japonais, Kushiyaki signifie griller à la broche. En fait, ce sont de petites brochettes de viande et de poisson sur des brochettes de bambou, frites sur des charbons.

Kushiyaki est souvent identifié avec le yakitori. Ce dernier est également un kebab, uniquement à base de poulet et toujours avec une sauce spéciale, qui est versé sur le poulet pendant la cuisson et le service. Il existe de nombreuses variantes de yakitori: sho niku (cuisses de poulet avec peau), hatsu (cœur de poulet), ninnikuma (cuisses de poulet à l'ail), etc..

Le yakitori est un aliment de rue populaire au Japon, tout comme le riz onigiri triangulaire et les boules de takoyaki de poulpe frites. Les yakitori se marient bien avec la bière - souvent servis avec une boisson mousseuse dans les bars japonais izakaya.

Tsukune

Les tsukune sont des boulettes de viande rondes ou ovales. Au Japon, ils sont le plus souvent préparés à partir de poulet; il existe également des recettes avec du porc et du bœuf..

Habituellement, le tsukune est grillé avec de la sauce yakitori, mais parfois les boulettes de viande sont mijotées, cuites au four ou frites dans une poêle.

Karaage

Le karaage n'est pas un plat, mais une technique culinaire. C'est de la nourriture frite. Le plus souvent, le poulet est préparé de cette manière, mais peut-être du poisson et des légumes..

Le poulet karaage est d'abord trempé dans une marinade à la sauce soja, à l'ail et / ou au gingembre. Puis pané dans de la fécule de pomme de terre et frit. En conséquence, le poulet est croustillant et très juteux..

Le mot katsu peut être traduit par «côtelette». Mais au Japon, les côtelettes ne sont pas des gâteaux hachés. Les Japonais ont emprunté le terme au français, où côtelette signifiait à l'origine un mince morceau de viande.

Par conséquent, les katsu sont des côtelettes de porc panées avec de la chapelure. Pour être plus précis, le katsu japonais est un plat complexe, quand une escalope de porc (parfois du poulet), une salade de chou, du riz bouilli et un bol de soupe miso sont servis sur la table.

Yakiniku

Traduit littéralement, le yakiniku est de la viande frite. Ce mot est utilisé pour désigner la méthode de cuisson de la viande et le nom du plat - boeuf grillé.

Les restaurants Yakinik ont ​​des tables spéciales avec des brûleurs à gaz ou à charbon au centre. Les visiteurs reçoivent les meilleures tranches de bœuf cru, des légumes et diverses sauces. La sauce yakiniku traditionnelle est le ponzu, qui est fabriqué à partir de jus de citron, de sauce soja, de vin de riz mirin, d'algues kombu et de thon fumé séché katsuobushi.

Les clients préparent eux-mêmes la viande selon le degré de cuisson souhaité. Le processus est très appétissant et le résultat est délicieux.

Kakuni

Ce sont des cubes de porc cuits à feu très doux dans du bouillon de poisson (!) Dashi et du vin de riz mirin. Parfois, un peu de sucre est également ajouté. Servi avec gingembre frais et poireaux. La poitrine de porc est utilisée pour faire des kakuni traditionnels..

Ce plat est particulièrement populaire à Nagasaki. On pense que la recette du kakuni est venue de Chine au pays du soleil levant..

Vous pouvez facilement trouver des recettes détaillées pour les plats présentés en russe sur le Web. De plus, en règle générale, ils ne sont pas adaptés, mais proches de l'original. Il existe de nombreux plats dans la cuisine japonaise, dont les ingrédients peuvent être achetés au supermarché le plus proche..

Avez-vous essayé l'un de ces articles? Partagez votre expérience gastronomique dans les commentaires.

Hélas, nous ne connaissons pas de tels mots :(

Rechercher dans scanword:

Avec l'aide de notre service, vous pouvez trouver des réponses aux mots difficiles à deviner des mots-clés les plus connus.

  • Noms
  • Adjectifs
  • Verbes
  • Villes
  • Rivières
  • Des oiseaux

Scanword Guru est un assistant de mots croisés en ligne pour définir les mots par masque. La copie du matériel du site est possible sous réserve de l'installation d'un lien indexé actif!

nourriture japonaise 6 lettres

Cuisine japonaise 6 lettres

L'auteur Alexander Paramonov a posé une question dans la section Devoirs

Plat de cuisine japonaise six lettres six lettres 1ère lettre 2ème-une 4ème et 5ème et a obtenu la meilleure réponse

Réponse de ?? l. ? ? vm? ??[gourou]
Le sashimi (sashimi japonais) est également un sashimi - un plat national. Le sashimi est fabriqué à partir d'une variété de filets, d'autres et même de viande, coupés en petits morceaux. Les produits ne sont utilisés que crus. Servi avec, tranché finement et feuilles.

Plat japonais réponse 6 lettres

Vous trouverez ci-dessous la bonne réponse au plat japonais à 6 lettres.Si vous avez besoin d'aide pour compléter le puzzle de mots croisés, continuez à naviguer et utilisez notre fonction de recherche.

réponse aux mots croisés et aux mots croisés

mots croisés similaires

  1. Plat de lettrage japonais
  2. Plat traditionnel japonais de riz rouge et de haricots
  3. Plat de soja japonais
  4. Plat japonais de panko et escalope de porc frite, généralement servi avec du chou
  5. Plat japonais préparé à partir de poisson avec de la viande blanche
  6. Plat japonais
  7. Plat japonais "sushi" dans sa forme originale 4 lettres
  8. Plat national japonais de boule de poisson 4 lettres
  9. Plat japonais, légumes ou poisson frit en pâte
  10. Sushi japonais (plat) 4 lettres
  11. Plat de poisson cru japonais 4 lettres
  12. Plat de riz japonais 4 lettres
  13. Plat japonais de poisson cru et fruits de mer
  14. Plat de poisson japonais 4 lettres
  15. Lettres de boule de plat de poisson national japonais
  16. Plat japonais de petits morceaux de poisson cru et de riz
  17. Plat japonais - boulettes de poisson cru avec du riz
  18. Plat moldave, plat traditionnel moldave

mots intéressants

  1. Zhebrak
  2. Zheldak
  3. polonais
  4. Lawson
  5. Loban
  6. Zheldak

mots les plus populaires

  1. Nikopol
  2. Diti
  3. Anschluss
  4. Volkonsky
  5. Mazovie
  6. Irapuato
  7. Orekhov
  8. Est lui
  9. Queensland
  10. Tafilalet

Ce site Web utilise des outils tiers et définit les cookies nécessaires au fonctionnement et aux objectifs décrits dans la politique de cookies.

Caractéristiques de la cuisine japonaise.

Avant l'européanisation du pays sous l'empereur Meiji (fin XIXe - début XXe siècle), la cuisine japonaise se distinguait par son originalité, qui la rendait différente de toute autre cuisine au monde. Contrairement à leurs voisins - les Chinois, les Coréens et les peuples d'Asie du Sud-Est, les Japonais ne mangeaient ni viande ni volaille. Contrairement aux hindous, ils ne mangeaient pas de produits laitiers. Les Japonais ont reçu les protéines complètes nécessaires à la nutrition (contenant l'ensemble des acides aminés essentiels) des légumineuses, des poissons et des «fruits de mer» (mollusques, crustacés). De plus, les Japonais évitaient de cuisiner du poisson et des légumes, préférant les manger crus, salés et fermentés. Pour les Européens, la cuisine japonaise paraissait misérable au début. Les officiers du commandant Perry, invités à un banquet organisé par les Japonais avant la signature du traité sur l'établissement des relations diplomatiques (1854), étaient mécontents du manque de viande et de saindoux. Perry croyait même que les Japonais cachaient les meilleurs plats.

Les caractéristiques suivantes sont caractéristiques de la cuisine japonaise: des produits frais sont utilisés - les seules exceptions sont le riz, les sauces et les cornichons; saisonnalité de la nourriture; s'efforcer de préserver l'apparence et le goût d'origine des produits; un énorme ensemble de fruits de mer; petites portions - la quantité de nourriture est obtenue en raison de la variété et non de la taille des portions; autres que dans la cuisine européenne et chinoise, les principes de la conception des plats et de la table en mettant l'accent sur l'esthétique de l'apparence; utilisation de baguettes pour manger, parfois cuillères, certains plats sont mangés à la main, la nourriture est coupée en petits morceaux. Utiliser les ingrédients les plus frais et s'efforcer de préserver leur apparence et leur goût naturels fait partie de l'attitude des Japonais envers la nature et la vie en général. Dans le livre "Meeting Japan" (1959), l'ethnologue italien Fosco Maraini, qui a longtemps vécu au Japon, compare les cuisines chinoise, européenne et japonaise:

«La cuisine chinoise est une question d’art. Comment cette sauce extraordinaire est-elle fabriquée? Quelles étaient ces balles dans leur forme originale? La nourriture occidentale est une introduction au pouvoir humain. Plus! Plus serré! Ces armes de guerre sont des couteaux, des fourchettes! La nourriture japonaise est une introduction à la nature (une racine est une racine, une feuille est une feuille, un poisson est un poisson), et la quantité est mesurée pour éviter la satiété et d'éventuels sentiments de dégoût. ".

Les légumes et le poisson sont souvent consommés crus par les Japonais, et la compétence culinaire réside dans leur coupe et leur disposition. Couper les légumes est devenu un art - il existe plus de dix méthodes de coupe de base. En cercles, en diagonale, en demi-cercles. Les légumes sont utilisés pour faire des lanières, des quartiers, des rectangles et des cubes. Les concombres, les carottes et les radis sont parfois coupés en larges et longs rubans qui s'enroulent comme des copeaux. Ensuite, la bande résultante est tordue étroitement et finement coupée pour former de petites boucles. Et parfois les carottes sont rabotées comme un crayon. Les légumes utilisés pour la nourriture sont extrêmement diversifiés: du chou, concombre et laitue verte familiers en Russie aux racines de lotus, jeunes pousses de bambou, rhizomes de bardane et algues. Les légumineuses et leurs pousses occupent une place de choix. Les haricots de tofu empruntés à la Chine et les haricots bouillis fermentés - le miso - ont particulièrement pris racine au Japon. Les légumes-racines bouillis - patates douces et ignames - servent de nourriture quotidienne. Les Japonais croient que l'igname renforce la force masculine et est bonne pour les hommes. Les légumes sont salés et fermentés. Les radis marinés, les cornichons et l'ail mariné sont particulièrement appréciés..

Les légumes frais sont utilisés comme plat d'accompagnement avec le sashimi - tranches fines de poisson cru, poulpe, calmar. Le sashimi est souvent servi avec du radis daikon tranché finement. Le poisson cru se trouve également dans les rouleaux de riz à sushi, souvent appelés à tort sushi - des boules de riz enveloppées dans de l'herbe de mer avec diverses garnitures. Parmi les fruits de mer pour sashimi et sushi, le thon, le caviar d'oursin et le caviar de saumon sont les plus appréciés. Le sashimi et les sushis sont servis avec des épices épicées ou salées - raifort wasabi, sauce soja, gari mariné au gingembre. En plus du goût, le raifort au wasabi et le gingembre mariné sont utilisés par les Japonais pour réduire le risque d'intoxication du poisson. Ces produits sont hautement bactéricides, tuant les microbes dangereux qui peuvent être apparus dans le poisson cru. Il est courant d'ajouter du wasabi à la sauce soja, dans laquelle les morceaux de poisson sont trempés. Le gingembre est mangé après chaque type de poisson - il interrompt le goût du plat précédent.

Les soupes japonaises peuvent être divisées en soupes claires (bouillons) et en soupes épaisses au misosiru. Les soupes transparentes sont préparées à base de bouillon dashi, un bouillon d'algue kombu. Dans le dashi, il y a plusieurs cubes de légumes ou morceaux de crustacés découpés en symboles d'une saison particulière. Les plus populaires parmi les Japonais sont les soupes misosiru, à base de miso - une pâte fermentée à base de graines de soja fermentées avec addition de sel et d'eau. Il y a des misu blancs et rouges. Le misu blanc a un goût doux et aigre. Le misu rouge a un goût amer particulier. Le misosiru est cuit dans un bouillon de poisson concentré hondashi ou un bouillon dashi. Divers misosiru ajoutent du tofu en grains, du poisson séché en tranches, des champignons shiitake, du blé ou des nouilles de sarrasin. Cette soupe est considérée comme un excellent anti-cancérigène et est servie à tout moment de la journée. Le misosiru le plus populaire est fait de tofu et d'algues..

La base de la nourriture japonaise était et reste le riz. Le mot gohan - «riz bouilli» en japonais signifie également «nourriture». Au Japon médiéval, le koku, la quantité de riz nécessaire pour nourrir un adulte pendant un an (environ 180 litres), était une mesure de richesse. Les samouraïs recevaient un salaire en riz koku (environ 30 koku par an). Les variétés de riz japonais se caractérisent par une adhérence accrue à la cuisson. Lors de la cuisson, le riz est lavé, placé dans une casserole et bouilli sous un épais couvercle en bois dans un peu d'eau pendant environ 20 minutes. Le riz n'est jamais remué pendant la cuisson. Le riz est cuit non salé, donc des épices sucrées salées et épicées sont servies avec. De nombreux plats sont préparés à partir de riz: boulettes de riz - mochi, plus de 200 types de sushi (sushi), boulettes de riz onigiri, galettes de riz avec poisson cru et algues norimaki, nouilles de riz. Parmi les produits à base de farine, les nouilles à la farine de blé - udon et les nouilles à la farine de sarrasin - soba sont répandues. Les nouilles sont utilisées dans les soupes, les salades, comme plat d'accompagnement pour les plats de poisson (et maintenant de viande). Braga est préparé à partir de riz - saké (environ 16-18 °). Le saké est parfois appelé «vodka de riz», ce qui est incorrect, car l'alcool est obtenu par fermentation sans distillation..

Le poisson, les fruits de mer et les légumes sont consommés par les Japonais non seulement crus, mais bouillis, cuits à la vapeur, frits dans une poêle et cuits sur une grille. La tâche principale est de ne pas trop cuire ni trop cuire - les légumes et les fruits de mer ne sont qu'échaudés et le poisson est frit à feu vif de sorte qu'une croûte se forme à l'extérieur et que le jus et l'arôme sont préservés à l'intérieur. Lors de la friture de poisson entier, il est considéré comme très important de conserver sa forme. En même temps, une distinction est faite entre la face avant "correcte" ou "belle" du poisson et la "mauvaise" face, sur laquelle des incisions sont faites pour l'éviscération. Des Portugais, apparus au XVIe siècle, les Japonais ont appris à faire cuire du poisson, des fruits de mer et des légumes dans une pâte - pâte avec des œufs et les faire frire dans de l'huile chaude. Ce plat s'appelle tempura. Le tempura est servi avec une garniture d'algues et de lanières de radis râpées et assaisonné de sauce soja et de wasabi. Jusqu'à la fin du XIXe siècle. les japonais (à l'exception de l'intouchable celui-ci) ne mangeaient pas de viande d'animaux et d'oiseaux. L'exception était la viande de baleine, que les Japonais considéraient comme un poisson géant..

Le plat japonais le plus exotique est sans aucun doute le poisson-globe ou le poisson-globe. L'intérieur, les yeux et la peau du fugu contiennent un poison nerveux mortel - la tétrodotoxine, qui est 25 fois plus active que le curare et 700 fois plus active que le cyanure. Un poisson a assez de poison pour tuer 30 à 40 personnes. Il n'y a pas d'antidote. Cependant, à des doses négligeables, le poison fugu est considéré comme un excellent remède contre le vieillissement et la prostatite. Par conséquent, les ailerons de fugu toxiques (frits sur une grille jusqu'à ce qu'ils soient carbonisés) sont trempés dans le saké pendant une à deux minutes. Cette boisson curative est servie avant les repas aux clients souhaitant déguster du fugu. Ils disent que l'intoxication médicamenteuse se produit: les sens sont aiguisés, la capacité de voir, d'entendre et de toucher beaucoup plus que d'habitude apparaît. La boucherie bouchée n'est autorisée que par quelques professionnels agréés. D'un coup de couteau rapide, le chef sépare les nageoires, coupe l'embouchure et ouvre le ventre. Les parties toxiques sont soigneusement retirées de l'abdomen. Les filets sont coupés en fines tranches (pas plus épaisses que le papier) et soigneusement lavés à l'eau courante, en éliminant la moindre trace de sang et de poison. Fugusashi - fugu sashimi est un très beau plat. Des tranches de poisson en nacre sont déposées en pétales sur un plat rond. Souvent, une image est composée de pétales - une image d'un papillon ou d'un oiseau en vol. Le poisson est mangé en trempant les tranches dans un mélange de sauce vinaigrée, d'oignons hachés, de radis râpé et de poivron rouge.

Un déjeuner entier de fugu est également servi. Dans ce cas, le fugusashi est suivi du fugu-zosui - une soupe à base de bouillon de fugu bouilli, de riz et d'un œuf cru, et le second - de morceaux de fugu légèrement frits. Les morceaux de poisson sont servis dans un ordre strictement défini. Ils commencent par l'arrière - le moins toxique. Les portions sont servies par ordre d'approximation du péritoine. Plus il s'en rapproche, plus le poison est fort. Il est de la responsabilité du chef de garder un œil attentif sur la santé des invités, ne leur permettant pas de manger plus que la dose sûre. Le chef de première classe s'efforce de laisser dans le poisson autant de poison que nécessaire pour évoquer une légère euphorie médicamenteuse chez les mangeurs. Les gourmets qui ont essayé le fugu affirment que pendant que le poisson mange, une vague paralysante roule sur le mangeur: d'abord, les jambes sont enlevées, puis les bras, puis les mâchoires. Seuls les yeux conservent la capacité de bouger. Cependant, au bout d'un moment, tout prend vie dans l'ordre inverse: le don de la parole revient, les bras et les jambes commencent à bouger. On dit que c'est pour ce moment de «résurrection» que les gens prennent des risques mortels. À la fin du repas, tout le monde est versé avec une teinture de queue gonflée, provoquant une poussée d'inspiration créative. Les Japonais assurent que «celui qui mange le fugu est un imbécile, mais aussi celui qui ne mange pas aussi». Mourir du poison du fugu est une mort digne d'un Japonais, assimilée à la mort sur le champ de bataille.

Parlant des particularités de la cuisine japonaise traditionnelle, sa saisonnalité doit être particulièrement notée. La saisonnalité signifie utiliser des aliments à une période de l'année où ils sont délicieux et symbolisent la beauté des saisons. En plus de l'hiver, du printemps, de l'été et de l'automne, les Japonais ont longtemps divisé l'année en 24 saisons mineures. Chacune des saisons a son propre nom, des signes spéciaux, sa propre palette de couleurs. Chacun apporte sa propre saveur à la nature et au quotidien. Par conséquent, en été, on vous servira des nouilles froides bouillies blanches comme neige encadrées de feuilles de périlla rouges fraîches, à l'automne, elles décorent la racine de lotus saisonnière avec des aiguilles de pin et des carottes coupées en feuilles d'érable. L'hiver dans la cuisine japonaise est la saison des cornichons, du long radis daikon local, du chou chinois, des carottes, des pommes, des mandarines. Et la place la plus importante sur la table japonaise à cette période de l'année est, bien sûr, le poisson et les fruits de mer.

Les Japonais croient que le poisson n'est pas aussi savoureux en été qu'en hiver, donc les vrais "fruits de mer" doivent être pêchés dans l'eau glacée. Curieusement, l'anguille frite, unagi, est considérée comme un aliment d'été. Les filets d'anguille frits au sucre, à la sauce soja et au vin de riz se mangent pendant la période la plus chaude de l'été. La popularité de l'anguille au Japon a une longue histoire. L'anthologie poétique du 8ème siècle comprend un poème faisant l'éloge des Unagi. Il dit que l'anguille frite empêche la perte de poids en été. Les anguilles grillées sont devenues particulièrement populaires depuis le 18e siècle, lorsque le commerce a prospéré. L'une des légendes de cette époque raconte comment l'écrivain et scientifique Gennai Hiraga a une fois donné des conseils à un marchand d'anguilles sur la façon d'augmenter ses ventes. Il a recommandé qu'un avis soit affiché aux clients indiquant que ceux qui mangent unagi le jour de la vache, Doyo no ushi no hi (18e jour après la fin de la saison estivale), gagneront en force et en santé. En 2011, la période Doyo no Wuxi dure du 21 juillet au 2 août. La saisonnalité de la cuisine ne s'applique pas au thé vert - une boisson obligatoire en toutes saisons.

Extrait du livre de K. Yu. Reznikov "Les demandes de la chair. La nourriture et le sexe dans la vie des gens"

nourriture japonaise 6 lettres

Cuisine japonaise 6 lettres

L'auteur Alexander Paramonov a posé une question dans la section Devoirs

Plat de cuisine japonaise six lettres six lettres 1ère lettre 2ème-une 4ème et 5ème et a obtenu la meilleure réponse

Réponse de ?? l. ? ? vm? ??[gourou]
Le sashimi (sashimi japonais) est également un sashimi - un plat national. Le sashimi est fabriqué à partir d'une variété de filets, d'autres et même de viande, coupés en petits morceaux. Les produits ne sont utilisés que crus. Servi avec, tranché finement et feuilles.

Cuisine japonaise 6 lettres

Cuisines - obtenez un code promotionnel valide book24 sur Akademik ou achetez des cuisines à rabais en vente sur book24

La liste des invités de "School of Scandal" - School of Scandal est une émission télévisée diffusée depuis 2002 sur la chaîne Kultura TV, et depuis 2004 sur NTV. Sommaire 1 Sur la chaîne "Culture" 1.1 Saison 2002 2003 1... Wikipédia

Cuisine japonaise - La cuisine japonaise est la cuisine nationale des Japonais. Diffère par préférence pour les produits naturels et peu transformés, large utilisation des fruits de mer, saisonnalité, plats typiques, règles spécifiques pour la conception des plats, service... Wikipedia

Wagashi - Préparation du wagashi pour la cérémonie du thé traditionnelle japonaise Wagashi (和 菓子... Wikipedia

Onigiri - Onigiri classique... Wikipedia

Mugitya - (麦 из) Boisson japonaise à base de céréales grillées (généralement du blé ou de l'orge). Une boisson similaire est également connue en Chine, où elle appelle... Wikipedia

Curry japonais - curry japonais. Curry (jap. カ レ ー, カ レ ー ラ イ ス Kare, Kare Rice... Wikipédia

Mugi-cha - Mugitya Mugitya (麦 茶) est une boisson japonaise à base de céréales grillées (généralement du blé ou de l'orge). Les grains d'orge non raffinés sont bien frits puis infusés. Brassé et bu froid. Ça a le goût du café soviétique...... Wikipedia

Mugicha - Mugitya Mugitya (麦 茶) est une boisson japonaise à base de céréales frites (généralement du blé ou de l'orge). Les grains d'orge non raffinés sont bien frits puis infusés. Brassé et bu froid. Ça a le goût du café soviétique...... Wikipedia

Cuisine coréenne - Le kimchi au chou de Pékin La cuisine coréenne est la cuisine nationale des Coréens de souche. Plats principaux riz, nouilles (kuksu, nengmyon) sous... Wikipedia

Il (plat) - Chou de Pékin kimchi Cuisine coréenne des Coréens. En Russie et dans les pays de la CEI, la plus populaire est une version modifiée de la cuisine coréenne koryo saram (c'est-à-dire des Coréens soviétiques), qui est très différente de la cuisine coréenne actuelle en Corée....... Wikipedia

Cuisine japonaise 6 lettres

Anko (ou pâte d'azuki, ou pâte de haricots sucrés) - haricots noueux bouillis avec du sucre ou du miel. Anko a été inventé en Chine. Utilisé dans les cuisines japonaise, chinoise et coréenne.

En japonais, les noms d'anko sont: an (小), anko (餡子), ogura (小 倉). Strictement parlant, le mot an peut signifier n'importe quelle pâte de haricots, bien qu'il signifie généralement adzuki. Les pâtes à base d'autres types de légumineuses sont appelées: shiroan (japonais 白 餡, pâte de haricots blancs), curian (japonais 栗 餡, châtaigne).

Bento 弁 当 bento: est un terme japonais désignant les aliments emballés en une seule portion. Traditionnellement, le bento comprend du riz, du poisson ou de la viande et un ou plusieurs légumes crus ou marinés hachés dans une seule boîte avec un couvercle. Les bento sont largement distribués parmi les écoliers sous forme de déjeuner que vous pouvez emporter avec vous.

Les Wagashi 和 菓子 (littéralement "bonbons japonais") sont des bonbons traditionnels japonais. Dans leur création, des produits naturels sont utilisés: des légumineuses (principalement des haricots rouges - adzuki, du riz, divers types de patates douces, de l'agar-agar (gélatine végétale), des châtaignes, diverses herbes et thés. Les wagashi ont un goût moins sucré que les bonbons familiers aux européens. Ils ont même peut sembler assez savoureux aux personnes qui n'y sont pas habituées.Wagashi comprend des types de bonbons comme l'anko, le manju, le mochi, le dango, etc..

Wasabi ワ サ ビ ou 山葵 wasabi est une épice de la cuisine japonaise connue sous le nom de raifort japonais. servi avec sushi.

Le gari ガ リ gari est une variété de légumes marinés (tsukemono) - du gingembre finement tranché mariné avec du vinaigre et du sucre. sert d'assaisonnement à sushi

Gyoza 餃子 gyo: boulettes japonaises dza, un plat emprunté à la cuisine chinoise.

Gemmaitya 玄 米 茶 gemmaitya, allumé. Le "thé de riz brun" est un thé vert japonais à base de feuilles de thé et de riz frit. Au départ, ce thé était bu par les pauvres japonais, car le riz servait de remplissage et réduisait le coût de la boisson. C'est pourquoi la gemmaitya est également connue sous le nom de "thé folklorique". Aujourd'hui, il est utilisé par tous les horizons..

Daikon 大 根 Lettres Daikon. "Grosse racine", radis japonais

Dango 団 子 Dango ou odango お 団 子 sont des boules de mochi japonaises sur un bâton, généralement servies avec une sauce. Appartiennent à wagashi.

Gingembre mariné SM Gary

Kakesoba か け そ ば lettres kakesoba. Le soba saupoudré de (sauce) est le soba le plus populaire, qui comprend du bouillon, du vin de riz (mirin), de la sauce soja et des oignons en plus des nouilles. Très souvent assaisonné de wasabi et de gingembre.

Curry, curry japonais カ レ ー kare:, カ レ ー ラ イ ス, lettres kare raisu «riz au curry» ou «curry» est un plat japonais populaire à base de viande, de légumes et de riz avec une sauce au curry. Contrairement au curry indien, la version japonaise est moins épicée. Au Japon, le curry est considéré comme un plat occidental et non asiatique, car l'Inde était sous domination britannique lors de son apparition au Japon à l'époque Meiji. De plus, le curry japonais est beaucoup plus proche de la sauce brune européenne que le curry classique d'Inde..

Korokke コ ロ ッ ケ korokke escalope à base de pommes de terre écrasées avec addition de viande, fruits de mer ou légumes, roulée dans de la farine, des œufs, de la chapelure et frite dans l'huile. Il est utilisé comme plat autonome ou comme complément à d'autres plats tels que le curry japonais, le tonkatsu. Souvent mis en bento.

Kushiyaki 串 焼 kushiyaki, éclairé. "Rôti à la broche" comme au Japon est généralement appelé d'autres ingrédients, frit à la broche comme le yakitori (porc, bœuf, poisson, fruits de mer)

Manju 饅頭 manju: - un type de wagashi, généralement une tarte à base de farine de blé, de sarrasin ou de riz farcie d'anko et de sucre. Il est cuit sous une forme. Il existe plusieurs variantes avec différents types de pâte et de garniture. Manju - provient d'une variété de mochi, un gâteau de riz apparu dans la Chine ancienne et appelé en chinois mantou. Les Japonais lisent les mêmes caractères pour "manju"

Mirin 味 醂, ou み り ん mirin, est un vin de riz très sucré utilisé en cuisine. Ajoute un goût sucré aux sauces, marinades et ragoûts. Dans le passé (XV-XVI siècles), le mirin était populaire comme boisson alcoolisée pour les femmes, un analogue sucré du saké. La forteresse de Mirin mesure généralement 14 degrés, au lieu de 20. Depuis le XIXe siècle, elle est principalement utilisée comme assaisonnement.

Miso 味噌 Pâte de miso à base de soja fermenté, de céréales ou d'un mélange de ceux-ci. Avec le riz, c'est la base de toute table.

Misosiru 味噌 汁 ou み そ し る Soupe miso au soja.

Mochi 餅 mochi est une tortilla japonaise à base de riz gluant écrasé en pâte et moulé dans un moule. Le processus traditionnel de fabrication de tels gâteaux est appelé motitsuki. Le mochi est consommé tout au long de l'année, mais la plus grande demande se produit le soir du Nouvel An. Mochi est également connu à Hawaï, en Corée du Sud, en République de Chine, au Cambodge et en Thaïlande..

Mugitya 麦 茶 Lettres Mugitya. Le "thé aux céréales" est une boisson japonaise à base de céréales torréfiées (généralement du blé ou de l'orge). Une boisson similaire est également connue en Chine, où elle est appelée damaycha (trad. Chinois 大麥茶, ex. 大麦茶, pinyin dàmàichá), et en Corée, où elle est appelée porichha (cor. 보리차). Les grains d'orge non pelés sont bien frits, puis bouillis et bu froids. Il a un goût de substitut du café soviétique, en particulier la boisson d'été. Existe également sous forme de poudre.

Natto 納豆 natto: «haricots stockés») est un aliment traditionnel japonais à base de soja fermenté. Particulièrement populaire pour le petit déjeuner. Il a une odeur et un goût spécifiques, ainsi qu'une consistance collante et visqueuse. Peut avoir un goût désagréable pour les Européens.

Nori 海苔 nori est le nom japonais de diverses espèces comestibles d'algues rouges du genre Porphyra. Le même terme fait également référence aux produits d'algues séchées sous forme de feuille.

Bonbons japonais O-kashi お 菓子 o-kashi

Okonomiyaki お 好 み 焼 き o-konomyaki (de l'équitation - "aime, comme", et yaku - "frire") Parfois appelé "pizza japonaise". Il s'agit d'une tortilla frite, avec des nouilles, de la viande, des fruits de mer, des légumes, graissée avec une sauce spéciale et saupoudrée de thon séché tranché très finement.

Onigiri お に ぎ り (御 握 り) o-nigiri (du nigiru "tenir en main") boules de riz bouilli sans levain avec garniture. Enveloppé de nori

Ramen 拉 麺 、 柳 麺 ramen. Nouilles au bouillon populaires au Japon et en Corée. C'est "Fast food d'Extrême-Orient".

Le mot "ramen" lui-même vient de deux caractères chinois "la" et "mian" (chinois 拉面,), qui en japonais sont lus comme "ra" et "men" et signifient respectivement "pull" et "noodles". Le même mot en Asie centrale se prononce comme lagman et en Corée - ramen (라면).... Le ramen est l'un des plats qui sont venus au Japon de Chine, et la méthode de fabrication des nouilles est quelque peu différente de celles de Dungan et d'Asie centrale, de sorte que les chinois appellent les ramen "lamen japonais".

Rolls 巻 き 寿司 makizushi (de maku - roll up et sushi) est un plat de la cuisine japonaise et coréenne, l'une des variétés de sushi. farce roulée en saucisses et riz avec feuille de nori (algue pressée), puis coupée en quartiers.