Image

Romarin sauvage enivrant. Description, propriétés utiles et photos de la plante

Le nom russe «romarin sauvage» signifie enivrant, toxique, fort, qui caractérise précisément cet arbuste à l'odeur suffocante. Les Grecs de l'Antiquité ont obtenu une résine aromatique de romarin sauvage - encens.

Nom

Ledum (Ledum) appartient à la famille des bruyères. Il est référé par les botanistes au genre des rhododendrons (Rhododendron). Dans les régions à climat froid et tempéré, 6 espèces de romarin sauvage poussent et 4 espèces sont enregistrées en Russie..

La description

Le Ledum est un arbuste ramifié aux feuilles persistantes et coriaces. Les pousses de couleur gris foncé atteignent 80 cm.Les feuilles entières et allongées ont un bord recourbé et une disposition régulière.

Une caractéristique de l'arbuste est un arôme fort et enivrant, émis par les branches et les feuilles, qui contiennent une forte concentration d'huile essentielle. L'huile a un effet toxique sur le corps humain, affectant le système nerveux. Entraîne des étourdissements, des maux de tête, des nausées et des vomissements, dans certains cas - une perte de conscience.

Pendant la période de floraison, des inflorescences ombellées sur de longs pédicelles, formées de fleurs en cinq dimensions de couleur blanche ou jaune blanchâtre, apparaissent sur les bords des branches de l'année dernière.

Après pollinisation des fleurs bisexuées. le fruit commence à se former, ce qui après la maturation ressemble à une boîte avec cinq nids. Le fruit se fend à la base et de petites graines ailées apparaissent.

Types courants de romarin sauvage

  1. Le romarin des marais (Ledum palustre ou Rhododendron tomentosum) est l'espèce la plus commune, trouvée à l'état sauvage et en culture. Il a plusieurs noms populaires: déesse, bugun, pruche des marais, oleranus, canabra des marais, stupeur des marais et romarin forestier. Dans la nature, cette espèce de romarin sauvage pousse dans les régions forestières et de toundra de la Sibérie, du continent européen, des provinces du nord-est de la Chine, de la Mongolie, de la Corée et de l'Amérique du Nord. Les conditions optimales sont les tourbières, les marécages, les sous-bois humides et les forêts de conifères, les berges des cours d'eau et les plans d'eau. Les buissons poussent en groupes, formant de petits fourrés. Cette plante à feuilles persistantes atteint 0,5-1,2 m de hauteur et environ 1 m de diamètre de la couronne. La couronne ramifiée a des branches avec des fous denses et denses de couleur rouille. Feuilles lancéolées et coriaces de couleur vert foncé, avec une surface brillante et une odeur piquante. En mai-juin, des fleurs blanches ou légèrement roses de 1,5 cm apparaissent, formant des parapluies. Les inflorescences diffusent un arôme puissant. Les graines sont dans une capsule et mûrissent dans la seconde quinzaine d'août.

Le Ledum groenlandique des marais (Ledum groenlandicum), illustré sur la photo de la plante, sélectionne des endroits sur des tourbières dans les régions du nord et de l'ouest de l'Amérique du Nord. En culture, peu de choses sont divorcées. Il est représenté dans de grandes collections de jardins botaniques dans les pays baltes, en Russie, aux États-Unis, en Allemagne et au Canada. Dans la taxonomie, il est enregistré comme rhododendron groenlandais. Un arbuste d'environ 1 m de haut recouvert de feuilles oblongues de 2,5 cm de long. La floraison a lieu à la mi-juin et dure presque jusqu'à la fin juillet. Pendant cette période, des parapluies-inflorescences de fleurs blanches apparaissent. Après la floraison et avant le premier gel, on observe une croissance secondaire des jeunes pousses..

Groenland Ledum decumbens (Ledum decumbens) préfère les collines sablonneuses, les loches, la toundra arbustive, les tourbières à sphang, les zones rocheuses et les pins nains situés en Tchoukotka et au Kamtchatka, à Sakhaline, en Extrême-Orient, en Amérique du Nord et au Groenland. Un arbuste à feuilles persistantes d'une hauteur de 20 à 30 cm seulement pousse assez lentement, de 1 cm par an, et une mauvaise floraison se produit à la fin mai et au début juin. Les graines mûrissent plus près de l'automne.

Le Ledum rampant à grandes feuilles (Ledum macrophyllum) ou rhododendron de Tolmachev se trouve en Sibérie, en Extrême-Orient, en Primorye, au Japon et en Corée. Préfère les tourbières à sphaignes, les sous-bois de forêts de conifères et les zones pierreuses où il forme des fourrés de bruyère. La hauteur d'un buisson à feuilles persistantes est d'environ 1,3 m. Le romarin sauvage à grandes feuilles donne une croissance annuelle moyenne de 4-5 cm.De mi-mai ou début juin, une floraison abondante commence.

Comment atterrir

Ledum est tolérant à l'ombre, sans prétention dans les soins et aime les zones humides. Le romarin est planté au printemps. Pour obtenir immédiatement un buisson attrayant et lumineux et ne pas attendre qu'une plante pousse, faites une plantation en groupe de plusieurs spécimens, en les plaçant à une distance de 50-70 cm.

Pour les vivaces, des fosses solides sont préparées, creusées à une profondeur de 30 à 40 cm. Le fond de la fosse préparée est rempli de drainage à partir d'un mélange de galets de rivière avec du sable de 5 à 7 cm d'épaisseur. Le sol pour le développement complet du romarin sauvage doit être acide. La fosse est recouverte d'une composition de 3 mesures de tourbe, 2 mesures de sol de conifères et 1 mesure de sable. Le système racinaire du romarin lors de la plantation est situé dans un trou à une profondeur de 20-25 cm..

Certaines espèces de romarin sauvage sont moins exigeantes sur la composition du sol et poussent bien sur des grès clairsemés. Ceux-ci comprennent le romarin du Groenland et le romarin sauvage à grandes feuilles. Lors de la préparation de mélanges de sol pour eux, plus de sable est mélangé.

Soins Ledum

Ledum réagit positivement à l'engorgement, mais ne tolère pas le séchage excessif et le compactage du sol.

Pendant les mois chauds d'été, le romarin sauvage est arrosé au moins 1 à 2 fois par semaine à raison de 5 à 8 litres d'eau sous 1 buisson. Il est recommandé d'effectuer périodiquement un léger relâchement, en agissant avec précaution pour ne pas endommager les racines superficielles du buisson. Couvrir le sol humide et meuble avec de la tourbe ou du paillis pour retenir l'humidité..

En raison de son odeur répulsive et piquante, l'arbuste est résistant aux maladies et aux insectes ravageurs.

Le niveau d'acidité requis dans le sol est maintenu par irrigation deux fois par mois avec de l'eau acidifiée. Un habillage des racines avec un engrais minéral complexe est effectué au printemps. Le top dressing est distribué dans la brousse en avril-mai. Vous pouvez saupoudrer d'une fine couche de terre ou creuser. Pour 1 buisson adulte, 50-70 g / m2 suffisent, pour les jeunes plantations - 30-40 g / m2.

Propagation du romarin sauvage

Dans des conditions naturelles, le romarin sauvage se reproduit par graines. Dans les espèces cultivées, les boutures sont effectuées, l'enracinement par stratification, la division du buisson et la plantation de nouveaux processus racinaires.

Pour un enracinement efficace, les boutures sont laissées pendant une journée dans une solution d'hétéroauxine à 0,01%. Ensuite, ils sont lavés et placés dans un récipient avec un substrat nutritif. Avec les boutures de printemps, le système racinaire ne repoussera que l'année prochaine.

Ledum dans le jardin

Ledum est doté de grâce et d'attrait décoratif et deviendra dans tous les cas une décoration du jardin. L'arbuste est utilisé avec succès pour la formation de plantations en groupe, comme haie et dans des compositions de spécimens.

L'odeur des feuilles détruit les bactéries et chasse les insectes suceurs de sang.

N'oubliez pas que le romarin sauvage émet des substances toxiques qui provoquent des maux de tête, il n'est donc pas recommandé de le planter à proximité des bâtiments résidentiels et à côté d'un rucher. Le miel de ses fleurs est dit «ivre» et ne peut être consommé qu'après l'ébullition obligatoire.

Propriétés curatives

Le romarin sauvage contient un riche ensemble de nutriments qui sont activement utilisés en médecine traditionnelle. Le ledol et le palustrol, le cinéole sont inclus dans l'huile essentielle de romarin sauvage. La partie terrestre de la plante contient des tanins, des coumarines et des résines, des flavonoïdes.

La plante a les effets suivants:

  • Antispasmodique
  • Diaphorétique
  • Expectorant
  • Diurétique
  • Cicatrisation des plaies
  • Apaisant
  • Antiseptique et analgésique

Ledum aide avec tous les types de maladies respiratoires, y compris la pneumonie et l'asthme bronchique. Il est prescrit pour les maladies de l'estomac et du foie, pour la dysenterie, la cystite et l'urétrite, le diabète et les maladies oncologiques..

Les bains et lotions sont efficaces contre les furoncles, les gelures, les rhumatismes, la goutte, l'arthrite, les ecchymoses et les maladies oculaires. Des compresses sont appliquées sur les plaies pour la guérison. Une infusion de pousses de romarin sauvage aide à dilater les vaisseaux sanguins et à normaliser le flux sanguin. Ledum est utilisé pour l'insomnie et l'hypertension.

Sur la base du romarin sauvage, la production de produits pharmaceutiques sous forme de comprimés, d'infusions, de préparations à base de plantes, d'huiles essentielles, de pommades et de gouttes a été établie.

Il n'est pas recommandé de faire des décoctions de romarin sauvage, car le principal composant cicatrisant est l'huile essentielle, lorsqu'elle est chauffée, elle s'évapore et la valeur médicinale est perdue.

Ledum (latin Le'dum)

Le nom latin de cette plante vient du mot grec pour l'encens. Comparé à l'encens, le romarin sauvage est certainement flatteur, mais comme l'encens, le romarin sauvage a une odeur résineuse distincte.

Le nom même du romarin sauvage est traduit du latin par - marsh.

Hauteur de romarin jusqu'à 200 cm.

Le buisson est très parfumé, droit. Les branches sont pubescentes. Racine légèrement ramifiée.

Les feuilles sont brillantes, vert foncé, alternes, avec de petites glandes, coriaces, sur des boutures courtes, linéaires-oblongues, en dessous - laineuses, rougeâtres, jusqu'à 35 mm de long et près de 5 mm de large.

Les fleurs sont blanches, régulières, situées sur de longs pédicelles, au sommet de la tige sont collectées sous forme de boucliers multicolores.

Le fruit est une capsule à cinq cellules, ovale et à graines multiples.

Ledum fleurit de mai à août. Goût épicé, amer, semblable au camphre.

Ledum préfère les marais et les forêts marécageuses. Pousse dans les tourbières et les tourbières de mousse, ainsi que dans les forêts humides sous forme de fourrés denses.

Le romarin sauvage est récolté de juin à septembre. Il est recommandé de récolter et de sécher le romarin sauvage en juin. On pense que c'est à cette époque qu'il possède les propriétés les plus puissantes..

Ledum est séché dans les greniers, les pièces chauffées et dans les séchoirs, à 30 ° C. Vérifiez la sécheresse de la plante en la pressant dans votre main - la plante devrait se casser facilement. Une fois séchées, les huiles de la plante s'évaporent, ce qui, une fois libérées dans les poumons, peut provoquer des étourdissements et des maux de tête..

L'odeur des feuilles est forte, douce, stupéfiante.

Il est recommandé de planter du romarin sauvage au printemps. Peut être planté en pot en toute saison. Ledum aime les sols acides, certaines espèces de romarin sauvage poussent sur des sols sableux. Le trou doit avoir une profondeur de 40 cm.Si plusieurs buissons sont assis à la fois, la distance entre les buissons doit être d'au moins 50 cm.

Il existe de nombreux types de romarin sauvage, par exemple le romarin du Groenland ou le romarin sauvage à grandes feuilles, mais seul le ledum des marais est considéré comme utile.

Propriétés utiles du romarin sauvage

Les jeunes pousses feuillues non lignifiées sont récoltées, leur longueur ne doit pas dépasser 10 cm. Habituellement, elles sont récoltées pendant la période de floraison de la plante.

Substances actives: palustrol, huile essentielle, tanins, iceol, flavonoïdes d'acétate de géranyle, glycoside d'arbutine, cymène, quercitrine, vitamines, acides organiques, substances résineuses, phytoncides.

En cas de maladies respiratoires, l'herbe de romarin sauvage est utilisée sous forme d'infusions, c'est aussi à la fois un diurétique, un désinfectant et un antiseptique.

L'huile de romarin est idéale pour la rhinite.

Pour le préparer, vous avez besoin de: 1 cuillère à soupe d'une petite plante (sèche) de romarin, pour 100 g d'huile de tournesol. Insister pendant trois semaines dans un endroit sec et protégé du soleil. Une fois infusé, il est filtré. Versez deux à trois gouttes dans chaque narine 4 fois par jour. Un nez qui coule disparaît après deux à trois jours d'instillation. Il est contre-indiqué de faire couler de l'huile pendant plus d'une semaine, car cela peut entraîner des complications.

10 g de matières premières fines et sèches pour 200 ml d'eau bouillante. Couvrir et continuer à cuire à la vapeur dans un bol en émail pendant 15 minutes, puis refroidir à température ambiante, filtrer. De l'eau bouillie est ajoutée au liquide résultant jusqu'à 200 ml. La perfusion est conservée pendant au plus deux jours.

Mangez un quart de tasse chaud trois fois par jour après les repas. Aide à la bronchite, en tant qu'expectorant, aide à toute autre maladie pulmonaire.

Il est utilisé comme agent antitussif et expectorant, pour la bronchite chronique et aiguë, la laryngite, la trachéite, la coqueluche, l'asthme bronchique, la bronchopneumonie, favorise l'amincissement des expectorations et accélère son expectoration, adoucit la toux, est prescrit comme agent antibactérien.

Propriétés dangereuses du romarin sauvage et contre-indications

Si vous restez longtemps dans le romarin sauvage, vous pouvez ressentir un mal de tête ou des vertiges..

Ledum est une plante toxique. Auparavant, il y avait des cas où les gens étaient empoisonnés avec du miel de romarin sauvage (miel récolté principalement à partir du romarin sauvage par les abeilles, dont plus de 30% de la masse totale de miel).

Les infusions de cette plante provoquent parfois une agitation, une somnolence accrue et, dans certains cas graves, une dépression du système nerveux central.

Ne prenez pas de médicaments au romarin pour les personnes qui ont besoin d'une réaction rapide et d'une attention intense, les conducteurs.

À la première manifestation d'une forme d'irritabilité même légère, d'une excitabilité accrue, de vertiges, les préparations de romarin sauvage doivent être immédiatement annulées.

Ledum - propriétés médicinales et contre-indications

Parmi toutes les plantes des marais, il n'y a pas plus parfumée et utile que le romarin. Mais
sa valeur ne réside pas seulement dans son aspect décoratif et son odeur caractéristique.
Ledum est activement utilisé en médecine, dans l'industrie légère. De plus, la plante
a une histoire riche du point de vue scientifique et mythologique.

  1. Description botanique et morphologique
  2. Sous-espèce commune de romarin sauvage
  3. Superstitions sur la brousse des marais
  4. La composition chimique du romarin sauvage
  5. Domaines d'application de l'usine
  6. Propriétés curatives
  7. Indications d'utilisation en médecine
  8. Recherche scientifique sur le romarin sauvage
  9. Contre-indications
  10. Préparations Ledum et leurs méthodes d'utilisation
  11. Ledin
  12. Ledum-GF
  13. Fitopril
  14. Pousses de romarin des marais pour le brassage
  15. Surdosage et effets secondaires
  16. Cultiver du romarin sauvage dans le jardin
  17. Règles d'atterrissage
  18. Caractéristiques des soins au romarin
  19. Propagation d'arbustes
  20. Collecte et approvisionnement

Description botanique et morphologique

Le ledum est une plante de la famille des bruyères, qui est un arbuste ou un arbuste à feuilles persistantes d'une hauteur de 20 à 125 centimètres. Il a des feuilles oblongues et étroites avec des bords recourbés vers le bas. Du fond, ils ont une pubescence rougeâtre, rappelant le feutre au sens tactile. Les fleurs de la plante sont blanches, fixées sur de minces pédicelles. Ils atteignent un centimètre de diamètre, mais en même temps, ils sont suffisamment denses. La forme standard de l'inflorescence de romarin est un scutellum ou une brosse en forme de parapluie, tout dépend de la sous-espèce végétale.

Au lieu de fleurs apparaissant en mai ou juin, les fruits sont déjà formés en août. Les fruits Ledum sont des capsules elliptiques d'une longueur de trois à huit millimètres. En mûrissant, il s'ouvre et répand les graines. Ils sont jaune clair dans la plante, plats et en forme de fuseau. La longueur des graines ne dépasse pas un centimètre et demi.

Important: comme la plante s'installe le long des bordures des tourbières ou même sur leur surface, elle possède des racines puissantes qui pénètrent au moins 25 à 40 centimètres de profondeur.

Sous-espèce commune de romarin sauvage

  • Marsh ledum a les propriétés médicinales les plus prononcées. Mais cet arbuste résistant au froid est dangereux en dehors des produits pharmaceutiques industriels, car il contient de nombreux composants toxiques. Cette sous-espèce de romarin sauvage est la plus répandue dans le monde, elle se trouve donc souvent dans les jardins avec d'autres bruyères;
  • Le romarin sauvage rampant pousse en Sibérie, dans la partie russe de l'Extrême-Orient et en Amérique du Nord, au Groenland. Sa hauteur ne dépasse pas 20-30 centimètres, ce qui fait de la plante la plus courte parmi les autres sous-espèces. Il est célèbre pour les plus grandes fleurs parmi le romarin sauvage. Les bourgeons atteignent deux centimètres de diamètre;
  • Le romarin sauvage du Groenland est omniprésent dans la zone arctique. Il préfère les tourbières et les côtes humides des rivières ou des lacs. Il sera possible de distinguer le romarin du Groenland par sa plus grande taille. Cette plante atteint une hauteur de deux mètres;
  • Ledum "Compact" - cultivé artificiellement sur la base de l'arbuste du Groenland, utilisé à des fins décoratives. Sa hauteur ne dépasse pas 45 centimètres. Et la demande de jardiniers est due à la couleur crème inhabituelle des inflorescences semi-circulaires;
  • Le romarin sauvage à grandes feuilles pousse dans la partie orientale de l'Eurasie. Il préfère les sous-bois des forêts de conifères de montagne, moins souvent trouvés dans les tourbières à sphaignes et le long du périmètre des placers de pierre, parmi la bruyère. La hauteur maximale d'une telle plante est de 130 centimètres. Et il fleurit dans la deuxième décade de mai.

Superstitions sur la brousse des marais

La plupart des croyances disent que le romarin sauvage, accroché dans la maison, est capable de chasser les mauvais esprits. On pense également qu'une puissante vision d'amour peut en être préparée. Mais, en même temps, le romarin sauvage est considéré comme un composant des potions des sorciers noirs: selon les superstitions du village, les potions sur son jus cassent l'amour et l'amitié, envoient la folie ou exacerbent la libido. À propos, les gens ont des raisons assez objectives de voir un mal potentiel dans le romarin sauvage. Son arôme provoque des migraines voire des intoxications sévères, notamment pendant la floraison.

La composition chimique du romarin sauvage

L'herbe de romarin sauvage contient des huiles essentielles, notamment du palustrol, de l'iceol, du cymène, de l'acétate de géranyle et d'autres substances complexes. Ils fournissent à la plante une odeur piquante caractéristique. Il contient également le flavonoïde quercitrine, le glycoside arbutine, de nombreux phytoncides, des acides organiques et des vitamines utiles pour l'homme. Dans une moindre concentration, la plante contient des résines et des tanins. On remarque que plus la plante est ancienne, plus les composants chimiques sont dangereux dans sa composition chimique. Par conséquent, seules les pousses d'un an relativement tendres conviennent à la récolte..

Important: L'huile essentielle précieuse de romarin sauvage occupe environ 3% de la masse totale de la partie aérienne de cette plante médicinale, ce qui est considéré comme un bon indicateur.

Domaines d'application de l'usine

Ledum est largement utilisé dans des branches complètement différentes de l'activité humaine. Il est utilisé pour créer de l'huile pour le traitement du cuir, la fabrication de savon, l'industrie textile et la parfumerie. Dans tous ces domaines, l'huile agit comme un fixateur. Les feuilles fraîches de la plante aident à protéger les vêtements des mites et autres parasites. Et même au siècle dernier et avant, le romarin sauvage était utilisé dans le brassage de contrefaçon. Mais une telle boisson provoquait du délire, des hallucinations, des douleurs abdominales et des coliques sévères, donc cette technologie de brassage a été abandonnée..

En outre, toutes les variétés de cette plante aident à traiter les animaux de la ferme et sont de bonnes plantes à miel. Mais le miel sur le romarin sauvage est dangereux pour les humains, il ne peut donc être consommé qu'après ébullition, ou mieux, laissé aux abeilles pour le développement des familles. De plus, pas un seul domaine d'application du romarin sauvage ne peut être comparé à l'échelle de la médecine..

Propriétés curatives

  • Adoucit la toux pour les rhumes et les maladies infectieuses;
  • Soulage les sensations de démangeaisons après les piqûres de moustiques;
  • Améliore la production de mucosités;
  • Supprime les réactions allergiques causées par des agents pathogènes non végétaux;
  • Favorise l'équilibre de la sueur et du sel dans le corps;
  • Détend le tissu musculaire lisse des bronches;
  • Élimine l'inflammation;
  • Élargit les vaisseaux sanguins et normalise le flux sanguin;
  • Soulage la douleur dans les maladies respiratoires;
  • A un effet bactéricide;
  • Accélère les processus métaboliques, y compris a un effet diurétique;
  • Restaure les cheveux et renforce les ongles.

Indications d'utilisation en médecine

  • Dysenterie;
  • Diabète;
  • Angine de poitrine;
  • Pneumonie;
  • Coqueluche;
  • Rachitisme;
  • Entérocolite;
  • Formes aiguës ou chroniques de bronchite;
  • Laryngite;
  • Tuberculose pulmonaire;
  • Furonculose;
  • Gale;
  • Varicelle;
  • Grippe;
  • Polyarthrite;
  • Arthrose déformante;
  • Scrofule;
  • Rhinite aiguë ou chronique;
  • Rhumatisme, goutte et autres maladies articulaires;
  • Neurodermatite;
  • Eczéma;
  • Morsures d'insectes et d'arthropodes;
  • Lichens d'origine bactérienne et non bactérienne;
  • Blessures, ecchymoses, ecchymoses, égratignures et autres lésions cutanées.

Recherche scientifique sur le romarin sauvage

Les premières informations sur le romarin sauvage figurent dans les manuscrits danois du 12ème siècle. On le trouve également dans les anciens herbiers scandinaves. Dans la pratique médicale, il a été enregistré pour la première fois en Suède. Et les premières études sur les caractéristiques médicinales de la plante appartiennent à Karl Linnaeus. Mais le romarin sauvage a trouvé sa plus grande renommée en Russie aux XIXe et XXe siècles.

En 1896, le scientifique russe Karl Andreevich Rauchfus a isolé pour la première fois de l'huile essentielle de romarin sauvage frais. Il l'a décrit dans l'un de ses articles scientifiques et a souligné que l'huile essentielle est composée de particules cristallines et de liquide. Et en 1912, l'académicien Andrei Petrovich Krylov a décrit pour la première fois les règles du traitement de la coqueluche en utilisant des médicaments à base de romarin. Quelques décennies plus tard, les premières informations apparaîtront que le romarin sauvage convient au traitement de l'asthme bronchique, de la bronchite aiguë et de la toux. La plante a été activement utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale..

Important: la recherche sur le romarin sauvage se poursuit au 21ème siècle, par exemple, à l'Université médicale de Tomsk, il a été prouvé que la plante inhibe les processus de radicaux libres dans le corps.

Contre-indications

Les données sur l'opportunité d'utiliser du romarin sauvage dans le traitement des enfants varient. Certaines sources disent que les médicaments sur cette plante peuvent être administrés à partir de 14 ans, tandis que d'autres affirment que le romarin est dangereux jusqu'à l'âge de 18 ans. Par conséquent, avant d'utiliser le médicament, vous devriez consulter un pédiatre. Parmi les interdictions strictes figurent la glomérulonéphrite, l'hypotension et l'hépatite. Il est également interdit de donner des médicaments contenant du romarin sauvage dans la composition si le patient est diagnostiqué avec une intolérance individuelle à sa composition chimique.

Important: il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments sur le romarin, si une personne a souffert de maladies graves, d'une intervention chirurgicale - des composants toxiques peuvent nuire à sa santé.

Préparations Ledum et leurs méthodes d'utilisation

Il existe de nombreuses recettes sur le réseau qui impliquent la création de préparations à partir de romarin sauvage à la maison. Mais les médecins s'opposent à de telles mesures. Le fait est que les matières premières incorrectement collectées ou préparées et les plus petites violations des proportions des composants ne peuvent qu'aggraver l'état du patient. Par conséquent, il est préférable de choisir l'un des médicaments officiels.

Ledin

Ledin est appelé un comprimé, dont l'effet est dû à l'alcool sexviterpénique. Et lui, à son tour, se démarque des huiles essentielles de romarin des marais. Ledin est prescrit pour le traitement de la toux sèche et, en parallèle, des expectorants doivent être pris pour accélérer l'action. Le médicament est pris par voie orale de 0,05 à 0,1 gramme trois à cinq fois par jour, quel que soit le programme de repas. Le cours doit être poursuivi jusqu'au soulagement, mais il ne peut pas durer plus de 10 jours. Le coût de Ledin n'est pas inférieur à 1277 roubles. Et il est presque impossible de l'acheter: il n'est plus enregistré en Russie.

Ledum-GF

Le médicament homéopathique Ledum-GF est une pommade à usage externe. Il est prescrit pour les douleurs articulaires, ainsi que pour les gonflements ou les démangeaisons provoqués par des piqûres d'insectes ou d'arthropodes. La pommade est appliquée en une couche uniforme sur la zone touchée jusqu'à quatre fois par jour. Dans ce cas, il est interdit d'appliquer un pansement dessus. Les médecins traitent ce remède différemment. Premièrement, tout le monde ne fait pas confiance à l'homéopathie. Deuxièmement, cela provoque souvent des allergies. Et le pot de pommade Ledum-GF coûte assez cher - environ 288 roubles pour 25 grammes de fonds.

Fitopril

Fitopril normalise le rythme cardiaque et corrige la pression artérielle. Il convient au traitement des arythmies cardiaques, ainsi qu'à la prévention de l'infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux. L'effet est dû à l'action des bêta-bloquants naturels, qui réduisent le nombre de battements cardiaques par minute. Le produit entier se compose d'ingrédients à base de plantes, parmi lesquels il y a des herbes de romarin sauvage. Le régime est assez simple: une cuillère à soupe de liquide est consommée par jour. Fitopril coûtera au moins 690 roubles par bouteille.

Pousses de romarin des marais pour le brassage

Dans la pharmacie, vous pouvez également acheter de simples pousses de romarin des marais. Ce matériel végétal sec est prescrit pour les maladies pulmonaires aiguës et chroniques accompagnées de toux. L'effet thérapeutique est dû aux huiles essentielles qui provoquent l'expectoration et soulagent les spasmes des tissus lisses des bronches. Les pousses doivent être brassées à raison de 10 milligrammes pour 200 millilitres d'eau et prises par voie orale dans un demi-verre deux fois par jour. Le prix du marché de ce remède naturel à base de plantes est de 59 à 80 roubles russes.

Surdosage et effets secondaires

En cas de surdosage d'un remède contenant du romarin des marais ou toute autre sous-espèce végétale, le système nerveux central est supprimé. La surexcitation n'est pas exclue. Pour vous débarrasser de ces symptômes, vous devez laver l'estomac. Ensuite, vous devez suivre les instructions du médecin - vous ne pouvez pas vous passer de l'intervention d'un spécialiste.

Certains effets secondaires sont également possibles. En règle générale, les personnes qui consomment du romarin sauvage présentent de l'irritabilité, de la nervosité, une émotivité excessive et une excitabilité accrue. Si ces réactions provoquent un inconfort particulier, vous devez abandonner temporairement le médicament sur le romarin et recourir à un traitement symptomatique.

Cultiver du romarin sauvage dans le jardin

En raison des particularités de la composition chimique et de l'odeur piquante, il est impossible de faire pousser du romarin à la maison. Cela peut provoquer des allergies ou aggraver la qualité de l'air dans l'appartement. Mais disposer des lits avec elle dans le jardin est une bonne idée si vous envisagez de collecter et de récolter indépendamment cette plante à des fins médicinales..

Règles d'atterrissage

Ledum se distingue par une vitalité enviable. Mais idéalement, il doit être planté dans un endroit ombragé avec un sol meuble. Il est important qu'elle ait un niveau d'acidité suffisant. C'est cette exigence qui détermine l'interdiction d'utiliser des engrais avec des cendres. Pour créer des conditions aussi proches que possible de la nature, vous pouvez creuser le sol et lui fournir un stock de tourbe de haute lande, d'aiguilles tombées et de sable de rivière dans un rapport de 3: 2: 1. Pour le romarin du Groenland ou à grandes feuilles, vous pouvez prendre une proportion plus impressionnante de sable, car ils sont à l'aise dans les sols pauvres.

Il est nécessaire de planter un arbuste au printemps. Pour ce faire, des trous de 40 à 60 centimètres sont extraits dans un sol approprié. Leur fond doit être rempli d'environ sept centimètres de gros galets de rivière ou de drainage de sable. Vous pouvez planter plusieurs plantes à la fois, mais la distance entre elles doit dépasser 65 à 70 centimètres. Après la plantation, les buissons sont paillés.

Caractéristiques des soins au romarin

Ledum est sans prétention. Ils ne le nourrissent qu'une fois par an, au printemps. Les buissons adultes ont besoin de 60 grammes d'engrais minéraux par mètre carré et les jeunes ont besoin de la moitié de la norme. Le romarin n'a pas besoin d'être taillé, mais vous pouvez tailler les branches mal cassées. La plante ne nécessite pas d'arrosage en tant que telle. Mais il est préférable de lui fournir en plus de l'eau en cas de sécheresse. L'arrosage est effectué une fois par semaine, sept ou dix litres d'eau déchlorée suffisent pour un romarin. Après l'arrosage, le sol autour de la plante est ameubli et paillé avec de la tourbe, qui retient l'humidité pendant une longue période.

Propagation d'arbustes

La méthode de sélection standard pour le romarin sauvage dans un jardin est la stratification. Les jeunes pousses minces s'inclinent et se fixent au sol, et au fil du temps, elles prennent racine à côté du buisson mère. Pour que cela se produise plus rapidement, placez la pousse dans un trou de 20 centimètres et saupoudrez-la de terre et de tourbe sur le dessus, fixez le dessus verticalement avec une cheville. Arrosez la plante avant que les boutures prennent racine, puis coupez-la soigneusement de la plante principale. La multiplication du romarin sauvage par semis est également possible. Il suffit de les planter en pleine terre et de pailler correctement avec de l'humus des marais..

Important: pour un enracinement réussi des plants de ledum, ils sont laissés pendant 24 heures dans une solution maison à 0,01% d'hétéroauxine, d'acide indoleacétique (IAA) ou d'acide succinique à 0,02%, ou dans tout autre stimulant de croissance prêt à l'emploi.

Collecte et approvisionnement

Tout d'abord, vous devez être prudent lors de la collecte de romarin sauvage. À l'état sauvage, il pousse dans les zones humides qui présentent un danger potentiel pour l'homme. Vous devez donc porter des gants de protection épais sur vos mains. Et il vaut mieux protéger la respiration avec un respirateur. Et vous devez commencer à récolter avant même l'apparition des fruits, pendant la période de floraison la plus active. C'est alors que le romarin sauvage a la plus grande valeur pharmaceutique. Il est nécessaire de collecter des plantes annuelles avec des fleurs et des feuilles ne dépassant pas 10 centimètres. Les branches de romarin sont taillées là où les feuilles commencent.

Il est nécessaire de sécher les branches à l'état suspendu. Les espaces ouverts leur conviennent, par exemple les vérandas, les balcons. Mais il est important de protéger les plantes de la lumière directe du soleil, vous devrez peut-être mettre un écran de protection. S'il n'y a aucun moyen de sécher le romarin sauvage naturellement, utilisez un séchoir avec un niveau thermique allant jusqu'à +55 degrés. Cela vaut la peine d'être prévenu: la taille de la plante diminuera environ trois fois. Mais la taille de la matière première n'est pas la chose principale, il est beaucoup plus important que toutes les propriétés bénéfiques du romarin sauvage ne soient que renforcées. Et vous décidez de récolter vous-même le romarin sauvage, ou vous préférez les matières premières achetées?

Ledum est un arbuste ou une herbe.

Le romarin sauvage des marais est littéralement toxique de haut en bas, mais peut-être à cause de cela, il est devenu l'une des plantes médicinales les plus célèbres..

«Quelque part le romarin sauvage fleurit sur les collines, les cèdres transpercent le ciel…» - ce sont les mots d'une chanson qui était autrefois populaire et aimée par beaucoup. Mais est-ce que quelqu'un pense à la confusion dans les noms des plantes qui s'est produite ici? En fait, la chanson parle du rhododendron daurien (Rhododendron dauricum L.), qui en Sibérie et en Extrême-Orient est communément appelé romarin sauvage. Le nom "romarin sauvage" s'y confond si fermement qu'on peut souvent trouver des phrases: "Rhododendron daurian, ou romarin rose... Sibérien... Extrême-Orient", etc. Mais le dictionnaire explicatif de SI Ozhegov distingue clairement un vrai romarin sauvage d'un faux: " 1) Un arbuste à feuilles persistantes à l'odeur enivrante de la famille des bruyères, poussant dans des tourbières. 2) Le nom populaire d'une plante arbustive aux délicates fleurs rose lilas - l'un des types de rhododendrons ".

La confusion est également ajoutée par le fait que dans la littérature occidentale, certains auteurs ont inclus toutes les espèces du genre Ledum depuis les années 1990 dans le genre Rhododendron, mais dans la littérature russe non traduite, ce point de vue n'est pas encore soutenu. Selon le site "Groupe de phylogénie des angiospermes", dans la classification moderne, le genre Ledum reste indépendant et comprend 8 espèces, dont 4 sont répandues en Russie. Le représentant le plus répandu du genre Ledum dans la nature est le romarin des marais, qui sera discuté dans notre matériel.

Le romarin des marais (Ledum palustre L.) appartient à la famille des bruyères (Ericaceae). C'est un arbuste à feuilles persistantes fortement ramifié d'une hauteur de 50 à 120 cm, aux pousses relevantes recouvertes d'un feutre dense "rouillé" tombant. Le diamètre du buisson à l'âge adulte est d'environ 1 mètre. Les feuilles sont lancéolées, sombres, brillantes, avec une odeur. Les bords des feuilles sont fortement recourbés. Les fleurs (jusqu'à 1,5 cm de diamètre) sont blanches, moins souvent rosées, à l'odeur piquante, dans des parapluies à fleurs multiples. Le fruit de la capsule s'ouvre avec cinq feuilles. Les graines mûrissent à la mi-août. Racines superficielles.

Ledum est une plante vénéneuse, et c'est un poison dans son ensemble. Ses feuilles et ses branches (et en particulier les fleurs, le pollen et les graines) dégagent une odeur enivrante forte et spécifique, qui en grande quantité a un effet néfaste sur une personne sous la forme de vertiges, de maux de tête et de nausées. Cela est dû à la teneur en huile essentielle complexe de la plante. Autrefois, les aubergistes ruraux insistaient souvent sur le romarin sauvage en clair de lune afin de stupéfier le client et d'obtenir plus d'argent de lui..

Marsh Ledum. (Photo: Oleg Mitrofanov)

Ledum est une plante qui aime l'humidité, le gel et la lumière, mais elle peut pousser à l'ombre partielle, elle pousse lentement. Comme toutes les bruyères, le romarin des marais est une plante mycorhizienne, dont les champignons symbiotes ont besoin d'un sol acide (les «mycorhizes» sont des gaines symbiotiques fragiles d'hyphes fongiques recouvrant les extrémités des racines).

La terre natale du romarin des marais est l'Arctique, la plaine d'Europe de l'Est, la Sibérie occidentale et orientale, l'Europe occidentale, septentrionale et méridionale, le nord de la Mongolie, le nord-est de la Chine, la Corée et l'Amérique du Nord. Aire de distribution - Arctique, zone nordique et régions septentrionales de la zone tempérée d'Eurasie et d'Amérique du Nord. Sur le territoire de la Russie, l'espèce a une très large aire de répartition, couvrant la toundra et les zones forestières de la partie européenne, la Sibérie et l'Extrême-Orient. Le romarin sauvage des marais pousse dans la toundra et la toundra forestière sur les tourbières, dans les tourbières surélevées, dans les sous-bois des forêts de conifères humides, le long des rivières et des ruisseaux de montagne, dans les hautes terres, en groupes, dans de petits fourrés, parmi les cèdres nains. Malgré la vaste gamme holarctique du romarin sauvage, il «aime» surtout la Sibérie. Dans de nombreuses régions de la partie européenne de la Russie, le romarin sauvage est inclus dans les Red Data Books (Voronej, Lipetsk, Penza, Toula, régions d'Oulianovsk, Moscou, ainsi que les républiques du Bachkortostan et du Tatarstan).

L'origine du nom latin de la plante Ledum a plusieurs versions: selon une version, le nom du genre a été emprunté par Linnaeus à Dioscorides, qui a appelé un autre genre végétal avec le nom de «ledon» - Cistus, qui sécrète une résine aromatique - encens, semblable en odeur aux huiles essentielles sécrétées par le romarin sauvage. Selon une autre version, le nom vient du mot latin «laedere», qui signifie «nuire, tourmenter», à cause de la forte odeur suffocante qui provoque des étourdissements. Le nom russe de la plante vient du vieux slave "romarin sauvage", c'est-à-dire empoisonner (toutes les parties de la plante, comme on s'en souvient, sont toxiques). Le nom spécifique palustris, c'est-à-dire «marais», est associé au lieu de sa croissance. De plus, le romarin sauvage a de nombreux noms populaires: bagun, romarin sauvage, bagunnyak, marraine, bagunnik, bugun, pruche des marais, puzzle, bagno (cela s'appelle aussi un endroit bas et marécageux), origan, origan, kanabornik, marsh canabra, big bug, bedbug herbe, stupeur des marais, romarin forestier. Tous reflètent fidèlement la toxicité et la guérison simultanées de la plante..

Il existe des légendes sur le romarin sauvage. L'un d'eux parle d'un mystérieux serpent des marais qui vit dans la taïga de Pomorie et apparaît lorsque le romarin sauvage est incendié. L'odeur enivrante de la plante attirait le serpent, et il absorbait tous les arômes de la fumée. Et si une personne malade rencontrait un serpent, il pouvait s'enrouler dans des anneaux autour de la personne et lui expulser la maladie. Une autre légende sur le romarin sauvage raconte l'histoire du souverain de la tourbière qui est tombé amoureux d'une belle nymphe de la forêt, mais elle a rejeté ses avances en riant. Une fois, après avoir reçu un autre refus de la belle nymphe, le seigneur s'est mis en colère, a fait rage et avons tout écrasé. D'une étincelle accidentelle, un marécage s'est enflammé et la fumée du romarin sauvage brûlé a été transportée par le vent jusqu'à la forêt où vivait la nymphe et lui a enivré la tête. À l'odeur de la fumée, elle est venue au marais lui-même, où le seigneur des marais l'a attirée. Depuis lors, on pense que s'il y a du brouillard dans le marais, la nymphe, ayant dégrisé, tente de fuir le seigneur et il laisse entrer le brouillard pour qu'elle se perde. Et si les marais brûlent, cela signifie que la nymphe s'est enfuie du seigneur et, désespéré, il essaie de la ramener vers lui. Peut-être à cause de l'arôme caractéristique du romarin sauvage, il était doté de propriétés magiques. Le romarin sauvage est à l'honneur parmi les peuples du Nord. Selon les anciennes croyances nordiques, l'odeur vive du romarin sauvage chasse les mauvais esprits. Par conséquent, il était largement utilisé par les chamans, développant le don de voyance et cherchant à entrer en transe. Ils ont bu une infusion de romarin sauvage avant et pendant les cérémonies, ont inhalé la fumée des branches en feu. Un fumeur spécial à base de romarin sauvage était un attribut obligatoire d'un chaman avec un tambourin, une ceinture et un costume. On pense qu'une telle fumée affecte non seulement la psyché du chaman, mais aussi d'autres personnes présentes à la cérémonie, et contribue à la communication avec les esprits et à la transition de la conscience vers une autre dimension. Le romarin sauvage était également largement utilisé par les guérisseurs, qui en préparaient diverses potions d'amour. Des infusions de romarin sauvage ont également été utilisées par les sorcières pour se débarrasser des grossesses inutiles.

En général, à en juger par les croyances populaires, le romarin a des propriétés magiques pour tous les goûts. Quelque part, on croyait qu'avec son aide, vous pouviez envoyer de la folie, provoquer un mauvais esprit, quelque part, il était vénéré comme l'une des drogues d'amour les plus efficaces. Ainsi, dans les légendes des Carpates, il est dessiné avec un fort sort d'amour. En Extrême-Orient, il existe une croyance ancienne, vaguement similaire à la légende de la fougère, selon laquelle le romarin sauvage est un buisson magique qui peut parler, connaît tous les secrets, y compris où les trésors sont enterrés. À la pleine lune, il peut révéler son secret et l'emmener au trésor. Mais il n'a pas montré le trésor à tout le monde, mais seulement à une vierge qui perdait ses cheveux et lui apporterait du lait ou du miel. Dans le langage symbolique des plantes, les fleurs de romarin sauvage symbolisent le courage et le mépris de la mort. Pendant des siècles, on a cru que le romarin sauvage renforce la mémoire et la clarté de l'esprit, améliore l'humeur, protège des mauvaises influences de l'extérieur et des mauvaises pensées à l'intérieur..

Malgré ses propriétés toxiques, le romarin sauvage est toujours une plante médicinale. Le romarin sauvage étant une plante du nord, il n'était pas connu du monde antique, mais depuis le début du Moyen Âge, il a été mentionné comme médicament chez les herboristes danois et allemands. Depuis l'Antiquité, une décoction de romarin sauvage était utilisée pour traiter les maladies du foie et des reins, du cœur et des poumons. Pour la première fois, des médecins suédois ont introduit le romarin sauvage dans la pratique médicale européenne - là, la décoction de fleurs et de jeunes pousses de la plante était utilisée pour traiter la goutte, la bronchite, la dysenterie et les maladies de la peau. Les propriétés médicinales du romarin sauvage ont été décrites au 18ème siècle par le biologiste exceptionnel Karl Linnaeus. Ledum est également mentionné dans les anciens herboristes russes - ils ont dit que ce remède est "des écrevisses très puissantes et cicatrisantes, qui apaisent la douleur et cassent la tumeur". Dans la région slave orientale, le romarin sauvage est utilisé comme médicament depuis le 18ème siècle - les premiers scientifiques russes l'ont appelé «bruyère malodorante». A cette époque, un livre a même été publié en Russie intitulé "Sur les bienfaits de la bruyère puante". Parmi les gens, le romarin sauvage est un médicament préféré, il a longtemps été considéré comme une panacée, utilisé pour presque toutes les maladies, et lors de toute épidémie, pour la prévention, ils ont certainement bu du thé de romarin sauvage..

Romarin sauvage des marais à proximité du lac Kampyurku. (Photo: Oleg Mirofanov)

Différents peuples ont leurs propres particularités dans l'utilisation du romarin sauvage: dans la République de Komi, le romarin sauvage est traité pour une dépendance excessive aux boissons fortes, ils ajoutent une teinture d'une plante à une boisson afin qu'une personne ait une aversion pour l'alcool. En Transbaïkalie, en Sibérie, le goudron est fabriqué à partir de romarin sauvage, qui est utilisé pour traiter l'eczéma en le mélangeant avec de la crème sure. Ledum est également utilisé dans d'autres pays. Par exemple, en France, l'extrait végétal est ajouté aux pommades et gels contre les maladies de la peau. En Bulgarie, la teinture chaude de fleurs de romarin sauvage est très populaire, elle est utilisée pour traiter la cholécystite. Les Indiens d'Amérique du Nord utilisent le romarin sauvage comme épice, trempant la viande dans une décoction de ses pousses, buvant une infusion capiteuse de romarin et mâchant ses feuilles fraîches.

Il n'est pas surprenant que le romarin sauvage soit une plante médicinale populaire, car sa composition est unique. Toutes les parties de la plante contiennent une grande quantité de tanins, d'acides organiques, de vitamines, de glycoside d'arbutine, de flavonoïdes. Le principal composant du romarin sauvage est l'huile essentielle, qui comprend l'iceol, le palustrol, le cymène, l'acétate de géranyle et d'autres composants qui ont un goût amer et une odeur balsamique. La plus grande quantité d'huile essentielle se trouve dans les jeunes feuilles pendant la phase de floraison de la plante. Certes, la composition chimique du romarin sauvage des marais, et en particulier la teneur en son principal ingrédient actif - la glace dans l'huile essentielle, présente une variabilité chimique prononcée en fonction de la région de croissance. La composition qualitative de l'huile essentielle de romarin des marais collectée en Europe est pratiquement la même, alors que les populations sibérienne et extrême-orientale sont hétérogènes dans la composition des huiles essentielles.

L'huile essentielle de romarin est un médicament efficace qui est bon contre les crampes, soulage l'inflammation et augmente la résistance des tissus de l'estomac, soulage activement les spasmes et peut être un bon remède contre le rhume. La pommade à l'huile de Ledum est prescrite pour le traitement des plaies, des brûlures, elle apaise également les démangeaisons de la peau avec les piqûres d'insectes. En médecine officielle, l'herbe de romarin sauvage est utilisée pour l'entérocolite, sous forme de teintures, elle est utilisée pour les maladies respiratoires dans la bronchite aiguë et chronique comme vasodilatateur, apaisant la toux (médicament antitussif "Ledin", "Breast collection n ° 4"), comme diurétique, désinfectant et antiseptique... Les préparations de Ledum sont utilisées pour le diabète, les rhumatismes, la jaunisse (mais en raison du fait que la plante contient des substances toxiques, le traitement avec des moyens à base de romarin sauvage doit être convenu avec le médecin, car la plante peut causer de graves dommages au corps, et en aucun cas sa dose ne peut être dépassée).

Ledum est également utilisé dans la pratique vétérinaire. En particulier, il est ajouté à l'alimentation animale pour les maladies épidémiques. À propos, malgré sa toxicité, le romarin des marais dans la toundra et la taïga est une aide importante pour nourrir les rennes sauvages, mais les chèvres et les moutons domestiques ont été empoisonnés après avoir mangé cette plante. Bouillon, infusion, poudre, fumée de romarin sauvage - un remède éprouvé pour exterminer les moustiques, les mites et les punaises de lit, ainsi que pour expulser les rongeurs ennuyeux. Avec le goudron, l'huile essentielle de romarin sauvage peut être utilisée dans le traitement du cuir, elle peut être utilisée dans la fabrication de savon et la parfumerie, ainsi que dans l'industrie textile comme fixateur..

Enfin, tous les types de romarin sauvage sont de bonnes plantes à miel. Certes, ils donnent une petite collection de miel, d'ailleurs, le miel de romarin sauvage est toxique (le miel dit "ivre"), il ne peut pas être mangé sans bouillir. La douceur du romarin sauvage n'est donc bénéfique qu'aux abeilles elles-mêmes..

Le romarin sauvage est introduit dans la culture depuis le milieu du XVIIIe siècle. La première mention de ce genre dans les catalogues du Jardin botanique de Saint-Pétersbourg remonte à 1736 et fixe peut-être la croissance de Ledum palustre L. sur le territoire du Jardin Aptekarsky à l'état sauvage. En culture, cette espèce est très difficile, mais avec la bonne approche, elle peut être utilisée pour décorer les parcs et jardins de bruyère, où elle peut vivre plus de 30 ans..

Dans la réserve naturelle de l'Altaï, le romarin sauvage des marais est une espèce commune dans la partie inférieure de la ceinture alpine. Rarement trouvé dans les ceintures de chern et de forêt-steppe. Pousse dans presque toutes les zones floristiques de la réserve, à l'exception de Yazulinsky, à des altitudes de 700 à 2300 m au-dessus du niveau de la mer, et en plus du voisinage du cordon de Baigazan.

Chercheur de la réserve naturelle de l'Altaï Miroslava Sakhnevich.

Ledum - herbe enivrante

Ledum est un arbuste à feuilles persistantes de la famille Heather. Le nom scientifique - ledum - le rapproche de l'encens, car les feuilles denses dégagent également un parfum boisé intense. Le mot «romarin sauvage» de la vieille langue russe est traduit par enivrant, toxique, enivrant. Parfois, la plante est appelée origan, pruche, romarin sauvage, déesse. Son habitat est assez vaste. Elle affecte l'hémisphère nord, en particulier la ceinture subarctique tempérée. Ledum est très souvent utilisé à des fins médicinales, mais peut également être utilisé pour la décoration de jardin.

Apparence de la plante

Le ledum est un arbuste ou arbuste pérenne de 50 à 120 cm de hauteur, nourri par un rhizome de surface ramifié à pousses courtes. Les tiges rigides et ramifiées ne diffèrent pas par leur grand diamètre. Ils peuvent être dressés, ascendants ou rampants. Les jeunes pousses vert olive sont couvertes de pubescence rouillée, mais avec le temps elles sont couvertes d'écorce sombre et nue.

Le feuillage coriace à pointes courtes persiste toute l'année. Il a une forme allongée ou lancéolée avec une veine centrale surélevée et des bords recourbés vers le bas. La couleur des feuilles est vert foncé. Il vire au brun brunâtre sous une lumière vive. Les feuilles coriaces poussent ensuite. Lorsqu'ils sont frottés, ils dégagent une forte odeur enivrante..

En avril-juin, des inflorescences ombrelles denses fleurissent sur les pousses de l'année dernière. Chaque fleur a un pédoncule court. Les pétales ovales blancs forment une coupe en forme de cloche. Le nombre de tous les éléments de la fleur est un multiple de 5. Le romarin sauvage est pollinisé par les insectes, après quoi des gousses sèches avec 5 sections mûrissent. De petites graines ailées s'y blottissent.

Attention! Toutes les parties du romarin sont toxiques! Après contact avec la plante, assurez-vous de vous laver les mains. Même en étant à proximité des fourrés et en inhalant l'arôme, vous pouvez rapidement vous sentir étourdi et faible. Bien que le romarin sauvage soit une bonne plante à miel, son pollen et son miel sont toxiques. Vous ne pouvez essayer le produit qu'après un traitement thermique prolongé et en petites quantités..

Espèces de Ledum

Le genre de romarin sauvage ne compte que 6 espèces végétales. 4 d'entre eux poussent sur le territoire de la Russie.

Marsh Ledum. Un représentant typique du genre, commun dans les climats tempérés. C'est un buisson dense atteignant 1,2 m de haut, avec des pousses ramifiées et ramifiées couvertes de poils courts rouillés. Les feuilles vert foncé et brillantes dégagent un parfum agréable. À la fin du printemps, des parapluies ou des boucliers denses avec de petites fleurs blanches ou rose clair fleurissent.

Greenland Ledum. Les tiges de verse rigides atteignent 90 cm de longueur. Ils sont de couleur marron clair. Sur les pousses, proches les unes des autres, comme des aiguilles douces vert vif, se trouvent des feuilles linéaires étroites. Il y a un tas de feutre à l'arrière des feuilles torsadées. Pendant la période de floraison, de petits parapluies (jusqu'à 6 cm de large) à fleurs blanches ou crème fleurissent. La vue tolère parfaitement même les gelées sévères.

Romarin sauvage à grandes feuilles. L'habitant de l'Extrême-Orient, du Japon et de la Corée atteint une hauteur de 40 à 80 cm. Il s'installe sur les talus rocheux et les pentes des montagnes. Le feuillage ovale mesure 3-4 cm de long et 8-15 mm de large. Sur les jeunes pousses et le verso des feuilles, il y a un épais tas rouge.

Il y a quelques années, le rhododendron était synonyme de romarin sauvage. Jusqu'à présent, certains fleuristes attribuent le romarin sauvage transbaïkalien à ce genre, mais en fait il ne s'agit que d'un parent éloigné et porte le nom scientifique de «rhododendron daurien». La plante est également un buisson très ramifié de 50 à 200 cm de hauteur. Les branches sont couvertes de feuilles étroites et denses de couleur vert foncé. Mais les fleurs ont une riche teinte rose. Souvent, ce "romarin" particulier peut être vu dans un vase dans un arrangement de bouquet.

Méthodes de reproduction

Ledum se reproduit bien par graines et méthodes végétatives. Dans la nature, de nouvelles plantes émergent souvent des graines. Ils sont collectés à partir de petites capsules mûres, qui se fissurent indépendamment de bas en haut. De loin, les akènes ressemblent à de minuscules lustres. Les graines sont récoltées à l'automne, mais semées seulement au début du printemps. Pour cela, les conteneurs sont préparés avec de la terre de jardin en vrac mélangée à du sable. Le sol doit être meuble, humide et acide. Les graines sont étalées à la surface et seulement légèrement pressées dans le sol. Le récipient est recouvert d'un matériau transparent et placé dans un endroit frais. Périodiquement, la serre est ventilée et arrosée. Les semis apparaissent dans 25-30 jours. Les plants cultivés sont plantés dans des pots de tourbe séparés ou dans une autre boîte avec une plus grande distance afin que les racines ne s'emmêlent pas.

Il est pratique de propager les plantes de jardin par couches. Pour ce faire, des branches flexibles sont inclinées vers le sol et fixées dans un trou d'une profondeur de 20 cm, le sommet doit être laissé en surface. Après l'enracinement, la pousse est séparée.

Un grand buisson lors de la transplantation printanière peut être divisé en plusieurs parties. Pour ce faire, la plante est complètement déterrée, débarrassée du sol et découpée en divisions. Les endroits des coupes sont traités avec du charbon de bois broyé. Les racines ne se dessèchent pas et déterminent immédiatement les plants à un endroit permanent.

Pour le greffage, des pousses semi-lignifiées avec 2-3 feuilles sont coupées pendant l'été. La coupe inférieure est traitée avec des stimulants de croissance et les pousses sont enracinées dans des pots avec un sol meuble et nutritif. Les feuilles les plus proches du sol sont coupées complètement ou la plaque foliaire est raccourcie. L'enracinement et l'adaptation prennent une longue période, par conséquent, les semis ne sont transférés en pleine terre qu'au printemps suivant.

Planter et quitter

Ledum appartient à des plantes sans prétention, il ne cause donc pas beaucoup de problèmes aux propriétaires. La plantation se fait mieux au printemps, bien que cela ne soit pas nécessaire pour les plantes à rhizomes fermés. Comme les racines sont situées près de la surface de la terre, le trou de plantation est creusé de 40 à 60 cm de profondeur. Du sable de rivière ou des galets de 5 à 8 cm d'épaisseur sont coulés au fond.Le sol lui-même doit être suffisamment acide et meuble. Il est conseillé de planter des arbustes sur des sols humides avec l'ajout d'aiguilles. Si plusieurs plantes sont plantées à la fois, la distance entre elles est de 60 à 70 cm Une fois que tout le travail est terminé, le sol est tassé et arrosé abondamment. Ensuite, la terre près des buissons est paillée de tourbe.

Dans son environnement naturel, le romarin sauvage pousse à proximité des plans d'eau, un arrosage régulier est donc d'une grande importance. L'irrigation n'est pas nécessaire uniquement avec des précipitations fréquentes. L'éclairage des plantes n'est pas trop important. Ils se sentent aussi bien dans un endroit ensoleillé qu'à mi-ombre. Même avec un ombrage fort, le romarin ne mourra pas, mais il peut paraître moins décoratif et fleurir moins souvent..

De temps en temps, le sol doit être ameubli et les mauvaises herbes enlevées. Cependant, n'oubliez pas que les racines sont situées près de la surface, alors soyez prudent. Plusieurs fois par saison (au printemps et en été) le romarin sauvage est fertilisé avec des complexes minéraux. La taille est effectuée en mars et octobre. Raccourcissez les pousses qui sortent d'une forme donnée et enlevez également les branches sèches et endommagées.

Les hivers ne sont pas terribles pour le romarin sauvage. Il tolère parfaitement même les gelées sévères, cependant, en l'absence de neige, les jeunes pousses peuvent geler jusqu'à la hauteur de la couverture neigeuse. Au printemps, il suffit d'enlever les branches touchées et les jeunes pousses prendront rapidement leur place.

Ledum est résistant aux maladies des plantes. Il n'a pas peur des inondations du sol, mais uniquement avec un ameublissement régulier. Sans accès à l'air, le champignon peut encore se développer. Très rarement, les insectes et les tétranyques s'installent sur les pousses. Ils sont faciles à éliminer avec des insecticides. Le plus souvent, la plante elle-même effraie les insectes gênants, y compris les voisins dans le parterre de fleurs.

Utilisation dans le jardin

La couronne dense avec de fines feuilles vert foncé et une pubescence rougeâtre semble très décorative dans le jardin. Ledum convient à l'aménagement paysager des sols humides, des berges des plans d'eau et des rivières, des remblais rocheux, ainsi que des espaces sous les arbres. Les plantes sont plus belles dans les plantations en groupe. Les plantations en ceinture sont souvent utilisées comme haie ou pour zoner un site. Le romarin sauvage peut être accompagné de bruyère, de canneberge, de myrtille, de rhododendron, de gaulteria, de stachis et de céréales.

Fonctionnalités bénéfiques

Les feuilles et les fleurs du romarin sauvage contiennent de nombreuses substances biologiquement actives reconnues non seulement par les gens, mais aussi par la médecine officielle. Parmi eux:

  • huiles essentielles;
  • tanins;
  • flavonoïdes;
  • vitamine C;
  • gencive;
  • phytoncides.

Depuis l'Antiquité, le bouillon est utilisé comme agent antiseptique et antibactérien. Il était utilisé à l'extérieur, ajouté aux bains ou aux compresses, et également bu pour lutter contre la toux, le SRAS et les infections intestinales..

Le thé aux feuilles de romarin apaise et combat l'insomnie. La plante résiste bien aux maladies telles que la pneumonie, la coqueluche, la bronchite, les maladies du foie et des reins, la gastrite, l'eczéma, les furoncles, la varicelle, la cholécystite. Les médicaments sont également utiles pour la santé des femmes. Ils renforcent les muscles et combattent les maladies sexuellement transmissibles. De plus, selon les pays, la "spécialisation" du romarin sauvage peut différer.

Ils ont des plantes et des usages ménagers. L'odeur du feuillage effraie les insectes suceurs de sang et les mites.

Ledum est contre-indiqué pour les personnes souffrant d'allergies et sensibles aux composants végétaux. Puisqu'il augmente le tonus de l'utérus, le traitement est inacceptable pour les femmes enceintes. Et bien sûr, la posologie ne doit pas être dépassée, il est donc préférable de faire le traitement sous la surveillance d'un médecin..

Signes et superstitions

L'herbe de romarin sauvage est enveloppée d'un grand nombre de légendes, elle acceptera également les superstitions, tant de gens doutent que cela vaille la peine de la garder dans la maison. Bien que certains se méfient du romarin sauvage, il est très bénéfique, empêche la propagation de microbes pathogènes dans l'air et guérit le corps. Bien sûr, si vous laissez beaucoup de branches fleuries dans une petite pièce, le ménage aura mal à la tête. D'où le présage que le romarin sauvage augmente la nervosité, l'irritabilité et apporte des problèmes. Mais quelques pousses ne feront pas du tout mal. Au contraire, ils purifieront l'atmosphère de l'énergie négative et rempliront la pièce d'un arôme agréable et discret..