Image

Alvéolite des poumons: causes, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

L'alvéolite des poumons est une maladie grave qui s'accompagne d'une inflammation diffuse des alvéoles (vésicules pulmonaires). Cette maladie conduit dans certains cas au développement de la fibrose. C'est pourquoi vous ne devez en aucun cas ignorer les signes de la maladie. Alors pourquoi cette maladie pulmonaire se développe-t-elle? Existe-t-il des mesures de prévention efficaces? Quelle thérapie la médecine moderne peut-elle offrir? Les réponses à ces questions sont intéressantes pour beaucoup.

Alvéolite des poumons - qu'est-ce que c'est?

Tout d'abord, vous devez étudier les informations de base sur la maladie. Sous ce terme, un certain nombre de maladies sont combinées qui s'accompagnent d'une inflammation diffuse des vésicules pulmonaires (ce sont également les alvéoles des poumons). La maladie est considérée comme rare et se caractérise par une évolution chronique..

S'il n'est pas traité, le processus inflammatoire se termine par une fibrose - le tissu pulmonaire est progressivement remplacé par des éléments du tissu conjonctif. Ainsi, les alvéoles des poumons perdent leurs propriétés fonctionnelles, qui s'accompagnent d'une masse de complications dangereuses pouvant aller jusqu'au développement d'une insuffisance respiratoire..

Les principales raisons du développement de la maladie

L'alvéolite des poumons peut être à la fois une maladie indépendante et une complication d'une autre maladie. À ce jour, il existe plusieurs facteurs de risque dont la liste mérite d'être prise en compte..

  • Hérédité. À ce jour, le mécanisme de la transmission génétique de la maladie n'a pas été précisément clarifié, mais les scientifiques suggèrent que l'hérédité compte toujours..
  • Infection virale. La pénétration d'agents pathogènes viraux dans le corps (en particulier les herpévirus, les cytomégalovirus, l'infection par le VIH, l'hépatite C) affaiblit considérablement le système immunitaire, ce qui fait que le corps est moins capable de faire face aux processus inflammatoires.
  • Facteur auto-immun. La probabilité d'un processus inflammatoire dans les alvéoles augmente en présence de maladies auto-immunes ou d'une tendance à celles-ci.
  • Stimulation externe. La maladie peut être le résultat d'une exposition prolongée au système respiratoire à des substances chimiques (par exemple, médicaments) et naturelles (duvet, fourrure, spores végétales).

Quant aux formes secondaires d'inflammation, elles peuvent se développer dans le contexte de maladies telles que le lupus érythémateux systémique, le SIDA, la sarcoïdose, l'hépatite chronique, la thyroïdite, l'arthrite, la sclérodermie systémique. Les causes de l'alvéolite peuvent être très diverses. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de les déterminer..

Forme idiopathique de la maladie

L'alvéolite idiopathique des poumons est moins courante que les autres types de maladie, et le plus souvent les hommes sont confrontés à un problème similaire. Les raisons du développement de la maladie ne sont pas toujours connues - de nombreux experts pensent que le processus inflammatoire dans ce cas a une origine auto-immune. En raison de dysfonctionnements du système immunitaire, des anticorps dirigés contre leurs propres cellules commencent à être produits.

Les principaux symptômes de la maladie sont la toux et l'essoufflement. L'intensité des signes augmente constamment, de sorte que les patients consultent souvent un médecin après le début du processus fibrotique. Cette forme d'alvéolite est considérée comme la plus dangereuse, car dans la majorité des cas elle se termine par une pneumosclérose et une insuffisance respiratoire.

Forme toxique d'alvéolite

On parle d'alvéolite toxique si la maladie se développe en raison de l'action directe de produits chimiques toxiques sur les poumons. Le plus souvent, la maladie est associée à la prise de certains médicaments, en particulier des immunosuppresseurs, des sulfamides. Les composés toxiques de chlore, de zinc, d'ammoniaque et de talc peuvent provoquer une alvéolite.

Les produits chimiques pénètrent souvent directement dans le système respiratoire (par inhalation). Cependant, ils peuvent pénétrer dans les poumons avec la circulation sanguine. Le processus inflammatoire devient souvent chronique, ce qui conduit à des modifications pathologiques des tissus alvéolaires. Dans ce cas, il est important de déterminer la nature de la toxine et de limiter le contact avec elle..

Alvéolite allergique et ses caractéristiques

L'alvéolite allergique exogène est causée par le contact avec des irritants externes, mais d'origine naturelle. Les spores de champignons et de plantes, le pollen, les particules de fourrure et le duvet d'animaux peuvent agir comme des allergènes. Le plus souvent, des substances nocives pénètrent dans le corps par inhalation. Les agriculteurs, les fourreurs, les travailleurs agricoles qui travaillent constamment avec des animaux, du foin pourri et d'autres irritants sont sensibles à cette maladie..

Une voie d'ingestion d'allergènes sans inhalation dans le corps est également possible, mais de tels cas sont extrêmement rares.

La maladie s'accompagne d'un essoufflement sévère, d'une toux, dont les crises s'intensifient au contact de substances potentiellement dangereuses. Dans ce cas, identifier les allergènes et limiter le contact avec eux est une partie importante de la thérapie. Sans cela, le traitement médicamenteux n'aura pas l'effet escompté..

Symptômes de la maladie

Bien entendu, le tableau clinique dépend en grande partie de la forme de la maladie et du stade de son développement. Cependant, il existe plusieurs symptômes courants..

  • Dyspnée. C'est l'un des premiers symptômes. Au début, des difficultés respiratoires surviennent lors d'un effort physique, de sorte que les patients prêtent rarement attention à la présence d'un tel problème. La situation s'aggrave progressivement - il devient difficile pour une personne de respirer en marchant, puis au repos.
  • Toux. Un autre symptôme non spécifique, qui, dans la plupart des cas, se développe dans le contexte d'une alvéolite idiopathique. Certains patients développent une respiration sifflante dans la poitrine. Les expectorations ne contiennent pas d'impuretés sanguines.
  • Douleur. En règle générale, l'inconfort se produit dans la poitrine et sous les omoplates. La douleur empêche souvent les patients de respirer profondément.
  • Violations systémiques. L'hypoxie et l'intoxication affectent le travail de tout l'organisme. Les symptômes de la maladie comprennent une faiblesse constante, une perte d'appétit, une perte de poids dramatique, des douleurs articulaires, une fièvre constante, une diminution des performances.

La maladie s'accompagne également d'un gonflement des veines du cou, de l'apparition d'un œdème. En raison de la perte d'appétit, le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamines - la peau perd progressivement son élasticité et acquiert une teinte terreuse. La famine en oxygène s'accompagne de vertiges fréquents, d'une faiblesse grave et parfois d'évanouissements.

Mesures diagnostiques

Diagnostiquer une alvéolite pulmonaire n'est pas si facile. Pour commencer, le médecin procède à un examen général. En présence de respiration sifflante et de bruit dans les poumons, des procédures supplémentaires sont prescrites. Le patient donne du sang pour analyse - au cours de l'étude, des facteurs antinucléaires et rhumatoïdes sont détectés dans les échantillons. La maladie est caractérisée par une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes.

Pour le diagnostic, certaines études instrumentales sont également nécessaires:

  • tout d'abord, une radiographie pulmonaire est effectuée, car cette procédure simple et abordable permet de remarquer des changements dans la structure des poumons;
  • spirométrie - une étude qui vous permet d'étudier les caractéristiques du processus respiratoire du patient;
  • effectuer en outre une électrocardiographie;
  • bronchoscopie - une procédure qui vous permet d'étudier attentivement la structure des bronches de l'intérieur;
  • la plus informative est la tomodensitométrie à haute résolution - l'étude permet de déterminer le nombre et l'emplacement des foyers d'inflammation, de voir le changement de la taille et de la forme des alvéoles;
  • dans certains cas, les patients subissent une biopsie, ce qui aide à déterminer la présence d'un processus malin et d'autres anomalies dans le tissu pulmonaire.

À quoi ressemble le régime de traitement?

Que faire pour les patients diagnostiqués avec une alvéolite pulmonaire? Le traitement est individualisé. Beaucoup dépend de la forme et du stade de développement de la maladie. Dans tous les cas, la thérapie doit viser non seulement à éliminer la cause de l'inflammation, mais également à inhiber le processus fibrotique..

  • Avec les alvéolites allergiques et toxiques, il est extrêmement important de protéger le patient du contact avec des substances dangereuses. Des cytostatiques et des glucocorticoïdes sont également utilisés (parfois ils sont injectés directement dans le système respiratoire par inhalation).
  • Les patients se voient prescrire des médicaments qui fluidifient le mucus sécrété par l'épithélium et facilitent le passage..
  • La prednisone à petites doses aide à faire face au processus inflammatoire.
  • L'alvéolite auto-immune des poumons nécessite l'utilisation d'immunosuppresseurs.
  • Parfois, un concentrateur d'oxygène est utilisé pour éviter l'hypoxie.
  • Dans certains cas, le médecin prescrit des médicaments antibactériens, en particulier la pénicilline.

Il est également recommandé aux patients des exercices de respiration spéciaux, qui vous permettent de maintenir le volume pulmonaire et de faire face au processus fibrotique..

Règles de nutrition et quelques recommandations des médecins

Un traitement correctement sélectionné aide à se débarrasser d'une maladie telle que l'alvéolite. Les symptômes des formes bénignes de la maladie disparaissent quelques semaines après le début du traitement. Néanmoins, il est conseillé aux patients d'arrêter de fumer et de se débarrasser d'autres mauvaises habitudes. Vous devez également éliminer le contact avec des substances potentiellement dangereuses..

Une bonne nutrition aidera également à accélérer le processus de guérison. Les experts recommandent de respecter les règles suivantes:

  • observer le régime de consommation (au moins 2 litres de liquide par jour);
  • le régime alimentaire doit comprendre des produits laitiers et du lait aigre, des légumes et des fruits, des jus de fruits frais, du miel, de la semoule, des viandes faibles en gras;
  • les plats doivent être cuits à la vapeur ou cuits;
  • utile pour l'état du corps est l'utilisation régulière de fruits secs, en particulier d'abricots secs, de raisins secs, de pruneaux, etc..

À quelles complications la maladie peut-elle entraîner??

En aucun cas, un tel problème ne doit être ignoré. Le manque de thérapie en temps opportun conduit au remplacement des structures pulmonaires par du tissu conjonctif. Les poumons perdent progressivement leurs propriétés, le corps ne reçoit pas assez d'oxygène. Une des complications dangereuses est l'hypoxie de tous les systèmes organiques. Des troubles métaboliques graves sont également possibles.

Peu à peu, le processus fibrotique conduit au développement d'une insuffisance respiratoire. La liste des complications dangereuses comprend également l'œdème pulmonaire, qui résulte de la pénétration de composants sanguins liquides dans la cavité des organes respiratoires. L'œdème peut se développer à une vitesse fulgurante - souvent cette condition se termine par la mort du patient. Dans d'autres cas, la pathologie se développe progressivement - les symptômes progressent lentement, l'état du patient s'aggrave au cours de la journée, ce qui permet d'appeler un médecin à temps.

Alvéolite des poumons: pronostic de la vie

En fait, c'est une maladie très grave et dangereuse. En l'absence de traitement, la maladie progresse rapidement - l'espérance de vie ne dépasse pas 4-6 ans.

D'un autre côté, avec un traitement rapide commencé (même avant le début du processus fibrotique), une guérison complète est tout à fait possible. Si la fibrose commence néanmoins, la situation s'aggrave - avec l'aide de médicaments, il est possible de prolonger la vie du patient et d'améliorer sa qualité, mais, hélas, il est impossible d'arrêter complètement le processus pathologique. C'est pourquoi un diagnostic rapide est si important..

Actions préventives

Malheureusement, il n'existe aujourd'hui aucune prophylaxie spécifique d'une maladie telle que l'alvéolite pulmonaire. Cependant, il y a quelques précautions à prendre. Il est important d'exclure tout contact avec des substances toxiques et des allergènes. Il est recommandé d'arrêter de prendre des médicaments pneumotoxiques. Si l'utilisation de ces médicaments est nécessaire, il est important de surveiller en permanence l'état du système respiratoire..

Quant aux patients qui ont déjà réussi à subir une maladie pulmonaire similaire, ils doivent être sous la surveillance d'un rhumatologue et d'un pneumologue tout au long de leur vie, subir régulièrement des tests et subir des examens médicaux..

Alvéolite

L'alvéolite est une lésion inflammatoire diffuse du tissu pulmonaire alvéolaire et interstitiel, qui peut survenir isolément ou se développer dans un contexte d'autres maladies.

Les alvéoles pulmonaires participent à l'acte de respiration, assurant un échange gazeux avec les capillaires pulmonaires, et sont la partie terminale de l'appareil respiratoire. Le nombre total d'alvéoles atteint 600-700 millions dans les deux poumons.

Causes et facteurs de risque

Une alvéolite allergique exogène se développe dans le contexte de réactions allergiques (poussières végétales et domestiques, médicaments, poils d'animaux, composants de champignons microscopiques, irritants industriels, etc.). L'ingestion de l'allergène dans le corps provoque la formation d'IgG. Des complexes immuns (antigène-anticorps) se déposent à la surface des alvéoles, ce qui endommage la membrane cellulaire, la libération d'une quantité importante de substances biologiquement actives avec le développement d'un processus inflammatoire. Dans le développement de cette forme d'alvéolite, un rôle important est joué par l'entrée répétée de l'allergène dans le corps..

Les causes de l'alvéolite fibrosante idiopathique n'ont pas été entièrement élucidées. On suppose que la maladie peut être de nature auto-immune, se produire dans le contexte d'une infection par certains virus (virus de l'hépatite C, virus de l'herpès, cytomégalovirus, adénovirus). Les facteurs de risque de développement de cette forme de maladie comprennent le travail dans le secteur agricole, l'industrie du bois, la métallurgie et le tabagisme. Dans le même temps, le processus inflammatoire dans les alvéoles pulmonaires conduit à un épaississement irréversible de leurs parois, suivi d'une diminution de la perméabilité aux échanges gazeux.

La principale raison du développement d'une alvéolite fibrosante toxique est l'effet direct ou indirect sur les poumons de substances toxiques qui pénètrent dans les alvéoles pulmonaires par des moyens hématogènes ou aérogènes (entre autres, des médicaments tels que l'azathioprine, la mercaptopurine, le méthotrexate, la furadonine, le cyclophosphamide).

L'alvéolite secondaire se produit dans le contexte d'autres processus pathologiques. Le plus souvent, il s'agit de sarcoïdose, de tuberculose, de maladies du tissu conjonctif diffus.

Les facteurs de risque comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • états d'immunodéficience;
  • troubles du métabolisme du collagène.

Formes de la maladie

En fonction du facteur étiologique, ainsi que des caractéristiques de l'évolution de la maladie, il existe:

  • alvéolite fibrosante idiopathique;
  • alvéolite fibreuse toxique;
  • alvéolite allergique exogène.

L'alvéolite peut être primaire et secondaire, ainsi que aiguë, subaiguë et chronique.

L'alvéolite fibrosante idiopathique est sujette à une progression progressive avec le développement de complications. En raison des modifications irréversibles croissantes du système alvéolaire-capillaire des poumons, le risque de décès est élevé..

Stades de la maladie

Selon le tableau histologique, il existe cinq stades d'alvéolite fibrosante idiopathique:

  1. Infiltration et épaississement des septa des alvéoles pulmonaires.
  2. Remplissage des alvéoles pulmonaires avec une composition cellulaire et un exsudat.
  3. Destruction des alvéoles pulmonaires.
  4. Modifications de la structure du tissu pulmonaire.
  5. Formation de cavités kystiques altérées.

Symptômes d'alvéolite

Les symptômes de l'alvéolite varient en fonction de la forme de la maladie, mais il existe un certain nombre de manifestations communes à toutes les formes d'alvéolite pulmonaire. Le principal symptôme est l'essoufflement, qui au stade initial de la maladie survient après un effort physique, mais à mesure que le processus pathologique progresse, il commence à se manifester au repos. De plus, les patients se plaignent d'une toux sèche et improductive, d'une fatigue rapide, de douleurs musculaires et articulaires. Dans les derniers stades de la maladie, on observe une perte de poids, une cyanose de la peau, ainsi que des changements dans la forme des doigts («baguettes») et des ongles («lunettes de montre»).

Les premiers symptômes d'une alvéolite allergique exogène aiguë peuvent apparaître quelques heures après le contact avec l'allergène. De plus, les signes généraux de la maladie ressemblent au tableau clinique de la grippe. Chez les patients, la température corporelle augmente, des frissons, des maux de tête apparaissent, puis une toux et un essoufflement, une lourdeur et des douleurs dans la poitrine se produisent. Chez les enfants atteints de certaines maladies allergiques, aux premiers stades de l'alvéolite allergique exogène, une dyspnée asthmatique se produit et parfois des crises d'asthme. À l'auscultation, des râles humides finement bouillonnants se font entendre sur presque toute la surface des poumons. Après avoir exclu le contact avec l'allergène qui a provoqué le développement de la maladie, les symptômes disparaissent en quelques jours, mais ils reviennent avec un contact ultérieur avec l'allergène responsable. Dans le même temps, une faiblesse générale, ainsi qu'un essoufflement, aggravé par un effort physique, peuvent persister chez le patient pendant plusieurs semaines supplémentaires.

La forme chronique d'alvéolite allergique exogène peut survenir avec des épisodes répétés d'alvéolite aiguë ou subaiguë ou indépendamment. Cette forme de la maladie se manifeste par une dyspnée inspiratoire, une toux persistante, une perte de poids, une détérioration de l'état général du patient..

Les complications de l'alvéolite peuvent inclure la bronchite chronique, l'hypertension pulmonaire, le cœur pulmonaire, l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite, la fibrose interstitielle, l'emphysème pulmonaire, l'insuffisance respiratoire, l'œdème pulmonaire.

L'alvéolite fibrosante idiopathique se développe progressivement, tandis que le patient présente des modifications irréversibles des alvéoles pulmonaires, qui se traduisent par un essoufflement croissant. En plus d'un essoufflement sévère, les patients se plaignent de douleurs sous les omoplates, qui interfèrent avec une respiration profonde, et de fièvre. Avec la progression du processus pathologique, l'hypoxémie (diminution de la teneur en oxygène dans le sang), l'insuffisance ventriculaire droite et l'hypertension pulmonaire augmentent. Le stade terminal de la maladie est caractérisé par des signes prononcés d'insuffisance respiratoire, d'hypertrophie et d'expansion du cœur droit (cœur pulmonaire).

Les principaux signes d'alvéolite fibreuse toxique sont l'essoufflement et la toux sèche. Lors de l'auscultation des poumons, les patients ont une crépitation sensible.

Diagnostique

Le diagnostic est déterminé sur la base des données obtenues lors de la collecte des plaintes et de l'anamnèse, du diagnostic physique, de l'examen de la fonction de la respiration externe, ainsi que de la radiographie des poumons.

Lors d'un examen aux rayons X avec alvéolite allergique exogène, une diminution de la transparence du tissu pulmonaire est révélée avec la formation d'un grand nombre de petites ombres focales. Afin de confirmer le diagnostic, des diagnostics immunologiques de laboratoire, des tests d'inhalation provocateurs, une tomodensitométrie des poumons sont effectués. Dans les cas diagnostiquement difficiles, une biopsie du tissu pulmonaire est utilisée, suivie d'un examen histologique du matériel obtenu..

L'alvéolite allergique exogène se différencie de l'asthme bronchique, de la pneumonie atypique, de la tuberculose, de la sarcoïdose et d'autres formes d'alvéolite pulmonaire.

Dans le cas de l'alvéolite fibrosante idiopathique, des modifications diffuses de petite taille, plus prononcées dans les parties inférieures, sont déterminées sur le radiogramme des poumons des deux côtés. Dans les derniers stades de la maladie, des modifications kystiques secondaires sont détectées dans le tissu pulmonaire. Les données de la tomodensitométrie des poumons vous permettent de déterminer la zone de tissu pulmonaire altéré pour une biopsie ultérieure. Les résultats de l'électrocardiogramme indiquent la présence d'une hypertrophie et d'une surcharge du cœur droit.

Le diagnostic différentiel de cette forme d'alvéolite est réalisé avec pneumonie, granulomatose, pneumoconiose, formes diffuses d'amylose et néoplasmes pulmonaires.

Les modifications radiologiques de l'alvéolite fibrosante toxique aiguë peuvent être absentes. Par la suite, la déformation et le rehaussement diffus du schéma pulmonaire, ainsi que la fibrose diffuse, sont déterminés..

L'alvéolite secondaire se produit dans le contexte d'autres processus pathologiques. Le plus souvent, il s'agit de sarcoïdose, de tuberculose, de maladies du tissu conjonctif diffus.

Traitement de l'alvéolite

La tactique de traitement de l'alvéolite dépend de la forme de la maladie. Dans certains cas, le patient peut devoir être admis dans un hôpital.

L'efficacité du traitement de l'alvéolite fibrosante idiopathique diminue à mesure que le processus pathologique progresse, il est donc important de le démarrer à un stade précoce. Le traitement médicamenteux pour cette forme de la maladie consiste en l'utilisation de glucocorticoïdes, si cela ne suffit pas, des immunosuppresseurs et des bronchodilatateurs sont prescrits. Avec la progression de la maladie, l'effet thérapeutique est assuré par la plasmaphérèse. Le traitement chirurgical de cette forme de maladie implique une transplantation pulmonaire. Les indications en sont la dyspnée, une hypoxémie sévère, une diminution de la capacité de diffusion des poumons.

En cas d'alvéolite d'étiologie allergique et toxique, en plus du traitement principal, il est nécessaire d'éliminer ou de limiter autant que possible l'effet sur le corps du patient d'agents allergiques ou toxiques, avec lesquels le contact a provoqué le développement de la maladie. Dans les formes plus douces d'alvéolite, cela suffit en règle générale pour la disparition de tous les signes cliniques, le besoin d'un traitement médicamenteux peut ne pas survenir.

Dans le traitement des formes sévères d'alvéolite allergique exogène, des glucocorticoïdes, des bronchodilatateurs inhalés, des bronchodilatateurs et une oxygénothérapie sont utilisés..

Pour les alvéolites fibrosantes toxiques, des mucolytiques et des glucocorticoïdes sont prescrits (par voie orale ou par inhalation).

Pour toutes les formes d'alvéolite, en plus du traitement principal, l'apport de complexes vitaminiques, des préparations de potassium est indiqué, ainsi que la mise en œuvre d'exercices de respiration (gymnastique respiratoire thérapeutique).

Complications possibles de l'alvéolite et conséquences

Les complications de l'alvéolite peuvent inclure la bronchite chronique, l'hypertension pulmonaire, le cœur pulmonaire, l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite, la fibrose interstitielle, l'emphysème pulmonaire, l'insuffisance respiratoire, l'œdème pulmonaire.

Prévoir

Avec un traitement opportun et adéquat des alvéolites fibrosantes allergiques exogènes aiguës et toxiques, le pronostic est généralement favorable. Avec le passage de la maladie à une forme chronique, le pronostic s'aggrave.

L'alvéolite fibrosante idiopathique est sujette à une progression progressive avec le développement de complications. En raison des modifications irréversibles croissantes du système alvéolaire-capillaire des poumons, le risque de décès est élevé. Le taux de survie à cinq ans après un traitement chirurgical atteint 50-60%.

La prévention

Afin de prévenir le développement d'une alvéolite, il est recommandé de traiter en temps opportun et de manière adéquate les maladies infectieuses, de limiter le contact avec des allergènes potentiellement dangereux, d'exclure les facteurs domestiques et professionnels pouvant provoquer le développement d'un processus pathologique, d'observer les règles d'hygiène du travail et également d'abandonner les mauvaises habitudes..

Les personnes à risque d'alvéolite doivent subir régulièrement des examens médicaux préventifs.

Alvéolite

L'alvéolite des poumons est un processus pathogène au cours duquel les alvéoles sont affectées, avec la formation ultérieure de fibrose. Avec ce trouble, le tissu organique s'épaissit, ce qui empêche les poumons de fonctionner pleinement et conduit souvent à une carence en oxygène. D'autres organes à ce moment ne reçoivent pas non plus d'oxygène complet, ce qui, à son tour, perturbe le métabolisme..

Selon les espèces, il peut s'agir d'une maladie indépendante ou se produire en conjonction avec d'autres troubles tels que le SIDA, l'hépatite, l'arthrite, la sclérodermie ou le lupus érythémateux. Quelle que soit la forme, le trouble peut être aigu ou chronique. Le plus dangereux est l'évolution chronique de l'alvéolite, car ses symptômes sont caractérisés par un développement progressif, ce qui, dans la plupart des cas, conduit au fait que la maladie est détectée à une date ultérieure, lorsqu'un processus incurable a commencé dans les poumons. Le diagnostic de la maladie est effectué à l'aide de rayons X et CT de la poitrine.

Le but du traitement est de soulager l'inflammation des alvéoles et d'améliorer la circulation sanguine. Les médicaments spéciaux et les méthodes de phytothérapie font face à ces tâches, de sorte que vous pouvez effectuer un traitement à domicile, mais uniquement après avoir consulté un spécialiste. Le médecin-pneumologue expliquera ce qu'est l'alvéolite et réalisera également toutes les mesures diagnostiques et thérapeutiques.

Étiologie

Jusqu'à présent, les raisons de la formation de cette maladie n'ont pas été entièrement clarifiées. Certains experts dans le domaine de la médecine soulignent un facteur héréditaire, tandis que d'autres pensent qu'un virus est impliqué dans l'origine de la maladie. Selon le type de maladie, les facteurs provoquants sont:

  • contact avec des substances toxiques;
  • faible immunité;
  • long séjour ou résidence dans un environnement pollué;
  • si une personne a l'hépatite C;
  • processus inflammatoires ou infectieux dans la membrane muqueuse de l'œsophage;
  • bactéries, champignons et autres micro-organismes;
  • prendre certains médicaments;
  • produits alimentaires;
  • antigènes d'origine végétale et animale, par exemple six ou plumes, contact avec le pollen de plantes vénéneuses.

L'alvéolite allergique est classée en fonction des allergènes, qui peuvent être:

  • le foin moisi, raison pour laquelle les travailleurs agricoles sont le plus souvent sensibles à cette maladie;
  • peluches ou excréments d'oiseaux - typiques des personnes qui s'occupent et élèvent constamment des oiseaux;
  • canne à sucre;
  • poussière d'orge;
  • utilisation fréquente de climatiseurs, appareils de chauffage ou humidificateurs;
  • moule à fromage;
  • spores de champignons.

Variétés

En fonction du facteur étiologique, l'alvéolite est:

  • fibrosante idiopathique - elle diffère en ce qu'elle survient dans le contexte de facteurs incompréhensibles, mais on suppose que sa progression est influencée par une prédisposition génétique et le mode de vie d'une personne;
  • allergique exogène - se produit dans le contexte d'antigènes de diverses natures pénétrant dans le corps par le système respiratoire;
  • toxique - basé sur le nom, il se forme en raison de l'influence de certains éléments chimiques. Cette forme est assez facile à traiter, il suffit d'arrêter le contact avec le produit chimique..

En fonction de l'évolution de la maladie, l'alvéolite est divisée en:

  • chronique - caractérisée par une évolution lente, en raison de laquelle le diagnostic de la maladie est plutôt tardif, lorsqu'il est difficile de guérir la maladie. La période d'exacerbation des symptômes est remplacée par une longue période de retrait;
  • aigu - avec cette forme, les premiers signes commencent à apparaître dans l'intervalle de quatre à douze heures.

Symptômes

Les symptômes de l'alvéolite fibrosante sont:

  • essoufflement qui survient lors d'un effort physique intense. Dans les derniers stades, un tel signe est observé même avec une activité insignifiante;
  • toux avec peu ou pas de mucosités;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • gonflement;
  • douleur articulaire;
  • respiration sifflante pendant la respiration;
  • une augmentation de la taille des veines du cou;
  • fatigabilité rapide d'une personne;
  • la peau prend une teinte bleue;
  • douleur sévère dans la poitrine, passant souvent sous les omoplates;
  • faiblesse musculaire;
  • augmentation de la température corporelle.

Les signes d'alvéolite allergique sont:

  • incapacité à respirer profondément;
  • douleur intense dans la région de la poitrine;
  • crachats de mucosités;
  • diminution des performances dans un contexte de fatigue rapide;
  • diminution ou manque complet d'appétit, ce qui entraîne une diminution du poids corporel;
  • augmentation de la transpiration;
  • des frissons;
  • déformation des doigts;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • cyanose de la peau;
  • attaques de maux de tête sévères.

À la fin du contact avec l'allergène, tous les symptômes de l'alvéolite disparaissent d'eux-mêmes.

Complications

Sans diagnostic opportun et traitement approprié, tout type d'alvéolite entraîne la progression des complications suivantes:

  • insuffisance respiratoire, c'est-à-dire manque d'oxygène dans le corps;
  • une augmentation significative de la pression dans l'artère des poumons;
  • insuffisance cardiaque, formée en raison d'un processus pathologique dans les poumons;
  • bronchite, chronique;
  • emphysème pulmonaire.

Diagnostique

Dans la plupart des cas, les patients ne remarquent pas l'apparition de symptômes d'alvéolite ou ne les comparent pas à des facteurs complètement différents. C'est pourquoi les mesures de diagnostic comprennent toute une gamme de mesures - une collection détaillée de plaintes du patient, la détermination de l'heure exacte de manifestation des symptômes, une étude par un médecin de l'histoire clinique complète du patient, la recherche des causes possibles de la maladie, en fonction des conditions de travail et de vie données du patient. Le spécialiste procède nécessairement à un examen complet de la peau du patient, en écoutant la respiration pour détecter la présence de bruit. Une partie importante du diagnostic de l'alvéolite est la composition générale, biochimique et gazeuse du sang, l'étude en laboratoire des expectorations sécrétées pendant la toux.

Les études matérielles comprennent:

  • radiographie pulmonaire, qui vous permet d'identifier les changements structurels de cet organe;
  • HRCT - réalisée pour une définition plus détaillée des troubles pulmonaires;
  • spirométrie - étude des fonctions respiratoires du patient;
  • ECG;
  • la bronchoscopie est une technique qui vous permet d'examiner la structure des bronches de l'intérieur;
  • biopsie - prélever une petite partie du tissu affecté pour des études microscopiques ultérieures.

Dans certains cas, une consultation supplémentaire avec un thérapeute peut être nécessaire.

Après avoir reçu tous les résultats de l'examen, le médecin traitant prescrit une tactique individuelle pour le traitement de l'alvéolite et donne également des recommandations pour le traitement de la maladie à domicile.

Traitement

Actuellement, le traitement d'une telle maladie repose sur l'élimination des symptômes et un ralentissement de la croissance du tissu conjonctif. Pour traiter tout type d'alvéolite, des médicaments sont prescrits pour éclaircir et éliminer le mucus, des complexes vitaminiques, des agents visant à éliminer les symptômes individuels: prednisolone - pour éliminer le processus inflammatoire, des immunosuppresseurs, des agents pour l'expansion des bronches. L'inhalation d'oxygène est indiquée. Seulement dans de rares cas, avec une évolution compliquée de la maladie, le traitement de l'alvéolite est effectué par transplantation pulmonaire.

De plus, il ne sera pas superflu d'utiliser les méthodes traditionnelles de médecine à domicile. Mais ils ne sont utilisés que comme méthodes auxiliaires de traitement de la maladie sous-jacente et de réduction de la manifestation des symptômes. Ces techniques comprennent les décoctions, les infusions et les inhalations de:

  • menthe et camomille;
  • eucalyptus;
  • pulmonaire et origan;
  • mère et belle-mère et calendula;
  • ortie et plantain;
  • coriandre et réglisse;
  • aubépine et agripaume;
  • gingembre et aneth;
  • cannelle et poivre moulu.

Les préparations à base de plantes aident à apaiser les voies respiratoires irritées, à améliorer l'effet expectorant, à soulager l'inflammation, à éliminer l'essoufflement et la toux. Pour obtenir le meilleur effet, vous pouvez suivre un régime simple:

  • buvez beaucoup de liquides, de préférence des jus de fruits fraîchement pressés, plus de deux litres par jour;
  • utilisez des bouillons à base de viande maigre et de poisson;
  • mangez de la semoule, ainsi que des produits laitiers et du lait aigre en toute quantité;
  • il y a beaucoup de fruits secs et de légumes frais;
  • les aliments doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four.

Avec un type de maladie toxique et allergique, il est nécessaire, si possible, de limiter complètement le contact avec les substances qui ont causé cette maladie - c'est le point clé du traitement.

Qu'est-ce que l'alvéolite pulmonaire, quel est le pronostic de la vie du patient

Bonjour chers lecteurs du blog Médecine et Santé. L'alvéolite des poumons est le sujet de l'article d'aujourd'hui. Avant de commencer, lisez les lettres de deux lecteurs..

  1. «Parlez-nous en détail d'une maladie aussi rare que l'alvéolite pulmonaire. Est-il possible d'être guéri? "
  2. «J'ai reçu un diagnostic d'alvéolite pulmonaire il y a 10 ans. Les cinq premiers animaux étaient sous la surveillance de médecins, puis ne se sont pas appliqués. Je prends de la prednisone. Comment continuer à être? Existe-t-il des options de traitement médical ou chirurgical? "

L'alvéolite est une maladie des poumons dans laquelle les alvéoles (vésicules pulmonaires) sont atteintes. Il existe trois formes de la maladie: fibrosante idiopathique, allergique exogène et toxique. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques spécifiques..

  1. Code pour la classification internationale des maladies CIM-10:
  2. Alvéolite fibrosante idiopathique (ELISA)
  3. Raisons du développement de l'alvéolite fibrosante
  4. Symptômes ELISA
  5. Complications
  6. Traitement de l'alvéolite pulmonaire idiopathique
  7. Alvéolite pulmonaire allergique exogène
  8. Une alvéolite pulmonaire allergique peut provoquer:
  9. Symptômes de l'alvéolite pulmonaire allergique
  10. Alvéolite pulmonaire toxique
  11. Traitement des alvéolites toxiques
  12. Alvéolite des poumons - contagieuse ou non?
  13. Alvéolite des poumons chez les enfants
  14. Régime
  15. Traitement avec des remèdes populaires
  16. Infusion de feuilles d'airelles
  17. Jus de citrouille
  18. Prévisions de vie

Code pour la classification internationale des maladies CIM-10:

J84.1 Autres maladies pulmonaires interstitielles avec mention de fibrose
J84.9 Maladie pulmonaire interstitielle, sans précision

Alvéolite fibrosante idiopathique (ELISA)

Un autre nom est la fibrose interstitielle diffuse, ou syndrome de Hammen-Rich. Il s'agit d'une maladie pulmonaire auto-immune dans laquelle le processus inflammatoire se produit dans les vésicules pulmonaires (alvéoles) et est extrêmement rarement associé à d'autres pathologies du système respiratoire.

Raisons du développement de l'alvéolite fibrosante

La question des raisons du développement de l'alvéolite fibrosante reste ouverte. On suppose que cela se produit lorsque le système immunitaire commence à attaquer les cellules de son propre corps après une exposition à un facteur provoquant. L'inflammation de cette maladie est de nature auto-immune..

Il existe également une opinion selon laquelle les virus et la prédisposition héréditaire jouent un rôle dans l'apparition de cette pathologie. L'alvéolite fibrosante affecte souvent les fumeurs, ainsi que ceux qui sont systématiquement en contact avec la poussière et les vapeurs de produits chimiques.

Symptômes ELISA

Le diagnostic d'alvéolite pulmonaire n'est posé qu'après un examen radiographique, clinique et biochimique du patient. Tous les symptômes de cette maladie ne sont pas spécifiques. L'essoufflement survient au début du processus inflammatoire dans les poumons, mais le patient ne le remarque que pendant l'effort physique.

Et seulement lorsque le symptôme commence à se manifester déjà au repos, il se tourne vers le médecin. Si, parallèlement à une alvéolite, le patient développe une bronchite, une toux peut apparaître.
Souvent inquiet des douleurs thoraciques, qui au début sont instables et localisées sous les omoplates.

Avec le temps, la douleur devient si intense qu'elle ne permet pas au patient de respirer profondément. L'évolution de l'alvéolite fibrosante des poumons aggrave le bien-être général du patient: la température corporelle augmente périodiquement, les douleurs musculaires perturbent, le poids diminue rapidement, bien que le régime alimentaire ne change pas.

Complications

Ce type d'alvéolite est dangereux pour ses complications: le développement rapide d'une insuffisance respiratoire aiguë (puis chronique) et d'une pneumosclérose. Caractérisé par le développement d'une insuffisance respiratoire, une hypertension artérielle de la circulation pulmonaire et la formation d'un cœur pulmonaire (hypertrophie et expansion du cœur droit).

Traitement de l'alvéolite pulmonaire idiopathique

Le traitement n'est prescrit qu'après clarification du diagnostic et évaluation des capacités fonctionnelles des systèmes bronchopulmonaire et cardiovasculaire du patient. Prescrire des glucocorticostéroïdes, des cytostatiques, de la pénicillamine. La thérapie est à long terme et avec un cours progressif est complétée par une plasmaphérèse.

Après un traitement médicamenteux, des périodes de rémission stable sont observées, cependant, une alvéolite pulmonaire peut progresser progressivement. La prévention comprend la prévention des infections, l'exclusion de l'exposition à des facteurs professionnels et environnementaux nocifs.

Le risque de récidive est toujours présent, et donc le patient est constamment enregistré auprès du dispensaire.

Alvéolite pulmonaire allergique exogène

Ne pas confondre alvéolite pulmonaire fibrosante avec alvéolite allergique exogène. Cette maladie survient lorsque des allergènes sont exposés au système bronchopulmonaire..

Une alvéolite pulmonaire allergique peut provoquer:

  • poussières d'origines diverses (blé et café, coton et lin);
  • bois humide; certains types de fromage;
  • plumes et excréments de pigeons, poulets, perruches perruches;
  • fourrure d'astrakan et fourrure de renard;
  • foin pourri.

D'où les noms: "poumon du fermier", "poumon du fermier", "poumon du fromager". La poussière domestique et les médicaments deviennent parfois des allergènes. L'alvéolite allergique exogène est aiguë, subaiguë, chronique.

Le développement d'une forme ou d'une autre d'alvéolite pulmonaire est associé aux caractéristiques de l'allergène, à la fréquence de contact avec celui-ci et à la sensibilité de l'organisme lui-même. Par exemple, chez les éleveurs de pigeons, il se manifeste sous une forme aiguë et plus souvent après le nettoyage du pigeonnier..

Chez les amoureux qui gardent des oiseaux dans des appartements, l'alvéolite pulmonaire survient plus souvent sous une forme chronique: malgré un contact constant avec l'allergène, il pénètre dans le corps à plus petite dose. Lors d'un examen aux rayons X, un spécialiste révélera un assombrissement des poumons, tandis que la transparence du système respiratoire est considérablement réduite.

Symptômes de l'alvéolite pulmonaire allergique

La forme aiguë se développe 4 à 6 heures après le contact avec l'allergène. Le patient se plaint de fièvre avec frissons, maux de tête et douleurs dans les membres, essoufflement, toux. Lors de l'écoute dans les poumons, la respiration sifflante est déterminée.

Souffrant de maladies allergiques atopiques, dans les 10 à 15 premières minutes après le contact avec un allergène, le syndrome bronchospasme se développe avec la clinique d'une crise d'étouffement.
La récupération sous la forme aiguë d'alvéolite allergique exogène des poumons se produit après la fin du contact avec l'allergène.

Cependant, dans certains cas, après 3-4 jours en raison d'une violation des expectorations de l'arbre bronchique, une pneumonie aiguë ou une bronchite aiguë peut se joindre, en raison de laquelle la récupération est retardée jusqu'à ce que le processus inflammatoire s'arrête.

Dans la forme subaiguë, les patients s'inquiètent de l'essoufflement, de la toux, de la fatigue, de la perte de poids. Les résultats diagnostiques confirment les signes de bronchite. Le patient récupère lentement.

Si un allergène pénètre régulièrement dans le corps pendant une longue période, une forme chronique de la maladie se développe. Même avec peu d'effort physique, les patients souffrent d'essoufflement, de toux persistante avec expectorations muqueuses, de faiblesse, de douleurs musculaires et de perte de poids.

En écoutant les poumons, le médecin observe une respiration affaiblie et une respiration sifflante. Il est possible d'aider un patient atteint de ce type d'alvéolite en éliminant un irritant-allergène de sa vie. Sinon, les médicaments seront inefficaces..

Pour restaurer rapidement les fonctions altérées, un traitement de courte durée avec des glucocorticostéroïdes (hormones) est recommandé. Des antihistaminiques, un traitement symptomatique et réparateur sont utilisés. Mais avec une fibrose pulmonaire développée, la formation d'un cœur pulmonaire est possible.

Alvéolite pulmonaire toxique

Se développe en raison des effets toxiques directs de divers composés chimiques sur le tissu pulmonaire.

Cela peut survenir après la prise de médicaments, y compris des cytostatiques et des immunosuppresseurs (chlorbutine, sarcolysine, cyclophosphamide, méthotrexate, myélosan, mercaptopurine, vinblastine, vincristine), médicaments antinéoplasiques (procarbazine, nitrosométhylurée).

Les dérivés du nitrofurane, des sulfamides et des agents neuroactifs (benzohexonium, anapriline, apressine), les hypoglycémiants (chlorpropamide) ont un effet toxique sur les tissus pulmonaires.

Le risque d'alvéolite toxique dépend de la durée de leur prise et de leur posologie et augmente avec l'utilisation simultanée de plusieurs de ces médicaments.

Les facteurs provoquant une alvéolite toxique sont les gaz irritants (sulfure d'hydrogène, chlore, ammoniac), les métaux (manganèse, mercure, zinc, béryllium) et leurs composés, les plastiques (polyuréthane) et les herbicides.

Traitement des alvéolites toxiques

Dans le traitement des alvéolites toxiques des poumons aux stades initiaux, les glucocorticostéroïdes sont efficaces, un traitement symptomatique est également prescrit avec une surveillance constante de la fonction pulmonaire. Le traitement de l'alvéolite toxique consiste également à exclure le contact du patient avec l'allergène et même à changer d'emploi.

Avec un traitement rapide, le résultat est favorable, mais avec une fibrose pulmonaire développée, la maladie devient chronique. Lors de la prescription de médicaments pouvant provoquer des effets toxiques, évitez de combiner plusieurs médicaments aux propriétés similaires.

Alvéolite des poumons - contagieuse ou non?

Le tissu pulmonaire endommagé ne contient pas de microbes pathogènes.Par conséquent, la maladie chez les adultes et les enfants n'est pas infectieuse - elle n'est pas transmise d'une personne malade à une personne en bonne santé.

Alvéolite des poumons chez les enfants

Un enfant peut tomber malade avec une alvéolite allergique des poumons avec un contact constant avec des aliments décoratifs ou de volaille, biologiques. La maladie s'accompagne d'une toux sèche ou productive, d'un essoufflement sévère.

Il y a une déformation de la poitrine sur fond d'insuffisance pulmonaire. Les doigts déformés sont comme des baguettes. Lorsque la maladie est détectée à un âge précoce, le pronostic de la vie des enfants est favorable.

Régime

Malgré le fait que le patient perd rapidement du poids, il ne devrait pas être forcé de manger. À température corporelle élevée, il la refusera. Traitez cela avec compréhension: le jeûne à court terme est acceptable.

Le patient doit boire une grande quantité de liquide (eau, thé noir faible au citron, décoction d'églantier). Inclure dans le régime des bouillons de variétés faibles en gras de poisson, de viande et de fruits frais. Préparez les jus (pomme, orange, carotte, betterave) juste avant de prendre.

Les produits laitiers et fermentés, les céréales et les soupes, le miel, l'argousier, le cassis, les fruits secs sont autorisés. Suivez ce régime jusqu'à ce que les médecins remarquent une tendance positive constante..

Traitement avec des remèdes populaires

Infusion de feuilles d'airelles

Dans le traitement de l'alvéolite pulmonaire, il est possible d'utiliser la médecine traditionnelle. Le plus populaire d'entre eux est la feuille d'airelle. Cette plante a des propriétés antiseptiques, ce qui aide à arrêter le processus inflammatoire. Broyer 20 g de feuilles d'airelles, verser 300 ml d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes et filtrer.

Boire en petites portions tout au long de la journée.

Jus de citrouille

Non seulement une boisson savoureuse, mais aussi saine. Il fournit au corps toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires, renforce le système immunitaire et prévient le développement de l'œdème pulmonaire. S'il n'y a pas de contre-indications à son utilisation, buvez 500 ml par jour.

Je tiens à vous avertir que le traitement de l'alvéolite pulmonaire avec des remèdes populaires ne doit en aucun cas être une priorité dans le traitement de l'alvéolite pulmonaire! Ce ne sont que des aides qui renforcent le système immunitaire et accélèrent la récupération..

Sans médicaments, le traitement ne sera pas efficace. Le traitement non pharmacologique de l'alvéolite fibrosante comprend des programmes spéciaux de rééducation, un entraînement physique, un soutien psychologique.

L'oxygénothérapie a un effet thérapeutique, réduisant l'essoufflement et augmentant l'endurance de l'activité physique. Pour prévenir les infections virales, tous les patients atteints d'alvéolite fibrosante reçoivent une vaccination anti-grippale et anti-pneumococcique.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, consultez un médecin, car l'alvéolite des poumons ne peut être guérie que si le diagnostic est posé à temps.

Prévisions de vie

Avec une détection précoce de la maladie, un traitement complexe, le pronostic d'un patient atteint d'alvéolite est favorable. Cependant, le patient doit être sous la surveillance d'un pneumologue pendant une longue période..

Avec la progression, la maladie peut acquérir une forme chronique avec le développement du cœur pulmonaire, une insuffisance cardiopulmonaire avec toutes les conséquences qui en découlent.
Un pronostic décevant est noté avec un diagnostic tardif d'alvéolite. Le plus souvent, la mort est enregistrée avec une alvéolite idiopathique.

Maintenant, les amis, vous savez ce que c'est une alvéolite pulmonaire, quel est le pronostic de la vie d'un patient.

Nous vous recommandons de regarder un clip vidéo avec les recommandations du médecin

Alvéolite des poumons tant qu'ils vivent avec. Méthodes traditionnelles de traitement de la maladie, pronostic, complications et prévention de la pathologie. Qu'est-ce que l'alvéolite pulmonaire?

L'alvéolite est une maladie des poumons qui affecte le compartiment terminal (alvéoles). Ils deviennent enflammés et avec un traitement inadéquat, une fibrose peut se former à leur place..

L'alvéolite peut accompagner d'autres maladies - SIDA, syndrome de Sjögren, lupus érythémateux, hépatite, thyroïdite, sclérodermie systémique, etc. En même temps, l'alvéolite peut être une maladie indépendante. Dans ce dernier cas, il a une forme fibrosante idiopathique, allergique ou toxique.

L'unité fonctionnelle des poumons est constituée des petits sacs aériens qui émergent des bronchioles, appelés alvéoles. Ces terminaux à coussin d'air sont la zone d'échange d'air dans les poumons. Cet échange d'air consiste en une absorption d'oxygène et une élimination du dioxyde de carbone. Dans les paragraphes suivants, vous en apprendrez plus sur la fonction et la structure des alvéoles..

Avant de passer à la fonction des alvéoles, comprenons sa structure. En effet, la fonction et la structure des alvéoles vont de pair. Alors soulignons quelques faits sur le système respiratoire. Ils sont recouverts de cellules épithéliales et les pores entre eux sont appelés pores de Cohn..

Symptômes de l'alvéolite pulmonaire

L'alvéolite s'accompagne des symptômes suivants:

  1. Dyspnée. Il survient d'abord après l'exercice, puis persiste dans un état calme..
  2. Toux. Toux souvent sèche ou peu abondante.
  3. Une respiration sifflante. Lors de l'écoute de la respiration, une respiration sifflante intermittente est observée.
  4. Fatigue. Lorsque la maladie progresse, la personne se sent fatiguée même après le repos..
  5. Perte de poids.
  6. Changer la forme des ongles. Les phalanges terminales des doigts acquièrent une forme bulbeuse.
  7. Retard de croissance.

Lorsque les symptômes sont plus prononcés, car la prolifération du tissu conjonctif indique une complication de l'évolution de la maladie.

Lors de l'expiration, des tissus conjonctifs élastiques entrent en jeu, constituant l'espace entre les alvéoles des poumons. L'alvéole se compose de trois grandes cellules différentes, telles que les cellules alvéolaires squameuses, les cellules épithéliales squameuses et les grandes cellules alvéolaires. Les cellules squameuses épithéliales constituent des capillaires qui couvrent environ 70% de la zone. Enfin, les grandes cellules alvéolaires cellulaires aident à réduire la tension superficielle de l'eau. Ils aident également à la séparation membranaire en augmentant les échanges gazeux..

Les médecins distinguent trois formes d'alvéolite:

  1. Idiopathique.
  2. Allergique.
  3. Toxique.

Dans l'alvéolite fibreuse idiopathique, des lésions tissulaires diffuses se produisent.

Sous forme allergique, les changements diffus sont causés par des allergènes, qui peuvent être des champignons, de la poussière, des antigènes protéiques, etc..

Si l'endothélium alvéolaire est endommagé, les grosses cellules alvéolaires aident à la réparation. Les alvéoles sont également constituées de cellules macrophages. Ces cellules aident à tuer toute matière étrangère comme les bactéries, etc. et a des fonctions liées au système immunitaire. Donc, fondamentalement, la fonction et la structure sont spécialement conçues pour assurer un échange de gaz efficace par.

  • Parois extrêmement minces.
  • Grande surface par rapport au volume.
  • Revêtement liquide qui aide à l'échange de gaz dissous.
  • Nombre de capillaires autour de chaque puits.
La fonction principale des alvéoles est l'échange de gaz.

L'alvéolite toxique est causée par la prise de certains médicaments - furazolidone, azathioprine, cyclophosphamide, méthotrexate, nitrofuratonine. Ils peuvent provoquer des maladies directement ou indirectement par l'action du système immunitaire. En outre, une alvéolite toxique peut être causée par l'influence de produits chimiques..

Traitement de l'alvéolite pulmonaire

Le principal médicament utilisé pour traiter cette maladie est la prednisone. Il est prescrit à petites doses, mais la durée du traitement est assez longue. Cela est vrai pour les alvéolites fibreuses idiopathiques. Dans le même cas, des immunosuppresseurs peuvent être nécessaires..

Ces structures sont entourées de capillaires qui transportent le sang. L'échange de dioxyde de carbone dans le sang à partir de ces capillaires se produit à travers les parois des alvéoles. Les alvéoles commencent à agir lorsque nous respirons de l'air par nos narines. L'air parcourt un long trajet de plusieurs organes du système respiratoire. Ces organes comprennent les voies nasales, le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches, les petites bronches, les bronchioles et atteignent finalement les alvéoles via de petits sacs aériens. Cet oxygène est ensuite transporté dans le système circulatoire, complétant ainsi le cycle d'échange gazeux..

Avec une forme toxique de la maladie, il est nécessaire d'arrêter l'ingestion d'une substance toxique dans le corps. Comme avec les autres formes, les glucocorticostéroïdes, les mucolytiques sont utilisés ici et des exercices de respiration sont effectués.

Le traitement avec des remèdes populaires pour l'alvéolite pulmonaire n'est pas recommandé, car dans ce cas, les recettes folkloriques sont inefficaces. À la maison, vous pouvez inhaler avec des herbes neutres - camomille, menthe.

Comment se déroule l'échange gazeux dans les alvéoles? Lors de cet échange gazeux, aucune énergie n'est nécessaire pour brûler les cellules. Les gaz se déplacent à travers un gradient de concentration qui est une concentration élevée et une faible concentration. Cela signifie que l'oxygène dans le puits est dans un gradient de concentration élevé. Il se diffuse dans le sang, qui est dans un gradient de concentration avec une faible teneur en oxygène. Cela est dû à la consommation continue d'oxygène dans le corps. La même chose se produit avec le dioxyde de carbone..

Le sang contient une concentration élevée de dioxyde de carbone et contient du dioxyde de carbone. Ainsi, l'échange de gaz se produit par diffusion passive, comme une partie de la fonction du système respiratoire. Les maladies pulmonaires comprennent la pneumopathie d'hypersensibilité allergique, l'aspergillose bronchopulmonaire allergique et de nombreuses réactions médicamenteuses. La pneumonie éosinophile et certaines granulomatoses pulmonaires non infectieuses peuvent être d'origine allergique. L'asthme bronchique est traité au chapitre 68 et l'asthme professionnel au chapitre.

Le degré de danger de l'alvéolite fibreuse des poumons

La forme fibreuse idiopathique de l'alvéolite est la plus dangereuse, car si elle n'est pas traitée, elle est mortelle. Cependant, avec un traitement approprié, le corps est capable de faire face à la maladie et la personne rétablit sa capacité de travail..

L'alvéolite est une maladie assez dangereuse sous toutes ses formes, par conséquent, le traitement doit être reçu immédiatement après la confirmation du diagnostic.

Les réactions d'hypersensibilité sont classées en 4 types selon leurs mécanismes pathogéniques. Bien que la classification ait été critiquée pour sa simplification excessive, elle est utile pour comprendre les réponses à médiation immunitaire aux lésions tissulaires de l'hôte. Les maladies d'hypersensibilité pulmonaire comprennent, le plus souvent, plusieurs types de réaction d'hypersensibilité plutôt qu'un seul.

La pneumopathie d'hypersensibilité comprend de nombreux exemples d'antigènes spécifiques. Le prototype est le poumon d'un fermier associé à des inhalations répétées de poussière de foin contenant des actinomycètes thermophiles. Étiologie et pathogenèse Le nombre de substances spécifiques connues pour être capables de provoquer une pneumopathie hypersensible est en augmentation. Les agents sont le plus souvent un micro-organisme ou une étrange protéine animale ou végétale.

Les parois des alvéoles sont la surface sur laquelle se déroule l'échange gazeux. Dans les poumons humains, il y a jusqu'à 700 millions d'alvéoles d'une superficie totale de 70 à 90 m2. M. L'épaisseur de la paroi alvéolaire n'est que d'environ 0,0001 mm (0,1 micron). La face externe de la paroi alvéolaire est recouverte d'un réseau dense de capillaires sanguins; ils proviennent tous de l'artère pulmonaire et se combinent finalement pour former la veine pulmonaire. Chaque alvéole est tapissée d'épithélium squameux humide.

On pense que la maladie est à médiation immunologique, bien que la pathogenèse ne soit pas encore entièrement comprise. Seule une faible proportion de personnes exposées développent des symptômes et seulement après plusieurs semaines à plusieurs mois d'exposition, ce qui est nécessaire pour induire une sensibilisation. Une exposition continue ou fréquente à de faibles taux d'antigène peut conduire à une maladie parenchymateuse chronique progressive. Les antécédents de maladie allergique sont rares et ne constituent pas un facteur prédisposant.

La pneumopathie interstitielle granulomateuse diffuse est caractéristique mais non définie ou spécifique. Les lymphocytes et les plasmocytes sont infiltrés le long des voies respiratoires et d'un septum alvéolaire épaissi; Les granulomes sont uniques, nécrotiques et se propagent au hasard au parenchyme sans atteinte de la paroi vasculaire. Le degré de fibrose est généralement léger, mais dépend du stade de la maladie. Un certain degré de bronchiolite survient chez environ 50% des patients atteints de poumon de fermier.

Ses cellules sont scellées, ce qui rend la barrière à travers laquelle les gaz diffusent encore plus mince. Le collagène et les fibres élastiques sont également présents dans la paroi alvéolaire, ce qui lui confère de la flexibilité et permet aux alvéoles de changer de volume lors de l'inhalation et de l'expiration..

Des cellules spéciales de la paroi alvéolaire sécrètent sur sa surface interne une substance aux propriétés détergentes, appelée surfactaite. Cette substance réduit la tension superficielle de la couche d'humidité sur l'épithélium tapissant les alvéoles, grâce à laquelle moins d'efforts sont consacrés à l'expansion des poumons pendant l'inhalation. Le surfactant accélère également le transport de l'oxygène et du CO2 à travers cette couche d'humidité. De plus, il aide également à tuer les bactéries qui ont réussi à pénétrer dans les alvéoles. Dans les poumons sains, le surfactant est sécrété et réabsorbé en continu. Chez un fœtus humain, il apparaît pour la première fois vers 23 semaines. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles le fœtus est considéré comme incapable d'existence indépendante jusqu'à la 24e semaine. Cela détermine également la période avant laquelle la stimulation du travail prématuré est interdite par la loi au Royaume-Uni. On suppose que les nourrissons nés avant cette date peuvent ne pas avoir de surfactant. La conséquence en est le syndrome de détresse respiratoire - l'une des principales causes de décès chez les bébés prématurés. Sans tensioactif, la tension superficielle du fluide dans les alvéoles est 10 fois supérieure à la norme et les alvéoles s'affaissent après chaque expiration. Et pour qu'ils se dilatent à nouveau lors de l'inhalation, il faut beaucoup plus d'efforts..

Symptômes et signes Lors d'épidémies aiguës, de la fièvre, des frissons, de la toux et un essoufflement surviennent chez des personnes préalablement sensibilisées, apparaissant généralement 4 à 8 heures après le rappel. Une anorexie, des nausées et des vomissements peuvent également être présents. Une respiration sifflante inspiratoire anxieuse peut être entendue au niveau des sous-récepteurs. La forme subaiguë peut commencer insidieusement par une toux et un essoufflement sur une période de quelques jours à quelques semaines, la progression nécessitant une hospitalisation urgente.

Dans la forme chronique, une dyspnée d'effort progressive, une toux productive, de la fatigue et une perte de poids peuvent survenir sur plusieurs mois à plusieurs années; La maladie peut entraîner une insuffisance respiratoire. Les résultats radiologiques vont de la fibrose interstitielle normale à diffuse. Les lymphadénopathies hilaires et les épanchements pleuraux sont rares. L'obstruction des voies respiratoires en cas de maladie aiguë est rare mais peut se développer sous une forme chronique.

Échange de gaz dans les alvéoles

L'oxygène dans les alvéoles diffuse à travers une fine barrière constituée de l'épithélium de la paroi alvéolaire et de l'endothélium des capillaires. Premièrement, il pénètre dans le plasma sanguin et se combine avec l'hémoglobine des érythrocytes, qui, par conséquent, est convertie en oxyhémoglobine. Le dioxyde de carbone (dioxyde de carbone) diffuse dans la direction opposée - du sang dans la cavité alvéolaire.

Diagnostic Le diagnostic dépend des antécédents environnementaux, des signes cliniques compatibles, des résultats radiographiques et des tests de la fonction pulmonaire. Une histoire d'exposition peut fournir des indices. Il est difficile d'obtenir un historique d'exposition à des agents pathogènes, en particulier dans le cas d'une climatisation légère et d'un examen environnemental par un médecin qui peut aider dans les cas les plus difficiles. Dans les cas mystérieux ou sans antécédents d'exposition environnementale, une biopsie pulmonaire peut être nécessaire.

Le lavage bronchoalvéolaire a été utilisé pour diagnostiquer une maladie pulmonaire interstitielle, mais son importance n'a pas été établie. Un nombre accru de lymphocytes, en particulier de cellules T, peut être augmenté dans la pneumopathie hypersensible. La biopsie transbronchique est d'une valeur très limitée et peut entraîner des erreurs car la taille de l'échantillon est petite. Le terme «agriculteur atypique» fait référence à un syndrome de fièvre, de frissons et de toux qui survient dans les heures suivant une exposition massive à des aliments moisis; aucune précipitation n'a été détectée, indiquant un mécanisme non immunologique.

Une diffusion efficace est facilitée par:
1) une grande surface des alvéoles;
2) une courte distance qui doit être couverte par des gaz diffusants;
3) un gradient de diffusion important assuré par la ventilation, un débit sanguin constant et la participation du transporteur d'oxygène, l'hémoglobine;
4) la présence d'un tensioactif.

Des infiltrats pulmonaires sont généralement présents. Cette condition associée aux vieux aliments contaminés par Aspergillus doit être différenciée de la maladie de l'ensilage causée par les oxydes d'azote toxiques obtenus à partir d'aliments frais. Le syndrome des poussières organiques toxiques se caractérise par une fièvre à court terme et une myalgie avec ou sans symptômes respiratoires et aucun signe de sensibilisation après une exposition à des poussières agricoles. La fièvre de l'humidificateur fait référence aux cas de systèmes de chauffage, de refroidissement et d'humidification contaminés.

Le diamètre des capillaires alvéolaires est inférieur au diamètre des globules rouges et les globules rouges les traversent sous la pression du sang. En même temps, ils se déforment et une grande partie de leur surface entre en contact avec la surface des alvéoles, de sorte qu'ils peuvent absorber plus d'oxygène. De plus, les globules rouges se déplacent relativement lentement à travers le capillaire, de sorte que l'échange peut prendre plus de temps. Lorsque le sang quitte les alvéoles, la pression partielle d'oxygène et de CO2 est la même que dans l'air alvéolaire..

On pense que l'endotoxine a un rôle étiologique dans le syndrome des poussières organiques toxiques et la fièvre des humidificateurs. En raison de la similitude de la présentation clinique, des résultats radiographiques et des tests de la fonction pulmonaire, la fibrose pulmonaire idiopathique peut être difficile à distinguer de la pneumonie d'hypersensibilité, où une histoire typique d'exposition accompagnée d'un épisode aigu ne peut être obtenue. Les variantes de la bronchiolite chez les adultes peuvent se présenter comme des maladies limitantes et peuvent être difficiles à différencier en l'absence d'antécédents appropriés ou de résultats typiques sur la biopsie pulmonaire ouverte.