Image

Alvéolite des poumons: causes, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

L'alvéolite des poumons est une maladie grave qui s'accompagne d'une inflammation diffuse des alvéoles (vésicules pulmonaires). Cette maladie conduit dans certains cas au développement de la fibrose. C'est pourquoi vous ne devez en aucun cas ignorer les signes de la maladie. Alors pourquoi cette maladie pulmonaire se développe-t-elle? Existe-t-il des mesures de prévention efficaces? Quelle thérapie la médecine moderne peut-elle offrir? Les réponses à ces questions sont intéressantes pour beaucoup.

Alvéolite des poumons - qu'est-ce que c'est?

Tout d'abord, vous devez étudier les informations de base sur la maladie. Sous ce terme, un certain nombre de maladies sont combinées qui s'accompagnent d'une inflammation diffuse des vésicules pulmonaires (ce sont également les alvéoles des poumons). La maladie est considérée comme rare et se caractérise par une évolution chronique..

S'il n'est pas traité, le processus inflammatoire se termine par une fibrose - le tissu pulmonaire est progressivement remplacé par des éléments du tissu conjonctif. Ainsi, les alvéoles des poumons perdent leurs propriétés fonctionnelles, qui s'accompagnent d'une masse de complications dangereuses pouvant aller jusqu'au développement d'une insuffisance respiratoire..

Les principales raisons du développement de la maladie

L'alvéolite des poumons peut être à la fois une maladie indépendante et une complication d'une autre maladie. À ce jour, il existe plusieurs facteurs de risque dont la liste mérite d'être prise en compte..

  • Hérédité. À ce jour, le mécanisme de la transmission génétique de la maladie n'a pas été précisément clarifié, mais les scientifiques suggèrent que l'hérédité compte toujours..
  • Infection virale. La pénétration d'agents pathogènes viraux dans le corps (en particulier les herpévirus, les cytomégalovirus, l'infection par le VIH, l'hépatite C) affaiblit considérablement le système immunitaire, ce qui fait que le corps est moins capable de faire face aux processus inflammatoires.
  • Facteur auto-immun. La probabilité d'un processus inflammatoire dans les alvéoles augmente en présence de maladies auto-immunes ou d'une tendance à celles-ci.
  • Stimulation externe. La maladie peut être le résultat d'une exposition prolongée au système respiratoire à des substances chimiques (par exemple, médicaments) et naturelles (duvet, fourrure, spores végétales).

Quant aux formes secondaires d'inflammation, elles peuvent se développer dans le contexte de maladies telles que le lupus érythémateux systémique, le SIDA, la sarcoïdose, l'hépatite chronique, la thyroïdite, l'arthrite, la sclérodermie systémique. Les causes de l'alvéolite peuvent être très diverses. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de les déterminer..

Forme idiopathique de la maladie

L'alvéolite idiopathique des poumons est moins courante que les autres types de maladie, et le plus souvent les hommes sont confrontés à un problème similaire. Les raisons du développement de la maladie ne sont pas toujours connues - de nombreux experts pensent que le processus inflammatoire dans ce cas a une origine auto-immune. En raison de dysfonctionnements du système immunitaire, des anticorps dirigés contre leurs propres cellules commencent à être produits.

Les principaux symptômes de la maladie sont la toux et l'essoufflement. L'intensité des signes augmente constamment, de sorte que les patients consultent souvent un médecin après le début du processus fibrotique. Cette forme d'alvéolite est considérée comme la plus dangereuse, car dans la majorité des cas elle se termine par une pneumosclérose et une insuffisance respiratoire.

Forme toxique d'alvéolite

On parle d'alvéolite toxique si la maladie se développe en raison de l'action directe de produits chimiques toxiques sur les poumons. Le plus souvent, la maladie est associée à la prise de certains médicaments, en particulier des immunosuppresseurs, des sulfamides. Les composés toxiques de chlore, de zinc, d'ammoniaque et de talc peuvent provoquer une alvéolite.

Les produits chimiques pénètrent souvent directement dans le système respiratoire (par inhalation). Cependant, ils peuvent pénétrer dans les poumons avec la circulation sanguine. Le processus inflammatoire devient souvent chronique, ce qui conduit à des modifications pathologiques des tissus alvéolaires. Dans ce cas, il est important de déterminer la nature de la toxine et de limiter le contact avec elle..

Alvéolite allergique et ses caractéristiques

L'alvéolite allergique exogène est causée par le contact avec des irritants externes, mais d'origine naturelle. Les spores de champignons et de plantes, le pollen, les particules de fourrure et le duvet d'animaux peuvent agir comme des allergènes. Le plus souvent, des substances nocives pénètrent dans le corps par inhalation. Les agriculteurs, les fourreurs, les travailleurs agricoles qui travaillent constamment avec des animaux, du foin pourri et d'autres irritants sont sensibles à cette maladie..

Une voie d'ingestion d'allergènes sans inhalation dans le corps est également possible, mais de tels cas sont extrêmement rares.

La maladie s'accompagne d'un essoufflement sévère, d'une toux, dont les crises s'intensifient au contact de substances potentiellement dangereuses. Dans ce cas, identifier les allergènes et limiter le contact avec eux est une partie importante de la thérapie. Sans cela, le traitement médicamenteux n'aura pas l'effet escompté..

Symptômes de la maladie

Bien entendu, le tableau clinique dépend en grande partie de la forme de la maladie et du stade de son développement. Cependant, il existe plusieurs symptômes courants..

  • Dyspnée. C'est l'un des premiers symptômes. Au début, des difficultés respiratoires surviennent lors d'un effort physique, de sorte que les patients prêtent rarement attention à la présence d'un tel problème. La situation s'aggrave progressivement - il devient difficile pour une personne de respirer en marchant, puis au repos.
  • Toux. Un autre symptôme non spécifique, qui, dans la plupart des cas, se développe dans le contexte d'une alvéolite idiopathique. Certains patients développent une respiration sifflante dans la poitrine. Les expectorations ne contiennent pas d'impuretés sanguines.
  • Douleur. En règle générale, l'inconfort se produit dans la poitrine et sous les omoplates. La douleur empêche souvent les patients de respirer profondément.
  • Violations systémiques. L'hypoxie et l'intoxication affectent le travail de tout l'organisme. Les symptômes de la maladie comprennent une faiblesse constante, une perte d'appétit, une perte de poids dramatique, des douleurs articulaires, une fièvre constante, une diminution des performances.

La maladie s'accompagne également d'un gonflement des veines du cou, de l'apparition d'un œdème. En raison de la perte d'appétit, le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamines - la peau perd progressivement son élasticité et acquiert une teinte terreuse. La famine en oxygène s'accompagne de vertiges fréquents, d'une faiblesse grave et parfois d'évanouissements.

Mesures diagnostiques

Diagnostiquer une alvéolite pulmonaire n'est pas si facile. Pour commencer, le médecin procède à un examen général. En présence de respiration sifflante et de bruit dans les poumons, des procédures supplémentaires sont prescrites. Le patient donne du sang pour analyse - au cours de l'étude, des facteurs antinucléaires et rhumatoïdes sont détectés dans les échantillons. La maladie est caractérisée par une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes.

Pour le diagnostic, certaines études instrumentales sont également nécessaires:

  • tout d'abord, une radiographie pulmonaire est effectuée, car cette procédure simple et abordable permet de remarquer des changements dans la structure des poumons;
  • spirométrie - une étude qui vous permet d'étudier les caractéristiques du processus respiratoire du patient;
  • effectuer en outre une électrocardiographie;
  • bronchoscopie - une procédure qui vous permet d'étudier attentivement la structure des bronches de l'intérieur;
  • la plus informative est la tomodensitométrie à haute résolution - l'étude permet de déterminer le nombre et l'emplacement des foyers d'inflammation, de voir le changement de la taille et de la forme des alvéoles;
  • dans certains cas, les patients subissent une biopsie, ce qui aide à déterminer la présence d'un processus malin et d'autres anomalies dans le tissu pulmonaire.

À quoi ressemble le régime de traitement?

Que faire pour les patients diagnostiqués avec une alvéolite pulmonaire? Le traitement est individualisé. Beaucoup dépend de la forme et du stade de développement de la maladie. Dans tous les cas, la thérapie doit viser non seulement à éliminer la cause de l'inflammation, mais également à inhiber le processus fibrotique..

  • Avec les alvéolites allergiques et toxiques, il est extrêmement important de protéger le patient du contact avec des substances dangereuses. Des cytostatiques et des glucocorticoïdes sont également utilisés (parfois ils sont injectés directement dans le système respiratoire par inhalation).
  • Les patients se voient prescrire des médicaments qui fluidifient le mucus sécrété par l'épithélium et facilitent le passage..
  • La prednisone à petites doses aide à faire face au processus inflammatoire.
  • L'alvéolite auto-immune des poumons nécessite l'utilisation d'immunosuppresseurs.
  • Parfois, un concentrateur d'oxygène est utilisé pour éviter l'hypoxie.
  • Dans certains cas, le médecin prescrit des médicaments antibactériens, en particulier la pénicilline.

Il est également recommandé aux patients des exercices de respiration spéciaux, qui vous permettent de maintenir le volume pulmonaire et de faire face au processus fibrotique..

Règles de nutrition et quelques recommandations des médecins

Un traitement correctement sélectionné aide à se débarrasser d'une maladie telle que l'alvéolite. Les symptômes des formes bénignes de la maladie disparaissent quelques semaines après le début du traitement. Néanmoins, il est conseillé aux patients d'arrêter de fumer et de se débarrasser d'autres mauvaises habitudes. Vous devez également éliminer le contact avec des substances potentiellement dangereuses..

Une bonne nutrition aidera également à accélérer le processus de guérison. Les experts recommandent de respecter les règles suivantes:

  • observer le régime de consommation (au moins 2 litres de liquide par jour);
  • le régime alimentaire doit comprendre des produits laitiers et du lait aigre, des légumes et des fruits, des jus de fruits frais, du miel, de la semoule, des viandes faibles en gras;
  • les plats doivent être cuits à la vapeur ou cuits;
  • utile pour l'état du corps est l'utilisation régulière de fruits secs, en particulier d'abricots secs, de raisins secs, de pruneaux, etc..

À quelles complications la maladie peut-elle entraîner??

En aucun cas, un tel problème ne doit être ignoré. Le manque de thérapie en temps opportun conduit au remplacement des structures pulmonaires par du tissu conjonctif. Les poumons perdent progressivement leurs propriétés, le corps ne reçoit pas assez d'oxygène. Une des complications dangereuses est l'hypoxie de tous les systèmes organiques. Des troubles métaboliques graves sont également possibles.

Peu à peu, le processus fibrotique conduit au développement d'une insuffisance respiratoire. La liste des complications dangereuses comprend également l'œdème pulmonaire, qui résulte de la pénétration de composants sanguins liquides dans la cavité des organes respiratoires. L'œdème peut se développer à une vitesse fulgurante - souvent cette condition se termine par la mort du patient. Dans d'autres cas, la pathologie se développe progressivement - les symptômes progressent lentement, l'état du patient s'aggrave au cours de la journée, ce qui permet d'appeler un médecin à temps.

Alvéolite des poumons: pronostic de la vie

En fait, c'est une maladie très grave et dangereuse. En l'absence de traitement, la maladie progresse rapidement - l'espérance de vie ne dépasse pas 4-6 ans.

D'un autre côté, avec un traitement rapide commencé (même avant le début du processus fibrotique), une guérison complète est tout à fait possible. Si la fibrose commence néanmoins, la situation s'aggrave - avec l'aide de médicaments, il est possible de prolonger la vie du patient et d'améliorer sa qualité, mais, hélas, il est impossible d'arrêter complètement le processus pathologique. C'est pourquoi un diagnostic rapide est si important..

Actions préventives

Malheureusement, il n'existe aujourd'hui aucune prophylaxie spécifique d'une maladie telle que l'alvéolite pulmonaire. Cependant, il y a quelques précautions à prendre. Il est important d'exclure tout contact avec des substances toxiques et des allergènes. Il est recommandé d'arrêter de prendre des médicaments pneumotoxiques. Si l'utilisation de ces médicaments est nécessaire, il est important de surveiller en permanence l'état du système respiratoire..

Quant aux patients qui ont déjà réussi à subir une maladie pulmonaire similaire, ils doivent être sous la surveillance d'un rhumatologue et d'un pneumologue tout au long de leur vie, subir régulièrement des tests et subir des examens médicaux..

Traitement de l'alvéolite pulmonaire

Un groupe de maladies caractérisées par des lésions diffuses du tissu alvéolaire et interstitiel des poumons est l'alvéolite. Actuellement, les symptômes de cette maladie sont considérés comme une forme nosologique indépendante; le terme «idiopathique» indique une étiologie inconnue. La présence de cas familiaux indique une prédisposition génétique. Dans la pathogenèse, une altération du métabolisme du collagène joue un rôle important.

La cause de l'apparition d'une alvéolite pulmonaire

La maladie se subdivise en:

  1. La fibrose idiopathique (syndrome de Hammen-Rich) est une maladie chronique primaire caractérisée par une fibrose alvéolaire diffuse progressive;
  2. Allergique exogène;
  3. Fibrosage toxique.

Symptômes de l'alvéolite pulmonaire

Le principal symptôme est l'essoufflement, qui survient initialement lors d'un effort physique, et à mesure que la maladie progresse, elle persiste au repos. La toux est sèche, improductive. Les expectorations sont rares, de nature muqueuse ou totalement absentes. A l'auscultation, de fins râles bouillonnants intermittents se font entendre. Les stades initiaux sont caractérisés par un écart entre la gravité de l'essoufflement et des modifications physiques mineures des poumons (affaiblissement de la respiration). Au fur et à mesure que l'alvéolite progresse, ces signes et symptômes d'alvéolite apparaissent comme la fatigue, la cyanose, la perte de poids, le retard de croissance, la forme des ongles («lunettes de montre), les phalanges terminales des doigts (« baguettes ») changent.

Diagnostic de la maladie

Dans le sang, une augmentation de l'ESR, une hypergammaglobulinémie, une augmentation de la concentration de CEC, un AT antinucléaire, un facteur rhumatoïde sont possibles. Sur le radiogramme des organes thoraciques aux premiers stades, une augmentation et une déformation du schéma pulmonaire sont révélées, plus tard - compactage lourd, illumination cellulaire, une image d'un «poumon cellulaire» se forme.

Lors de l'étude de la fonction de la respiration externe dans l'alvéolite des poumons, l'insuffisance de ventilation de type restrictif avec une diminution de la capacité vitale des poumons, la capacité de diffusion, la violation des relations ventilation-perfusion, la formation d'un bloc alvéolaire-capillaire, l'hypoxémie sont révélées. Dans une étude de radio-isotope, une distribution diffuse-inégale d'un radiopharmaceutique est déterminée.

L'examen bronchologique et la biopsie ne sont pas nécessaires pour le diagnostic et le traitement de l'alvéolite. Avec la bronchoscopie, un rétrécissement et une déformation des bronches peuvent être détectés; une biopsie ouverte ne révèle que des symptômes non spécifiques de la maladie: les phénomènes de vascularite et de fibrose.

Moyens pour le traitement de l'alvéolite pulmonaire

  1. Le principal médicament utilisé pour traiter l'alvéolite est la prednisolone, qui est prescrite pour une longue cure (6 mois ou plus) à une dose initiale de 1 mg / kg, suivie de sa réduction à la dose minimale d'entretien..
  2. Il est recommandé d'associer les glucocorticoïdes à des immunosuppresseurs: l'azathioprine et / ou la pénicillamine sont prescrites pour un traitement sous contrôle des tests sanguins et de la fonction hépatique.
  3. La thérapie symptomatique comprend des cours de vitamines, des préparations de potassium, une thérapie par l'exercice, des exercices de respiration.

Le pronostic du traitement est mauvais. La progression conduit à la formation d'un cœur pulmonaire, une insuffisance cardiaque pulmonaire.

Pronostic de vie avec alvéolite pulmonaire: l'espérance de vie moyenne des patients est de 4 à 6 ans.

Alvéolite pulmonaire fibrosante

Il s'agit d'une lésion diffuse des alvéoles et du tissu interstitiel du poumon, due aux effets toxiques des produits chimiques, ainsi que de certains médicaments.

Les substances qui peuvent provoquer des maladies comprennent notamment le méthotrexate, la mercaptopurine, l'azathioprine, le cyclophosphamide, la nitrofurantoïne (furadonine), la furazolidone. Les dommages aux organes peuvent être causés à la fois par l'action toxique directe et indirecte (par le biais de mécanismes immunitaires) de ces substances..

Les principaux signes d'alvéolite sont l'essoufflement et la toux sèche. A l'auscultation, un crépitement tendre se fait entendre.

Diagnostic de l'alvéolite pulmonaire: les changements aux rayons X dans les organes de la poitrine dans la phase aiguë peuvent être absents, plus tard il y a une augmentation et une déformation diffuses du schéma pulmonaire, une fibrose diffuse. Les indicateurs de la fonction de la respiration externe sont caractérisés par une insuffisance de ventilation de type restrictif avec une diminution de la capacité vitale des poumons, de la capacité de diffusion, de l'hypoxémie.

Traitement de l'alvéolite fibrosante: annulation du médicament causal, arrêt du contact avec un agent toxique sont montrés. L'alvéolite est traitée comme suit: glucocorticoïdes par voie orale et par inhalation, mucolytiques, thérapie par l'exercice, exercices de respiration.

Alvéolite fibrosante toxique

La maladie est diagnostiquée si l'étiologie est associée à une exposition à des produits chimiques: composés de bas poids moléculaire (métaux lourds et leurs sels, toluène et ses dérivés, etc.), polymères, ainsi que de nombreux médicaments. Les substances médicinales qui ont un effet pneumotrope comprennent:

  • médicaments cytotoxiques et immunosuppresseurs (chlorbutine, sarcolysine, cyclophosphamide, métatrexate, mercaptopurine.),
  • antibiotiques et médicaments antitumoraux (bléomycine, etc.),
  • antimicrobien (furazolidone, sulfamides, furadonine),
  • certains médicaments antidiabétiques (chlorpropamide) et un certain nombre d'autres médicaments.

Chez les adolescents, un contact au travail avec des gaz, des vapeurs métalliques, des herbicides et des lésions pulmonaires dues à l'abus de substances est possible.

Avec le développement de l'alvéolite, des dommages à l'endothélium, aux structures épithéliales et à l'interstitium pulmonaire sont notés. Les réactions cytotoxiques induisent une inflammation, qui s'accompagne de l'afflux de macrophages, de lymphocytes et d'autres cellules à activité fibrogénique dans la zone de la barrière air-sang. En conséquence, des types pathologiques de collagène s'accumulent dans les poumons et, avec la progression des changements inflammatoires dans l'interstitium pulmonaire, une sclérose et un remodelage du tissu pulmonaire se développent..

Symptômes de la maladie

Le tableau clinique de l'alvéolite pulmonaire est dominé par les symptômes suivants: essoufflement progressif et toux sèche, état subfébrile, quelques râles crépitants à l'auscultation, troubles restrictifs. La radiographie thoracique montre une image de renforcement et de déformation du schéma pulmonaire avec des zones de "verre dépoli". Au scanner des poumons, une image diffuse de verre dépoli, des modifications réticulonodulaires, des modifications fibreuses du schéma pulmonaire. Un exemple classique de la maladie est l'alvéolite causée par la bléomycine, le cyclophosphamide, les sels d'or.

Les principes du traitement de l'alvéolite comprennent le retrait du médicament qui a provoqué le développement de la maladie, les glucocorticostéroïdes qui accélèrent l'inversion des troubles pulmonaires, le traitement de la fibrose.

Alvéolite allergique exogène

Cette maladie est de nature immunopathologique, causée par l'inhalation de poussières organiques contenant divers Ag, et se manifeste par des lésions diffuses des alvéoles et du tissu interstitiel du poumon avec le développement ultérieur d'une pneumofibrose.

Une alvéolite pulmonaire chez les enfants peut survenir au contact d'allergènes contenus dans le foin humide, les céréales, la poussière de silo, les excréments d'oiseaux, les plumes, la farine de poisson et divers types de champignons (par exemple, aspergillus). Les signes d'alvéolite pulmonaire sont caractéristiques des adultes, cependant, les manifestations et symptômes de l'alvéolite allergique sont également observés chez les bébés en contact avec les allergènes ci-dessus (amoureux des perroquets, pigeons, résidents ruraux, etc.) L'inhalation d'allergènes provoque la formation de complexes AT et immunitaires spécifiques avec infiltration lymphocytaire inflammatoire. et les plasmocytes des parois des alvéoles et la formation de granulomes dans les septa alvéolaires et les parois des bronches. Le processus fibrotique progresse.

Symptômes de l'alvéolite allergique exogène aiguë

L'alvéolite allergique peut être aiguë, subaiguë et chronique.

En cas d'apparition aiguë, après contact avec un allergène, le patient développe les symptômes suivants:

  • des frissons,
  • fièvre,
  • douleurs,
  • douleur aux membres,
  • toux sèche,
  • dyspnée.

De fins râles bouillonnants diffus se font entendre. La durée des manifestations cliniques et des symptômes est de plusieurs jours ou semaines; les rechutes sont possibles.

Avec un contact constant, l'alvéolite pulmonaire peut avoir un développement subaigu et une transition vers une forme chronique. Dans le même temps, l'essoufflement augmente, la toux devient productive avec la séparation des expectorations muqueuses. Augmentation des symptômes d'insuffisance respiratoire, de fatigue, de perte de poids.

Diagnostic de l'alvéolite pulmonaire

Dans les tests sanguins au stade aigu de l'alvéolite, une leucocytose avec neutrophilie est possible, la concentration d'IgE totales dans le sérum sanguin reste normale et l'éosinophilie est absente. Pour le diagnostic et le traitement ultérieur, il est important de détecter des AT précipitants spécifiques à l'Ag putatif. Sur les radiographies des organes thoraciques en phase aiguë, de petites ombres focales dispersées, une diminution de la transparence du tissu pulmonaire sont révélées, puis - une augmentation diffuse et une déformation du schéma pulmonaire, plus tard - un compactage important, une illumination cellulaire, une fibrose diffuse ("poumon cellulaire"). Dans l'étude des garçons et des filles, les fonctions de la respiration externe révèlent une insuffisance ventilatoire de type restrictif avec une diminution de la capacité vitale, de la capacité de diffusion, une altération des relations ventilation-perfusion, une hypoxémie.

Comment les alvéolites sont-elles traitées??

Pour commencer le traitement, il est nécessaire d'arrêter le contact de l'enfant avec l'allergène. En tant que moyen de traitement, les glucocorticoïdes sont prescrits par voie orale et par inhalation, des mucolytiques, une thérapie par l'exercice, des exercices de respiration.

Le pronostic du traitement est favorable dans l'évolution aiguë de la maladie. Avec le passage à la forme chronique, le pronostic du traitement est mauvais. La progression conduit à la formation d'un cœur pulmonaire, une insuffisance cardiaque pulmonaire.

Vous savez maintenant comment diagnostiquer l'alvéolite pulmonaire chez les enfants, quels symptômes et signes la maladie se manifeste, comment la traiter. La santé de vos enfants!

Alvéolite allergique: symptômes, diagnostic et pronostic de vie

Un processus pathologique inflammatoire qui affecte les alvéoles et les tissus des organes respiratoires est appelé alvéolite allergique. Le développement de la maladie est facilité par la pénétration d'allergènes dans les canaux respiratoires..

Le caractère insidieux de la maladie est que ses principaux signes sont difficiles à reconnaître. Consulter un médecin peut sauver la vie d'un patient.

Quelles sont les causes de la maladie

L'alvéolite allergique appartient à la catégorie des maladies immunopathologiques. Les sources provoquant son développement sont des réactions d'hypersensibilité de types III et IV. Une petite particule provoque une réponse dans le système immunitaire, l'un des rôles est joué par la pollution de l'environnement.

Un risque de développement élevé est présent chez les personnes employées dans les secteurs industriels (voir asbestose). Selon les experts, le développement d'une alvéolite allergique est associé aux conditions de vie. Ce moment dans les régions est dans un état grave.

Le développement de la pathologie est influencé par des facteurs:

  • caractéristiques climatiques;
  • prendre des médicaments;
  • inhalation de produits chimiques;
  • pénétration de microbes pathogènes.

Les manifestations allergiques affectent les adultes en raison de l'emploi dans des conditions dangereuses. Les travailleurs doivent inhaler une quantité colossale de particules de poussière et d'allergènes dangereux. Le développement d'une alvéolite allergique chez les enfants provoque l'asthme bronchique.

Alvéolite allergique - symptômes et types

La maladie est divisée en plusieurs stades (aigu, subaigu, chronique), caractérisés par des symptômes. Les symptômes d'une forme aiguë apparaissent dans les 2 à 4 heures après le contact avec un allergène, exprimés par:

  • essoufflement;
  • état fébrile;
  • augmentation de la température corporelle;
  • toux sèche;
  • faiblesse générale;
  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • toux sèche.

Le stade subaigu est formé avec un contact régulier avec un irritant. Les symptômes se développent à un rythme lent, de sorte qu'une personne n'y prête pas immédiatement attention.

Il s'exprime sous la forme:

  • une toux propre;
  • manque d'appétit diminué ou complet;
  • essoufflement;
  • montée en température jusqu'à 38 ° C.

La forme subaiguë est frappante lorsqu'elle est exposée à des substances nocives dans la vie quotidienne. Ensuite, le principal symptôme est la manifestation de la fièvre, mais l'essoufflement, qui se produit avec un effort minimal et sans eux, devient un signe..

Le type chronique de la maladie se développe au contact d'un allergène. Le corps affecte le cours des processus infectieux, immunitaires et inflammatoires. Le symptôme est le symptôme du lundi. En l'absence de contact avec l'allergène, les symptômes de la maladie ne sont pas prononcés, mais peuvent être absents. Tout reprend au début de la semaine de travail.

Les symptômes qui accompagnent l'alvéolite allergique comprennent:

  • essoufflement;
  • perdre du poids;
  • sensations douloureuses dans la poitrine;
  • difficulté à respirer en inspirant;
  • état fébrile;
  • transpiration excessive;
  • respiration sifflante dans la poitrine;
  • cyanose de la surface de la peau;
  • hyperémie.

Les signes ont un caractère lent, se formant progressivement, pour cette raison, la plupart des gens ne font pas attention à eux.

Complications

Formation d'un signe de «baguettes» - l'épaississement des phalanges des doigts indique une insuffisance respiratoire, agit comme un symptôme défavorable.

La forme chronique de la maladie se termine par la formation d'une hypertension pulmonaire, d'un emphysème pulmonaire, d'un cœur pulmonaire, d'une insuffisance cardiaque, d'une fibrose interstitielle. Après 10 ans ou plus, la plupart des patients développent une bronchite chronique..

Groupe de risque

Une alvéolite allergique exogène se produit lorsqu'elle est exposée à des allergènes. La pathologie est de nature auto-immune, formée après une infection par des virus.

Les groupes à risque de développer la maladie comprennent:

  1. Travailler dans les secteurs agricole et métallurgique.
  2. Fumeur.
  3. Médicaments Azathioprine, méthotrexate, cyclophosphamide, furadonine.
  4. Prédisposition génétique.
  5. Troubles du métabolisme du collagène.

Une menace accrue de formation de pathologie est portée par les états d'immunodéficience..

Alvéolite pulmonaire allergique et diagnostic

Les symptômes de la maladie sont similaires à d'autres affections; il est difficile à diagnostiquer. Malgré cela, rien n'est impossible; pour identifier la pathologie, vous devrez diviser le processus en étapes:

  • Faire une anamnèse de la maladie. Le lieu de travail du patient est pris en compte, un examen est effectué, les plaintes sont étudiées.
  • Le patient fait don d'urine, d'expectorations, de sang pour des tests.
  • La respiration est examinée, une radiographie des poumons est effectuée, ce qui, en cas de maladie, devrait indiquer une diminution de la transparence des tissus pulmonaires avec la formation d'un grand volume de petites ombres focales.

Pour un diagnostic précis, une biopsie du tissu pulmonaire avec un examen histologique du matériel est utilisée.

Traitement de l'alvéolite allergique exogène

Pour traiter la maladie, vous devez éliminer l'irritant. Si cela n'est pas possible, le patient doit quitter l'environnement qui lui confère une détérioration du bien-être..

Pour le traitement d'une forme progressive et sévère d'alvéolite allergique, des médicaments clucocorticostéroïdes (Prednisolone) sont prescrits, 1,5 mg par kg de poids du patient et par jour. Le cours se poursuit comme prescrit par le médecin, puis la posologie est réduite aux doses minimales et le médicament est arrêté.

En plus des glucoorticostéroïdes, les produits suivants sont utilisés:

  • Antihistaminiques (soulagent les symptômes).
  • Médicaments antifibrotiques (pour la prolifération du tissu pulmonaire avec des changements cicatriciels).
  • Les bronchodilatateurs aident à soulager la toux et l'essoufflement.

Avec le développement de la pathologie, la plasmaphérèse est réalisée pour le traitement. Le traitement chirurgical implique une transplantation pulmonaire. Les indications sont - une hypoxémie sévère, une réduction de la capacité de diffusion des poumons. Le traitement principal de la pathologie est complété par la prise de complexes vitaminiques, des préparations de potassium et des exercices de respiration.

Si la thérapie avec l'utilisation de médicaments n'a pas apporté le résultat souhaité, le processus de récupération est lent, il est recommandé d'utiliser des médicaments inhalés du groupe bronchodilatateur, qui assurent l'expansion des bronches. Si la pathologie a contribué à la formation d'une insuffisance respiratoire, un cours d'oxygénothérapie est indiqué.

Les méthodes de traitement de l'alvéolite allergique dépendent du type d'allergène. Parfois, les prestataires de soins de santé conseillent aux patients de changer d'emploi. Le résultat évitera l'influence des micro-organismes pathogènes sur le corps. Cela s'applique également à la garde des animaux domestiques. S'ils entraînent des allergies, ne les commencez pas..

Régime alimentaire pour alvéolite

Pour se débarrasser rapidement des symptômes de la maladie, stabiliser l'état du patient aidera un régime alimentaire, le régime comprendra:

  • Bouillon sur viandes maigres et poisson.
  • Produits laitiers et laitiers fermentés faibles en gras.
  • Porridge bouilli dans l'eau.
  • Jus de fruits ou de légumes fraîchement pressés.
  • Pruneaux, raisins secs, groseilles, argousier.

Exclure les produits de boulangerie et les pâtisseries à la crème du régime. L'utilisation de restauration rapide, de plats cuisinés, ainsi que de boissons gazeuses et d'alcool est interdite. Les produits contenant des exhausteurs de goût et d'autres substances codées E sont strictement interdits..

Prévoir

A condition de traitement, le pronostic est favorable. Dans le même temps, la négligence de la santé, le manque de traitement approprié provoquent la formation de complications graves, y compris le développement du processus oncologique et la mort du patient. Ne paniquez pas lors du diagnostic.

L'identification de l'alvéolite allergique, si les recommandations sont suivies, ne menace pas le patient de conséquences graves.

La forme aiguë peut s'auto-éliminer après avoir exclu l'influence de l'antigène, cela prend plusieurs heures. En ce qui concerne une maladie chronique, elle est irréversible. Si vous arrêtez le contact avec l'allergène, l'état redeviendra normal..

La prévention

Le respect des règles aidera à prévenir le risque de maladie. La poussière domestique cause de graves dommages au corps; un nettoyage humide régulier est nécessaire. L'utilisation de purificateurs d'air est encouragée.

Il est conseillé aux agriculteurs de sécher le foin, de ventiler systématiquement les zones de production et d'utiliser des silos ouverts. Pour les exploitations avicoles et d'élevage, il est important de maintenir des normes d'hygiène strictes. Les humidificateurs, les équipements de climatisation doivent être nettoyés, ils deviennent des lieux d'accumulation de moisissures, de poussières et d'allergènes.

Si l'alvéolite est provoquée par des allergènes, la sélection des médicaments doit être traitée avec précision, en tenant compte des antécédents du patient. Si possible, les patients n'ont pas besoin de prendre plusieurs médicaments en même temps..

Pour éviter la formation d'un type de maladie exogène, il sera possible de prendre des mesures hygiéniques et cliniques et épidémiologiques dans les industries dangereuses.

Alvéolite

L'alvéolite est une lésion inflammatoire diffuse du tissu pulmonaire alvéolaire et interstitiel, qui peut survenir isolément ou se développer dans un contexte d'autres maladies.

Les alvéoles pulmonaires participent à l'acte de respiration, assurant un échange gazeux avec les capillaires pulmonaires, et sont la partie terminale de l'appareil respiratoire. Le nombre total d'alvéoles atteint 600-700 millions dans les deux poumons.

Causes et facteurs de risque

Une alvéolite allergique exogène se développe dans le contexte de réactions allergiques (poussières végétales et domestiques, médicaments, poils d'animaux, composants de champignons microscopiques, irritants industriels, etc.). L'ingestion de l'allergène dans le corps provoque la formation d'IgG. Des complexes immuns (antigène-anticorps) se déposent à la surface des alvéoles, ce qui endommage la membrane cellulaire, la libération d'une quantité importante de substances biologiquement actives avec le développement d'un processus inflammatoire. Dans le développement de cette forme d'alvéolite, un rôle important est joué par l'entrée répétée de l'allergène dans le corps..

Les causes de l'alvéolite fibrosante idiopathique n'ont pas été entièrement élucidées. On suppose que la maladie peut être de nature auto-immune, se produire dans le contexte d'une infection par certains virus (virus de l'hépatite C, virus de l'herpès, cytomégalovirus, adénovirus). Les facteurs de risque de développement de cette forme de maladie comprennent le travail dans le secteur agricole, l'industrie du bois, la métallurgie et le tabagisme. Dans le même temps, le processus inflammatoire dans les alvéoles pulmonaires conduit à un épaississement irréversible de leurs parois, suivi d'une diminution de la perméabilité aux échanges gazeux.

La principale raison du développement d'une alvéolite fibrosante toxique est l'effet direct ou indirect sur les poumons de substances toxiques qui pénètrent dans les alvéoles pulmonaires par des moyens hématogènes ou aérogènes (entre autres, des médicaments tels que l'azathioprine, la mercaptopurine, le méthotrexate, la furadonine, le cyclophosphamide).

L'alvéolite secondaire se produit dans le contexte d'autres processus pathologiques. Le plus souvent, il s'agit de sarcoïdose, de tuberculose, de maladies du tissu conjonctif diffus.

Les facteurs de risque comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • états d'immunodéficience;
  • troubles du métabolisme du collagène.

Formes de la maladie

En fonction du facteur étiologique, ainsi que des caractéristiques de l'évolution de la maladie, il existe:

  • alvéolite fibrosante idiopathique;
  • alvéolite fibreuse toxique;
  • alvéolite allergique exogène.

L'alvéolite peut être primaire et secondaire, ainsi que aiguë, subaiguë et chronique.

L'alvéolite fibrosante idiopathique est sujette à une progression progressive avec le développement de complications. En raison des modifications irréversibles croissantes du système alvéolaire-capillaire des poumons, le risque de décès est élevé..

Stades de la maladie

Selon le tableau histologique, il existe cinq stades d'alvéolite fibrosante idiopathique:

  1. Infiltration et épaississement des septa des alvéoles pulmonaires.
  2. Remplissage des alvéoles pulmonaires avec une composition cellulaire et un exsudat.
  3. Destruction des alvéoles pulmonaires.
  4. Modifications de la structure du tissu pulmonaire.
  5. Formation de cavités kystiques altérées.

Symptômes d'alvéolite

Les symptômes de l'alvéolite varient en fonction de la forme de la maladie, mais il existe un certain nombre de manifestations communes à toutes les formes d'alvéolite pulmonaire. Le principal symptôme est l'essoufflement, qui au stade initial de la maladie survient après un effort physique, mais à mesure que le processus pathologique progresse, il commence à se manifester au repos. De plus, les patients se plaignent d'une toux sèche et improductive, d'une fatigue rapide, de douleurs musculaires et articulaires. Dans les derniers stades de la maladie, on observe une perte de poids, une cyanose de la peau, ainsi que des changements dans la forme des doigts («baguettes») et des ongles («lunettes de montre»).

Les premiers symptômes d'une alvéolite allergique exogène aiguë peuvent apparaître quelques heures après le contact avec l'allergène. De plus, les signes généraux de la maladie ressemblent au tableau clinique de la grippe. Chez les patients, la température corporelle augmente, des frissons, des maux de tête apparaissent, puis une toux et un essoufflement, une lourdeur et des douleurs dans la poitrine se produisent. Chez les enfants atteints de certaines maladies allergiques, aux premiers stades de l'alvéolite allergique exogène, une dyspnée asthmatique se produit et parfois des crises d'asthme. À l'auscultation, des râles humides finement bouillonnants se font entendre sur presque toute la surface des poumons. Après avoir exclu le contact avec l'allergène qui a provoqué le développement de la maladie, les symptômes disparaissent en quelques jours, mais ils reviennent avec un contact ultérieur avec l'allergène responsable. Dans le même temps, une faiblesse générale, ainsi qu'un essoufflement, aggravé par un effort physique, peuvent persister chez le patient pendant plusieurs semaines supplémentaires.

La forme chronique d'alvéolite allergique exogène peut survenir avec des épisodes répétés d'alvéolite aiguë ou subaiguë ou indépendamment. Cette forme de la maladie se manifeste par une dyspnée inspiratoire, une toux persistante, une perte de poids, une détérioration de l'état général du patient..

Les complications de l'alvéolite peuvent inclure la bronchite chronique, l'hypertension pulmonaire, le cœur pulmonaire, l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite, la fibrose interstitielle, l'emphysème pulmonaire, l'insuffisance respiratoire, l'œdème pulmonaire.

L'alvéolite fibrosante idiopathique se développe progressivement, tandis que le patient présente des modifications irréversibles des alvéoles pulmonaires, qui se traduisent par un essoufflement croissant. En plus d'un essoufflement sévère, les patients se plaignent de douleurs sous les omoplates, qui interfèrent avec une respiration profonde, et de fièvre. Avec la progression du processus pathologique, l'hypoxémie (diminution de la teneur en oxygène dans le sang), l'insuffisance ventriculaire droite et l'hypertension pulmonaire augmentent. Le stade terminal de la maladie est caractérisé par des signes prononcés d'insuffisance respiratoire, d'hypertrophie et d'expansion du cœur droit (cœur pulmonaire).

Les principaux signes d'alvéolite fibreuse toxique sont l'essoufflement et la toux sèche. Lors de l'auscultation des poumons, les patients ont une crépitation sensible.

Diagnostique

Le diagnostic est déterminé sur la base des données obtenues lors de la collecte des plaintes et de l'anamnèse, du diagnostic physique, de l'examen de la fonction de la respiration externe, ainsi que de la radiographie des poumons.

Lors d'un examen aux rayons X avec alvéolite allergique exogène, une diminution de la transparence du tissu pulmonaire est révélée avec la formation d'un grand nombre de petites ombres focales. Afin de confirmer le diagnostic, des diagnostics immunologiques de laboratoire, des tests d'inhalation provocateurs, une tomodensitométrie des poumons sont effectués. Dans les cas diagnostiquement difficiles, une biopsie du tissu pulmonaire est utilisée, suivie d'un examen histologique du matériel obtenu..

L'alvéolite allergique exogène se différencie de l'asthme bronchique, de la pneumonie atypique, de la tuberculose, de la sarcoïdose et d'autres formes d'alvéolite pulmonaire.

Dans le cas de l'alvéolite fibrosante idiopathique, des modifications diffuses de petite taille, plus prononcées dans les parties inférieures, sont déterminées sur le radiogramme des poumons des deux côtés. Dans les derniers stades de la maladie, des modifications kystiques secondaires sont détectées dans le tissu pulmonaire. Les données de la tomodensitométrie des poumons vous permettent de déterminer la zone de tissu pulmonaire altéré pour une biopsie ultérieure. Les résultats de l'électrocardiogramme indiquent la présence d'une hypertrophie et d'une surcharge du cœur droit.

Le diagnostic différentiel de cette forme d'alvéolite est réalisé avec pneumonie, granulomatose, pneumoconiose, formes diffuses d'amylose et néoplasmes pulmonaires.

Les modifications radiologiques de l'alvéolite fibrosante toxique aiguë peuvent être absentes. Par la suite, la déformation et le rehaussement diffus du schéma pulmonaire, ainsi que la fibrose diffuse, sont déterminés..

L'alvéolite secondaire se produit dans le contexte d'autres processus pathologiques. Le plus souvent, il s'agit de sarcoïdose, de tuberculose, de maladies du tissu conjonctif diffus.

Traitement de l'alvéolite

La tactique de traitement de l'alvéolite dépend de la forme de la maladie. Dans certains cas, le patient peut devoir être admis dans un hôpital.

L'efficacité du traitement de l'alvéolite fibrosante idiopathique diminue à mesure que le processus pathologique progresse, il est donc important de le démarrer à un stade précoce. Le traitement médicamenteux pour cette forme de la maladie consiste en l'utilisation de glucocorticoïdes, si cela ne suffit pas, des immunosuppresseurs et des bronchodilatateurs sont prescrits. Avec la progression de la maladie, l'effet thérapeutique est assuré par la plasmaphérèse. Le traitement chirurgical de cette forme de maladie implique une transplantation pulmonaire. Les indications en sont la dyspnée, une hypoxémie sévère, une diminution de la capacité de diffusion des poumons.

En cas d'alvéolite d'étiologie allergique et toxique, en plus du traitement principal, il est nécessaire d'éliminer ou de limiter autant que possible l'effet sur le corps du patient d'agents allergiques ou toxiques, avec lesquels le contact a provoqué le développement de la maladie. Dans les formes plus douces d'alvéolite, cela suffit en règle générale pour la disparition de tous les signes cliniques, le besoin d'un traitement médicamenteux peut ne pas survenir.

Dans le traitement des formes sévères d'alvéolite allergique exogène, des glucocorticoïdes, des bronchodilatateurs inhalés, des bronchodilatateurs et une oxygénothérapie sont utilisés..

Pour les alvéolites fibrosantes toxiques, des mucolytiques et des glucocorticoïdes sont prescrits (par voie orale ou par inhalation).

Pour toutes les formes d'alvéolite, en plus du traitement principal, l'apport de complexes vitaminiques, des préparations de potassium est indiqué, ainsi que la mise en œuvre d'exercices de respiration (gymnastique respiratoire thérapeutique).

Complications possibles de l'alvéolite et conséquences

Les complications de l'alvéolite peuvent inclure la bronchite chronique, l'hypertension pulmonaire, le cœur pulmonaire, l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite, la fibrose interstitielle, l'emphysème pulmonaire, l'insuffisance respiratoire, l'œdème pulmonaire.

Prévoir

Avec un traitement opportun et adéquat des alvéolites fibrosantes allergiques exogènes aiguës et toxiques, le pronostic est généralement favorable. Avec le passage de la maladie à une forme chronique, le pronostic s'aggrave.

L'alvéolite fibrosante idiopathique est sujette à une progression progressive avec le développement de complications. En raison des modifications irréversibles croissantes du système alvéolaire-capillaire des poumons, le risque de décès est élevé. Le taux de survie à cinq ans après un traitement chirurgical atteint 50-60%.

La prévention

Afin de prévenir le développement d'une alvéolite, il est recommandé de traiter en temps opportun et de manière adéquate les maladies infectieuses, de limiter le contact avec des allergènes potentiellement dangereux, d'exclure les facteurs domestiques et professionnels pouvant provoquer le développement d'un processus pathologique, d'observer les règles d'hygiène du travail et également d'abandonner les mauvaises habitudes..

Les personnes à risque d'alvéolite doivent subir régulièrement des examens médicaux préventifs.

Alvéolite des poumons: causes de développement, symptômes et traitement de la maladie

L'alvéolite des poumons est une pathologie inflammatoire caractérisée par le remplacement du tissu pulmonaire par du tissu conjonctif. Cette maladie peut se développer d'elle-même ou être le résultat d'une autre maladie, telle que:

  • Le syndrome de Sjogren;
  • sarcoïdose;
  • hépatite.

Le plus souvent, la pathologie se développe chez les personnes qui ont atteint l'âge de 50 ans. La plupart des hommes sont malades.

  • Caractéristiques et classification de la pathologie
  • Les symptômes de la pathologie et les raisons de son apparition
  • Caractéristiques du diagnostic et du traitement de la maladie
  • Méthodes traditionnelles de traitement de la maladie, pronostic, complications et prévention de la pathologie

Caractéristiques et classification de la pathologie

Avant de commencer le traitement, vous devez comprendre ce qu'est l'alvéolite. Ainsi, les alvéoles des poumons sont très élastiques grâce au tissu conjonctif. Avec le développement du processus inflammatoire, ils s'épaississent et ne peuvent pas remplir pleinement leurs fonctions.

Au fil du temps, la pathologie conduit à une insuffisance respiratoire. À son tour, le reste des tissus et des organes ne reçoit pas suffisamment d'oxygène, le métabolisme des cellules est perturbé. Si le processus pathologique se développe davantage, ce qui est facilité par une irritation constante des alvéoles, il prend une forme chronique. Dans ce cas, les alvéoles ne peuvent pas participer pleinement à la respiration..

Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez des patients cancéreux recevant une chimiothérapie, des éleveurs de volailles et des travailleurs industriels. Malgré le fait qu'il n'est pas toujours possible de guérir complètement l'alvéolite, vous ne devez pas refuser le traitement.

Les experts distinguent plusieurs types d'alvéolite:

  1. Allergique. Une telle alvéolite est déclenchée par des allergènes pénétrant dans le système respiratoire. Ils sont souvent diagnostiqués chez les enfants et les adultes avec des animaux domestiques ou des poissons. Le traitement de ce type d'alvéolite est le plus simple. Mais en plus du traitement médicamenteux, le patient doit se débarrasser de la source de l'allergie..
  2. Alvéolite toxique. Formé en raison de l'ingestion de produits chimiques ou de médicaments dans le système respiratoire. Ils pénètrent dans les poumons par inhalation ou par les vaisseaux sanguins. Les alvéolites toxiques guérissent assez facilement: il suffit d'arrêter le contact avec le facteur provoquant.
  3. Fibrosage idiopathique. Le plus souvent, il est déterminé génétiquement. Divers facteurs peuvent en être la cause..
  4. Secondaire. C'est une pathologie qui est apparue dans le contexte des autres. Il est provoqué par des pathologies du tissu conjonctif, des processus auto-immuns.

Ces formes de la maladie ne doivent pas être confondues avec l'alvéolite post-extraction, qui est une mauvaise cicatrisation de l'alvéole après son extraction..

L'alvéolite peut également être divisée en chronique et aiguë. Dans le premier cas, la maladie évolue assez lentement, elle est donc diagnostiquée à des stades ultérieurs de développement. La forme aiguë est caractérisée par l'apparition précoce de signes - 4-12 heures.

Les symptômes de la pathologie et les raisons de son apparition

Avant de traiter une maladie, vous devez savoir comment elle se manifeste. Les symptômes de l'alvéolite dépendent de la forme de la pathologie:

  • augmentation significative de la température;
  • nez qui coule;
  • essoufflement sévère;
  • toux (pas sèche).
  • essoufflement qui augmente lentement;
  • toux sèche;
  • hémoptysie;
  • difficulté à respirer.

Si, en présence d'alvéolite, le traitement n'est pas effectué, le patient développe des troubles circulatoires et une insuffisance respiratoire, entraînant la mort..

La forme fibreuse idiopathique de la maladie se manifeste très clairement, car il s'agit d'une complication de la pathologie elle-même. Les changements qui se produisent dans les poumons sont irréversibles. Caractérisé par une alvéolite idiopathique par l'apparition de changements dans les plaques de l'ongle.

Pour l'alvéolite allergique, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • douleur thoracique sévère;
  • incapacité à respirer profondément;
  • toux;
  • diminution de la performance globale;
  • manque d'appétit;
  • des frissons;
  • augmentation de la transpiration;
  • déformation des articulations des doigts.

Il existe également des signes courants d'alvéolite, à savoir:

  • sensations de douleur localisées dans la poitrine;
  • en écoutant, le médecin entend une respiration sifflante dans les poumons;
  • gonflement et perte de poids notable;
  • fatiguabilité rapide;
  • veines du cou élargies;
  • peau bleue;
  • faiblesse musculaire.

Une forme de pathologie négligée entraîne souvent la mort, même si le traitement a été instauré. Au fil du temps, les tissus des organes respiratoires sont remplacés par du tissu conjonctif et ne peuvent pas remplir pleinement leurs fonctions. Ce processus ne peut plus être inversé.

Une alvéolite séreuse ou une forme idiopathique de la maladie se développe pour des raisons inconnues, bien que certains facteurs puissent être identifiés qui déclenchent le mécanisme pathologique:

  • empoisonnement toxique avec des produits chimiques ou des médicaments;
  • tabagisme et autres mauvaises habitudes;
  • divers types d'hépatite;
  • violation de la fonctionnalité du système immunitaire humain;
  • inflammation de l'œsophage;
  • pathologies virales;
  • infection fongique.

Il est loin d'être toujours possible d'établir la cause de l'apparition d'une pathologie. Mais pour le traitement efficace de l'alvéolite pulmonaire, cela est très important, car le traitement dépend directement du moment de son début. Autrement dit, plus le diagnostic est posé tôt, plus la thérapie sera efficace. Sinon, le pronostic de la maladie sera défavorable..

Caractéristiques du diagnostic et du traitement de la maladie

Afin de déterminer le type de pathologie, ainsi que la forme de son développement, le patient est soumis à un examen approfondi. Il comprend les procédures suivantes:

  1. Examen externe et interrogatoire du patient. Cela vous permet d'établir l'heure exacte de manifestation des signes, causes possibles qui ont provoqué la maladie.
  2. Écouter la respiration.
  3. Examen des expectorations du patient.
  4. Etude de la fonction respiratoire humaine.
  5. ECG.
  6. Bronchoscopie.
  7. Biopsie du tissu affecté.
  8. Tests allergiques provocateurs.
  9. Tests sanguins gazeux, généraux et biochimiques.
  10. Radiographie thoracique pour voir les changements structurels dans le tissu pulmonaire.

Puisque les symptômes ne sont pas spécifiques, le diagnostic doit être différentiel. L'alvéolite doit être distinguée de la pneumonie, de la sarcoïdose, de la tuberculose.

Même un enfant dont l'immunité n'est pas encore assez forte n'est pas assuré contre l'apparition d'une telle maladie. L'alvéolite chez les enfants se manifeste presque de la même manière que chez les adultes, mais ils la tolèrent beaucoup plus difficile. Le plus souvent, une maladie est diagnostiquée chez l'enfant dont les parents ou d'autres proches ont rencontré ce problème.

En présence d'alvéolite, les symptômes peuvent être très prononcés. Après un diagnostic précis, le patient se voit prescrire une certaine thérapie. Bien sûr, il est souhaitable d'établir initialement les causes du développement de la maladie, mais sa forme idiopathique est caractérisée par le fait qu'il est impossible de déterminer les facteurs provoquants.

Le traitement de l'alvéolite implique non seulement de combattre la pathologie elle-même, mais également de prévenir la prolifération du tissu conjonctif qui remplace le poumon. Avec une forme toxique de pathologie, le patient doit arrêter le contact avec les substances qui ont provoqué le développement d'une alvéolite. En ce qui concerne le traitement médicamenteux, le patient est généralement prescrit:

  1. Cytostatiques utilisés pour traiter les formes avancées de la maladie et aider à supprimer la fonction auto-immune des défenses de l'organisme.
  2. De petites doses de prednisolone, qui inhibe l'inflammation dans les poumons.
  3. Concentré d'oxygène.
  4. Complexes de vitamines et minéraux.
  5. Inhalation interne avec des agents hormonaux.
  6. Médicaments expectorants.
  7. Immunosuppresseurs.
  8. Antihistaminiques.

Utilisé en thérapie et physiothérapie - plasmaphérèse et exercices de respiration. Ils, en conjonction avec des médicaments, aident à obtenir un plus grand effet..

Méthodes traditionnelles de traitement de la maladie, pronostic, complications et prévention de la pathologie

De nombreux patients s'intéressent à la manière de traiter l'alvéolite avec des remèdes populaires et à leur efficacité. En général, la médecine alternative peut être utilisée pour soulager l'état du patient. Mais cela doit être considéré comme une méthode distincte. Sans médicament, cela ne fonctionnera pas..

Habituellement, le patient est affecté:

  • inhalations à base de décoctions de camomille et de menthe;
  • infusions à base de feuilles et de bourgeons de bouleau;
  • décoctions d'agripaume, d'aubépine rouge, d'algues sèches;
  • infusions d'origan, de thym, d'aloès;
  • décoctions de feuilles d'airelles.

Il convient de noter que les fonds présentés aident à éliminer les expectorations des poumons, à réduire l'intensité du processus inflammatoire. Mais ils ne doivent être utilisés qu'après avoir consulté un médecin, car dans certains cas, ils peuvent nuire.

La durée de vie d'une personne atteinte de cette maladie dépend de la forme de l'alvéolite, de son degré de développement et de sa complexité. Un pronostic décevant peut être appelé si le traitement a commencé prématurément et que le tissu pulmonaire a déjà commencé à changer. Le plus souvent, les décès sont enregistrés en raison d'une alvéolite fibrosante idiopathique. L'espérance de vie dans ce cas est de deux à six ans..

La maladie peut entraîner de graves complications:

  • arrêt respiratoire;
  • Bronchite chronique;
  • l'emphysème des poumons;
  • insuffisance cardiaque.

L'alvéolite est une maladie très complexe qui provoque de graves complications pouvant entraîner la mort du patient. Il est conseillé d'éviter les facteurs qui déclenchent le développement de la maladie. Pour ce faire, vous devez observer les mesures préventives suivantes:

  • exclure tout contact avec des produits chimiques (si nécessaire, changer d'emploi) qui contribuent au développement d'une alvéolite allergique;
  • soyez prudent avec les médicaments (vous devez les prendre uniquement selon les instructions d'un médecin);
  • effectuer quotidiennement des exercices de respiration qui renforcent le parenchyme;
  • il vaut mieux arrêter de fumer, ce qui aggrave la situation;
  • ajuster le régime pour qu'il contienne toutes les vitamines, micro et macro-éléments nécessaires à l'organisme.

L'alvéolite est une pathologie grave dont le traitement est long et difficile. Vous devriez essayer de commencer le traitement le plus tôt possible. Ce n'est que dans ce cas qu'une personne a une chance de se rétablir. Naturellement, les qualifications d'un médecin sont d'une grande importance dans le traitement de la pathologie. être en bonne santé!