Image

Allergie au pavot

Le pavot est souvent utilisé dans la cuisine, l'industrie pharmaceutique. Mais, malgré toutes ses propriétés utiles, les graines de pavot peuvent provoquer des allergies alimentaires..

Les bienfaits des graines de pavot

Même dans les temps anciens, le pavot était considéré comme une plante magique et très utile. Ses graines ont non seulement chassé les mauvais esprits, mais ont également arrêté la diarrhée, "chassé" les vers. Boire une décoction de graines pour soulager la toux et soulager la fatigue.

Le bouillon convient aux personnes souffrant d'insomnie et de troubles nerveux. La graine de pavot elle-même et ses graines contiennent une énorme quantité de vitamines et de nutriments.

Dangers d'allergie au pavot

Il est assez difficile d'identifier exactement ce qui cause les allergies au pavot, en particulier à la maison. En effet, aujourd'hui, peu de gens utilisent les graines sous leur forme pure ou sous forme de teinture, principalement des délices culinaires. Cependant, si une allergie au pavot est diagnostiquée, vous devez faire attention, car les conséquences peuvent être désastreuses..

Comment l'allergie se manifeste-t-elle?

En règle générale, tout commence par un syndrome oral allergique banal, mais peut se terminer par un choc anaphylactique. Le syndrome buccal se caractérise par des démangeaisons, un gonflement de la bouche, la langue peut devenir engourdie.

Parfois, les allergies peuvent également montrer d'autres symptômes. Par exemple, le patient peut être tourmenté par la toux ou un écoulement abondant de larmes. Une urticaire peut apparaître. Mais, selon les données médicales statistiques, de tels signes d'allergie au pavot sont très rares, du fait que le pavot n'est pas consommé en grande quantité. Par exemple, dans un petit pain aux graines de pavot, il fait environ 20 grammes.

Comment diagnostiquer les allergies

En règle générale, s'il n'est pas possible de déterminer une allergie au pavot à la maison, un test sanguin est prescrit pour déterminer la concentration d'immunoglobuline E (f224). Une telle analyse donne des résultats précis et est absolument inoffensive pour une personne allergique, par rapport aux mêmes tests cutanés. Bien que, avec ce type d'allergie, en règle générale, un test sanguin soit suffisant pour le diagnostic..

Comment faire face à une réaction allergique au pavot

Il est clair que si vous avez une allergie, vous devrez arrêter de manger des graines de pavot. Il est nécessaire de surveiller la composition de tous les produits finis achetés en magasin. La même chose devra être faite dans les établissements de restauration..

Habituellement, pour se débarrasser d'une réaction allergique, il suffit d'abandonner le pavot, s'il pénètre accidentellement dans le corps, vous pouvez boire des sorbants pour libérer rapidement le corps des graines.

Il est également très prudent d'introduire du pavot dans l'alimentation du bébé. Si le bébé est souvent préoccupé par la constipation, les ballonnements et qu'il y a des problèmes de digestion, il est préférable de refuser d'introduire du pavot dans l'alimentation. L'utilisation de produits de boulangerie avec des graines de pavot et les graines elles-mêmes sous une autre forme n'est pas recommandée aux mères qui allaitent si le bébé a un type d'allergie..

Ne vous inquiétez pas, les graines de pavot dans les produits de boulangerie peuvent entraîner une toxicomanie. En effet, le pavot a un effet enivrant et hypnotique, mais uniquement celui qui est cultivé pour l'industrie pharmaceutique. Au niveau des ménages, ils utilisent le plus commun, pourrait-on dire du pavot sauvage, qui n'a pas de propriétés narcotiques et ne peut pas créer de dépendance.

Naturellement, n'oubliez pas que trop manger est une mauvaise habitude, quel que soit le produit utile utilisé, vous devez savoir quand vous arrêter dans tout..

Les graines de pavot comme médicament

S'il existe une intolérance individuelle au pavot, tout médicament à base de celui-ci doit être utilisé avec beaucoup de prudence et uniquement après avoir consulté un médecin..

Si vous êtes allergique aux graines de pavot, vous ne devriez jamais en faire des teintures pour améliorer le sommeil ou pour vous calmer, aussi convaincantes que soient les assurances de la médecine traditionnelle..

Symptômes et traitement de l'allergie au pavot

Parmi les jeunes mères, dont les enfants souffrent de diathèse et les adultes souffrant d'allergies, vous pouvez rencontrer des personnes qui se posent la question: le pavot est-il un allergène ou non? Les médecins classent les graines de cette plante comme des produits sûrs qui provoquent très rarement une réaction négative, mais des cas d'allergie aux produits de boulangerie ou aux plats contenant des graines de pavot se produisent toujours..

Cependant, il n'est pas toujours possible de reconnaître la cause des manifestations allergiques, car les rouleaux et les petits pains au pavot contiennent de nombreux composants allant de la farine avec beaucoup de gluten aux additifs alimentaires. Le pavot peut également être un irritant, bien que dans de très rares cas.

Les raisons

L'allergie alimentaire est le plus souvent observée chez les enfants de moins de 1 an et chez les personnes à faible immunité (prédisposition héréditaire). La réaction est déclenchée par des protéines animales ou végétales, au contact desquelles l'organisme répond en produisant des anticorps et des histamines spécifiques. La maladie peut évoluer sous une forme latente pendant une longue période ou donner des symptômes très brillants: troubles intestinaux, éruptions cutanées ou phénomènes respiratoires.

Une autre raison pour laquelle vous pourriez être allergique à la consommation de pavot est la réaction croisée. La maladie s'exprime dans le fait que, ayant une réaction accrue à certains aliments, le corps peut éventuellement commencer à répondre à une composition protéique similaire. Cela peut être démontré à l'aide de la table de recherche suivante:

  • Lait de vache - boeuf, veau, lait de chèvre.
  • Kéfir et produits laitiers fermentés - kvas, fromages, pâtisseries à base de levure.
  • Toutes sortes de poissons - fruits de mer et aliments pour poissons.
  • Poulet - œufs, volaille.
  • Pommes de terre - famille entière de morelles (tomates, aubergines, poivrons).
  • Betterave - oseille et épinards.
  • Kiwi - ananas et tous les fruits avec beaucoup de vitamine C.
  • Fraises - baies du jardin.

Allergie croisée

Une correspondance similaire peut être trouvée pour le coquelicot. L'allergie se développe chez les personnes qui ne tolèrent pas les noix, diverses céréales, les graines de sésame, les fruits exotiques et le pollen d'arbre. Vous devez également exclure une cause d'allergies comme le sucre dans les produits de boulangerie, divers additifs alimentaires, le beurre et la base de lait. La réaction peut également être provoquée par la garniture de pavot, à laquelle du miel ou différentes variétés de noix sont souvent ajoutés..

Symptômes

Les signes de la maladie se développent le plus souvent rapidement - dans l'heure qui suit la consommation des graines. Le patient présente les phénomènes suivants:

  • Sensations désagréables (picotements et brûlures) dans la bouche.
  • Gonflement de la membrane muqueuse et de la langue, des lèvres.
  • Nausées Vomissements.
  • Indigestion.

Un enfant de moins d'un an peut présenter des signes de diathèse s'il est allaité et que sa mère a mangé des produits contenant des graines de pavot. Cela se traduit par des éruptions cutanées sur les joues, le front, le menton, parfois sur le corps et dans les plis de la peau. Si la réaction est violente, le bébé peut éprouver d'autres phénomènes, y compris des phénomènes graves..

L'allergie au pavot dans des cas extrêmement rares peut se manifester sous forme d'étouffement ou d'œdème de Quincke, ce qui présente un risque pour la vie du patient.

Chez l'adulte, des irritations cutanées et des éruptions cutanées allergiques sont également notées:

  • Petite éruption cutanée avec démangeaisons.
  • Urticaire.
  • Dermatite allergique atopique.
  • Œdème.

La maladie s'accompagne de démangeaisons sévères et d'une détérioration générale du bien-être et nécessite un traitement.

Comment et quoi traiter

Comme pour les autres intolérances alimentaires, la prévention est la première priorité. Si vous êtes définitivement allergique à ces graines, vous devez éviter d'utiliser cet additif, ainsi que les arachides, la noisette, le sésame, le kiwi, l'ananas et la mangue..

Les médicaments suivants sont utilisés comme traitement symptomatique:

  • Antihistaminiques - Diazolin, Zotex, Suprastin, Eden. Prendre 1 comprimé une fois par jour pendant au moins trois à cinq jours consécutifs.
  • Sorbants pour la liaison et l'élimination accélérée de l'allergène - charbon actif ou Enterosgel - 1 cuillère à café plusieurs fois par jour.
  • Gel ou pommade Fenistil à l'hydrocortisone pour éliminer les éruptions cutanées et les démangeaisons.
  • Corticostéroïdes pour les réactions allergiques sévères.

Un régime hypoallergénique est obligatoire dans la période aiguë: pâtes et céréales, soupes à l'eau aux légumes, fruits verts, biscuits biscuits, craquelins et thé.

Pas d'allergies!

livre de référence médicale

Allergie au pavot chez un enfant

Parmi les jeunes mères, dont les enfants souffrent de diathèse et les adultes souffrant d'allergies, vous pouvez rencontrer des personnes qui se posent la question: le pavot est-il un allergène ou non? Les médecins classent les graines de cette plante comme des produits sûrs qui provoquent très rarement une réaction négative, mais des cas d'allergie aux produits de boulangerie ou aux plats contenant des graines de pavot se produisent toujours..

Cependant, il n'est pas toujours possible de reconnaître la cause des manifestations allergiques, car les rouleaux et les petits pains au pavot contiennent de nombreux composants allant de la farine avec beaucoup de gluten aux additifs alimentaires. Le pavot peut également être un irritant, bien que dans de très rares cas.

L'allergie alimentaire est le plus souvent observée chez les enfants de moins de 1 an et chez les personnes à faible immunité (prédisposition héréditaire). La réaction est déclenchée par des protéines animales ou végétales, au contact desquelles l'organisme répond en produisant des anticorps et des histamines spécifiques. La maladie peut évoluer sous une forme latente pendant une longue période ou donner des symptômes très vifs: troubles intestinaux, éruptions cutanées ou phénomènes respiratoires.

Une autre raison pour laquelle vous pourriez être allergique à la consommation de pavot est la réaction croisée. La maladie s'exprime dans le fait que, ayant une réaction accrue à certains aliments, le corps peut au fil du temps commencer à répondre à une composition protéique similaire. Cela peut être démontré à l'aide de la table de recherche suivante:

Allergie croisée

Une correspondance similaire peut être trouvée pour le coquelicot. L'allergie se développe chez les personnes qui ne tolèrent pas les noix, diverses céréales, les graines de sésame, les fruits exotiques et le pollen d'arbre. Vous devez également exclure une cause d'allergies comme le sucre dans les produits de boulangerie, divers additifs alimentaires, le beurre et la base de lait. La réaction peut également être provoquée par la garniture de pavot, à laquelle du miel ou différentes variétés de noix sont souvent ajoutés..

Les signes de la maladie se développent le plus souvent rapidement - dans l'heure qui suit la consommation des graines. Le patient présente les phénomènes suivants:

Un enfant de moins d'un an peut présenter des signes de diathèse s'il est allaité et que sa mère a mangé des produits contenant des graines de pavot. Cela se traduit par des éruptions cutanées sur les joues, le front, le menton, parfois sur le corps et dans les plis de la peau. Si la réaction est violente, le bébé peut éprouver d'autres phénomènes, y compris des phénomènes graves..

L'allergie au pavot dans des cas extrêmement rares peut se manifester sous forme d'étouffement ou d'œdème de Quincke, ce qui présente un risque pour la vie du patient.

Chez l'adulte, des irritations cutanées et des éruptions cutanées allergiques sont également notées:

La maladie s'accompagne de démangeaisons sévères et d'une détérioration générale du bien-être et nécessite un traitement.

Comme pour les autres intolérances alimentaires, la prévention est la première priorité. Si vous êtes définitivement allergique à ces graines, vous devez éviter d'utiliser cet additif, ainsi que les arachides, la noisette, le sésame, le kiwi, l'ananas et la mangue..

Les médicaments suivants sont utilisés comme traitement symptomatique:

Un régime hypoallergénique est obligatoire dans la période aiguë: pâtes et céréales, soupes à l'eau aux légumes, fruits verts, biscuits biscuits, craquelins et thé.

Les allergies au pavot sont rares. Les médecins notent que les graines de pavot sont des aliments sûrs qui ne provoquent presque jamais de réaction négative du système immunitaire..

Malgré cela, des cas de réaction allergique aux plats avec l'ajout de graines de pavot se produisent toujours. De plus, si une personne utilise des petits pains ou des petits pains aux graines de pavot, il est assez difficile de diagnostiquer le type exact de manifestations allergiques en raison du grand nombre de produits de boulangerie. Cependant, des précautions particulières doivent encore être prises, car l'état de santé ultérieur en dépend largement..

Les allergies alimentaires surviennent généralement chez les enfants de moins d'un an. Il est important de noter qu'une réaction négative de l'immunité est déclenchée par des protéines végétales et animales, au contact desquelles le corps humain est capable de produire des anticorps spécifiques, les histamines. Cependant, le pavot est également un allergène potentiel, il est donc conseillé aux jeunes mères d'éviter ce produit pendant l'allaitement..

Il convient de noter qu'une faible immunité et une prédisposition héréditaire entraînent souvent des réactions allergiques indésirables. À cet égard, il est recommandé de prendre en compte la prédisposition génétique et d'essayer d'améliorer le fonctionnement du système immunitaire..

L'allergie au pavot est également une cause fréquente de réactions allergiques de type croisé. La maladie suggère le schéma suivant pour le développement de déviations indésirables du système immunitaire: initialement, une personne a une réaction accrue à certains aliments, mais par la suite une réaction à des aliments ayant une composition protéique similaire se produit. Des réactions de pavot peuvent survenir si une personne est sensible aux noix, aux graines de sésame, aux céréales, aux fruits exotiques, au pollen d'arbre.

Il est impératif d'éviter les allergies aux autres ingrédients des produits de boulangerie au pavot. Par exemple, des aliments tels que le beurre, le sucre et divers additifs alimentaires peuvent entraîner des réactions indésirables du système immunitaire. Si des noix ou du miel sont ajoutés à la garniture, le risque de symptômes indésirables augmente également..

Compte tenu des causes présumées d'une réaction possible, il est possible de comprendre ce qui cause la détérioration de la santé et la meilleure façon d'agir dans de telles situations..

Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent assez rapidement. Une heure après avoir consommé des graines de pavot suffit souvent.

Le patient présente les symptômes d'allergie indésirables suivants:

  • Sensation de picotements et de brûlure dans la bouche.
  • Gonflement de la membrane muqueuse des lèvres, de la langue.
  • La nausée.
  • Vomissement.
  • Troubles du système digestif.

De plus, les adultes présentent souvent des manifestations cutanées causées par une allergie au pavot:

  • Petite éruption cutanée accompagnée de démangeaisons sévères.
  • Urticaire.
  • Dermatite allergique atopique.
  • Œdème prononcé.

Dans les formes sévères d'allergies, des symptômes tels que l'étouffement, l'œdème de Quincke peut se développer. Dans de telles situations, il existe un risque particulier pour la vie du patient..

Les femmes qui allaitent doivent être conscientes que l'allaitement de leur bébé peut les exposer à des allergies au pavot. Dans ce cas, le bébé présente souvent une diathèse, qui affecte généralement le front, le menton, les joues et parfois les plis du corps et de la peau. Si le bébé réagit plus vivement, la réaction allergique devient perceptible et peut entraîner d'autres effets indésirables..

Il est impossible de poser un diagnostic précis à la maison, par conséquent, si vous soupçonnez une allergie, il est recommandé de consulter un médecin expérimenté pour des examens.

La méthode principale est un test sanguin pour déterminer la concentration d'immunoglobuline de type E (f224). Une telle analyse est fiable, vous pouvez donc confirmer la présence ou l'absence d'allergie au pavot..

Il est important de noter que la mesure diagnostique est absolument inoffensive pour une personne allergique, vous pouvez donc consulter un médecin sans aucun problème pour poser un diagnostic précis..

Dans de nombreuses situations, un traitement symptomatique est nécessaire pour éliminer les signes d'une réaction allergique. Pour cela, des médicaments modernes sont utilisés..

Habituellement, les médecins prescrivent les médicaments suivants pour traiter une réaction au pavot:

  • Antihistaminiques (Zotex, Edem, Diazolin, Suprastin). Il suffit souvent de prendre un comprimé une fois par jour. La durée du cours doit être de 3 à 5 jours.
  • Sorbants pour un nettoyage accéléré du corps de l'allergène. Habituellement, du charbon actif ou Enterosgel est prescrit.
  • Pour éliminer les éruptions cutanées et les démangeaisons, prenez un gel ou une pommade à l'hydrocortisone.
  • Les allergies sévères nécessitent des corticostéroïdes, qui ne doivent être pris que sous étroite surveillance médicale.

La pharmacothérapie est le pilier du traitement des allergies sous toutes ses formes. De plus, dans la période aiguë, un régime hypoallergénique est nécessaire, visant à éliminer tout allergène du régime et à prévenir la détérioration de la santé..

La tâche principale de la prévention des allergies est le rejet complet de l'utilisation des graines de pavot, qui ne devraient pas être contenues même dans les produits finis. Le contrôle de l'alimentation doit être maintenu non seulement à la maison, mais également dans tous les établissements de restauration.

Les mères qui allaitent devraient introduire soigneusement le pavot dans leur alimentation pendant l'allaitement. Cela est dû au souci de la santé du nourrisson, qui doit être protégé du développement indésirable de réactions allergiques aux aliments..

L'allergie au pavot est rare. Souvent, les graines de pavot sont utilisées avec succès dans la cuisine pour améliorer les caractéristiques de saveur des produits de boulangerie et pour fournir des nutriments supplémentaires dont presque tous les gens ont besoin..

L'allergie alimentaire se développe généralement au cours de la première année de la vie d'un enfant. À ce moment, le bébé "fait connaissance" avec une variété de produits.

Quelles sont les raisons du développement d'allergies alimentaires chez les enfants de la première année de vie??

Premièrement, les raisons peuvent être en violation de l'état du tractus gastro-intestinal (GIT). Lorsqu'un bébé naît, la plupart de ses organes sont au stade de «maturation». Par exemple, la production d'enzymes dans le tube digestif est réduite. Autrement dit, le pancréas n'a pas encore appris dans les quantités requises pour produire des enzymes telles que la trypsine (nécessaire pour décomposer les protéines), l'amylase (pour décomposer les glucides), la lipase (pour décomposer les graisses), le suc gastrique contient peu de protéases (décomposer les protéines), etc..

De plus, la composition de la microflore est perturbée dans les miettes de nouveau-né. Plus précisément, il n'est pas encore complètement formé. Ainsi, il s'avère que de nombreuses grosses molécules (en quoi consiste tout produit alimentaire), une fois dans le ventre d'un nouveau-né, ne peuvent tout simplement pas être digérées. C'est pourquoi nous ne nourrissons pas les bébés jusqu'à un certain âge avec des fruits, du fromage cottage et de la viande. Qu'arrive-t-il à ces molécules? En raison de la perméabilité accrue de la muqueuse intestinale (également une caractéristique du nouveau-né), ces molécules pénètrent dans les vaisseaux sanguins (elles pénètrent toutes les parois intestinales). Ils produisent des anticorps appelés IgE. Il y a une «sensibilisation» - une sensibilité accrue à certaines macromolécules. Autrement dit, le corps s'est familiarisé avec ces macromolécules, a développé des anticorps et, lors de la prochaine réunion, les anticorps réagiront à la prise répétée des mêmes macromolécules. Une réaction allergique se développera. La sensibilisation alimentaire peut se développer dès les premiers jours ou mois de la vie d'un enfant.

Les facteurs de risque de développement de réactions allergiques chez les enfants peuvent être une prédisposition héréditaire et des problèmes environnementaux de l'environnement (tout d'abord, le tabagisme de la mère pendant la grossesse). Un rôle négatif est également joué par la prééclampsie chez la mère (et, par conséquent, l'hypoxie - manque d'oxygène - du fœtus) et les maladies infectieuses subies par la mère pendant la grossesse (et le traitement antibiotique qui en résulte).

Quels troubles nutritionnels des mères et des enfants peuvent entraîner le développement d'allergies alimentaires?

Premièrement, il s'agit d'une consommation excessive par une mère allaitante de lait de vache, de fromage cottage, de produits hautement allergènes (chocolat, noix, fraises, oranges, poisson rouge et caviar). Deuxièmement, le passage précoce de l'enfant à une alimentation mixte ou artificielle, notamment avec l'utilisation de formules de lait inadaptées et la nomination de lait de vache entier au cours de la première année de vie de l'enfant (comme principal produit alimentaire).

Les manifestations cliniques de l'allergie alimentaire sont extrêmement diverses:

Lésions cutanées allergiques (dermatite atopique, œdème de Quincke, urticaire, strofulus - prurit infantile).

Troubles gastro-intestinaux (régurgitation, nausées, vomissements, coliques, flatulences, diarrhée, constipation, selles instables).

Troubles respiratoires (asthme bronchique, rhinite allergique).

Des études ont montré que l'hypersensibilité aux protéines du lait de vache est le plus souvent détectée chez les enfants de la première année de vie souffrant d'allergies (85%). De plus, on sait que chez les enfants de la première année de vie, une allergie aux protéines du lait de vache survient chez 0,5 à 1,5% des bébés allaités et jusqu'à 2 à 7% - sous alimentation artificielle. Parmi les patients atteints de dermatite atopique, 85 à 90% des enfants sont allergiques aux protéines du lait de vache.

De plus, les bébés ont une sensibilité élevée aux protéines d'œuf de poule (62%), au gluten (53%), aux protéines de banane (51%) et au riz (50%). La sensibilisation aux protéines de sarrasin (27%), de pommes de terre (26%), de soja (26%) est moins courante, et encore moins souvent aux protéines de maïs (12%), à divers types de viande (0-3%). Il est à noter que la majorité des enfants (76%) présentent une sensibilisation polyvalente, c'est-à-dire une allergie à au moins trois protéines (protéines) des aliments.

Aliments ayant un potentiel allergénique différent: Élevé Moyen Faible

lait de vache entier; des œufs; caviar; blé, seigle; carottes, tomates, poivrons, céleri; fraises, fraises, framboises; agrumes, ananas, grenades, kiwi, mangue, kaki, melon; café, cacao; Chocolat; champignons; des noisettes; mon chéri; du boeuf; sarrasin, avoine, riz; pois, haricots, soja; pommes de terre, betteraves; pêches, abricots, canneberges, airelles rouges, cerises, myrtilles, cassis, cynorrhodons, bananes; les produits laitiers; viande de cheval, lapin, dinde, porc maigre, agneau maigre; chou-fleur, chou blanc, brocoli, courgettes, courges, concombres; variétés vertes de pommes et de poires, groseilles blanches et rouges, cerises blanches et jaunes, variétés jaunes de prunes; herbes du jardin (persil, aneth);

Dès que possible, il est nécessaire d'établir et d'éliminer la cause de la maladie - les produits allergènes. Pour ce faire, l'allergologue recueille une anamnèse allergologique (découvre qui et quoi dans votre famille a eu une réaction allergique), vous demande de tenir un journal alimentaire (réintroduisant progressivement tous les aliments, notez ce que le bébé a mangé - quelle réaction, après 3-5 jours nouveau produit, etc.). Des tests cutanés peuvent être effectués pour identifier avec précision l'allergène. Ils font des incisions sur la peau, versent «leur» allergène sur chacun d'eux et attendent la réaction. Cette étude est réalisée uniquement en phase de rémission (pas en phase aiguë) dans le contexte d'un régime d'élimination (de «l'élimination» - une exception) - seuls les aliments faiblement allergènes sont utilisés.

Dans la période aiguë de la maladie pour le diagnostic de l'allergie alimentaire, les études les plus disponibles sont des méthodes immunologiques. Ils sont appelés RAST, PRIST, MAST, IFA. Ces études sont réalisées in vitro (in vitro) et permettent la détermination d'anticorps spécifiques (classes IgE et IgG4) dans le sang. L'utilisation de ces méthodes de diagnostic de laboratoire permet de détecter chez les jeunes enfants, y compris les nourrissons, l'hypersensibilité alimentaire aux protéines des produits les plus courants: lait de vache, œufs de poule, poisson, cacahuètes, soja et blé..

Un test de provocation oral ouvert avec des «allergènes suspects» peut être réalisé (réalisé uniquement lorsque la rémission clinique est atteinte). Ce test est bon pour sa fiabilité, mais il est dangereux (jusqu'au développement d'un choc anaphylactique) et ne peut donc être réalisé que dans des centres cliniques spécialisés..

Dans le contexte des allergies alimentaires, une hypersensibilité à d'autres types d'allergènes (autres aliments, pollen, poussière, plantes médicinales, etc.) se forme souvent. Cela est dû à la similitude de la structure antigénique et au développement de réactions croisées. Autrement dit, 2 allergènes, de structure similaire (structure antigénique), notre corps confond. Dans le même temps, les anticorps développés pour le premier allergène (pomme de terre) commencent à réagir à un autre allergène (tomate). C'est ce qu'on appelle la réaction croisée. En conséquence, une réaction allergique à un autre produit se développe..

Réactions croisées possibles entre différents types d'allergènes: Aliments alimentaires et antigènes non alimentaires donnant des réactions croisées allergiques

Lait de vache Lait de chèvre, produits contenant des protéines de lait de vache, viande de bœuf, de veau et leurs produits carnés, laine de vache, préparations enzymatiques à base de pancréas de bovins

Kéfir (levure de kéfir) Champignons de moisissure, variétés de fromage de moisissure (Roquefort, Brie, Dor Blue, etc.), pâte à levure, kvas, antibiotiques de la série des pénicillines, champignons

Fish River et poissons de mer, fruits de mer (crabes, crevettes, caviar, homards, homards, moules, etc.), aliments pour poissons (daphnies)

Œuf de poule Viande et bouillon de poulet, œufs et viande de caille, viande de canard, sauces, crèmes, mayonnaise avec inclusion de composants d'oeuf de poule, oreillers en plumes, médicaments (interféron, lysozyme, bifilis, certains vaccins)

Carottes Persil, céleri, b-carotène, vitamine A

Fraise Framboise, mûre, cassis, airelle

Pommes Poire, coing, pêche, prune, pollen de bouleau, aulne, absinthe

Pommes de terre Aubergines, tomates, poivrons verts et rouges, paprika, tabac

Noix (noisettes, etc.) Noix d'autres variétés, kiwi, mangue, farine de riz, sarrasin, farine d'avoine), sésame, pavot, pollen de bouleau, noisette

Arachides Soja, bananes, fruits à noyau (prunes, pêches, cerises), pois verts, tomates, latex

Bananes Gluten de blé, kiwi, melon, avocat, latex, pollen de plantain

Agrumes Pamplemousse, citron, orange, mandarine

Betterave épinard, betterave à sucre

Légumineuses Arachides, soja, pois, haricots, lentilles, mangues, luzerne

Prune Amandes, abricots, cerises, nectarines, pêches, cerises sauvages, cerises, pruneaux, pommes

Kiwi Banane, avocat, noix, farine (riz, sarrasin, avoine), sésame, latex, pollen de bouleau, graminées céréalières

La diététique est le pilier du traitement des enfants souffrant d'allergies alimentaires

Les grands principes de la construction d'un régime hypoallergénique sont l'élimination (exclusion) des aliments à forte activité sensibilisante, causale, à réaction croisée, irritants pour la muqueuse gastro-intestinale, contenant des conservateurs, des colorants alimentaires, des émulsifiants, des stabilisants, etc. et le remplacement adéquat des aliments exclus par des aliments naturels et produits spécialisés.

Produits industriels hypoallergéniques:

mélanges spécialisés à base d'hydrolysats de protéines de lait (à des fins thérapeutiques, thérapeutiques et prophylactiques et prophylactiques, pouvant être consommés dès la naissance);

mélanges spécialisés à base d'isolat de protéines de soja (mono-usage à partir de 6 mois);

céréales hypoallergéniques sans produits laitiers;

purées hypoallergéniques monocomposant de baies, de fruits et de légumes (à partir de 5 à 6 mois);

conserves de viande hypoallergénique monocomposant: viande de cheval, dinde, agneau, etc. (de 9 à 10 mois);

eau spécialisée pour les aliments pour bébés.

Bien que l'allergie aux protéines du lait de vache puisse être détectée chez les bébés allaités, il est important de conserver le plus possible le lait maternel dans leur alimentation, qui, en plus des nutriments de base (nutriments), vitamines et minéraux, contient des facteurs de protection nécessaires au développement adéquat de l'enfant. (IgA sécrétoires), hormones, enzymes, facteurs de croissance.

Les mères qui allaitent ont besoin d'un régime spécial.

Aliments et repas exclus, restreints et utilisés dans les régimes hypoallergéniques des mères qui allaitent: Exclus Limité Autorisé

Poissons, fruits de mer, caviar, œufs, champignons, noix, miel, chocolat, café, cacao, légumes, fruits et baies de couleur rouge vif et orange, ainsi que kiwi, ananas, avocat; bouillons, marinades, plats salés et épicés, conserves, épices; produits contenant des colorants, des conservateurs; boissons gazeuses, kvas; choucroute, radis, radis, certains fromages, jambon, saucisses, bière Lait entier (uniquement en bouillie), crème sure dans les plats; boulangerie et pâtes à base de farine de première qualité, semoule; confiserie, bonbons; sucre; sel Produits à base de lait aigre (kéfir, bifikefir, bifidok, acidophilus, yaourts sans additifs aux fruits, etc.); céréales (sarrasin, maïs, riz, avoine, etc.); légumes et fruits (verts, blancs); soupes (légumes et céréales végétariens); viande (bœuf, porc faible en gras; filet de dinde, poulet bouilli, cuit à l'étouffée, ainsi que sous forme de côtelettes cuites à la vapeur); pain de blé du 2e degré, seigle, "Darnitskiy"; boissons (thé, compotes, boissons aux fruits)

Actuellement, en cas d'hypersensibilité aux protéines du lait de vache, mélanges préparés à base d'hydrolysats de protéines de lait (caséine et protéines de lactosérum.

Distribution de mélanges à base d'hydrolysats en fonction de leur finalité clinique Medicinal Alfare (Nestlé, Suisse)

Nutrilon Pepti TCS (Nutricia, Pays-Bas)

Nutrilak peptidy MCT (Nutritek Group, Russie)

Tutteli-Peptidi (Valio, Finlande)

Frisopep (Frise, Hollande)

Nutrilak GA thérapeutique et prophylactique (Groupe Nutritek, Russie)

HiPP GA 1 et GA 2 (HiPP, Autriche)

Humana GA 1 et GA 2, Humana GA 0 (Humana, Allemagne

Préventive NA GA (Nestlé, Suisse)

Un effet positif doit être attendu au plus tôt 3-4 semaines après le début de l'utilisation de mélanges spécialisés..

Il est important de noter que le niveau de tolérance («résistance», absence d'allergie) aux protéines du lait de vache (CMP) est atteint chez 80 à 90% des enfants à l'âge de 3 ans, cependant, 10 à 20% des enfants ne peuvent tolérer la CMP à l'âge de 3 ans, et chez 26% les manifestations d'allergie au lait peuvent persister jusqu'à 9-14 ans.

Lors de l'introduction d'aliments complémentaires, il est nécessaire de ne pas se précipiter sur le moment, de suivre strictement toutes les règles de l'alimentation complémentaire. Il s'agit d'une introduction progressive (en commençant par 1/4 de cuillère à café), nous introduisons seulement 1 produit pendant 5-7 jours, et seulement ensuite essayons d'introduire le suivant. Le moment de l'introduction des aliments complémentaires pour les enfants de la première année de vie souffrant d'allergies alimentaires (par rapport aux enfants en bonne santé): Produits Conditions d'introduction des aliments et des repas (mois de vie)

enfants en bonne santé enfants souffrant d'allergies alimentaires *

Jus de fruits et de baies 9-10 11-12

Purées de fruits 5-6 6-7

Curd 6 Non attribué

Yolk 8 Non attribué

Purée de légumes 5-6 6-7

(sans lait ajouté)

Huile végétale 7-8 9-10

(sur mélange de soja ou hydrolysat de protéines)

Beurre 7-8 8-9

Purée de viande 9-10 10-12

Produits laitiers fermentés 8-9 9-10

(avec une légère sensibilisation

aux protéines du lait de vache)

Biscottes, biscuits 7 8

Pain de blé 8 9

(pains de deuxième année, "Darnitskiy")

Poisson 10 Non attribué

* Prise en compte de la tolérance individuelle des produits

Ici, tous les produits sont divisés en trois groupes: allergénicité potentielle élevée, moyenne et faible..
Les noms de produits sont classés par ordre alphabétique.

Avec l'aide de cette assiette, vous pouvez faire un menu pour les mères qui allaitent et pour les bébés, principalement la diathèse. MAIS! CONSIDÉRER LA POSSIBILITÉ DE RÉACTIONS INDIVIDUELLES.

Ne prenez donc pas ce tableau comme un guide d'action, mais comme une information pour la réflexion..

Vous trouverez également ci-joint une planche sur les réactions croisées aux produits alimentaires et quelques règles pour préparer des aliments complémentaires pour les enfants diathèses.

Tableau récapitulatif des aliments présentant différents niveaux d'allergénicité potentielle.

Haute:

Avocat
Boissons alcoolisées
Ananas
Des oranges
Pastèque
Aubergine
Bouillons: viande, poisson et champignons
jambon
les raisins
Boissons gazeuses
Moutarde
Grenades
Grenades
Pamplemousse
Champignons
OIE

Champignon de levure: certains types de fromages, épices, vinaigre, lait enrichi, kéfir, boissons laitières additionnées de malt, yaourts, pain de blé, seigle, craquelins, choucroute, sauce tomate, fruits secs, bière, levure de bière, saucisse, jambon pour le petit déjeuner, ainsi que des médicaments - vitamines B à base de levure, antibiotiques d'origine fongique (pénicilline, lincomycine, tétracycline).

la mûre
Frit: viande, poisson, légumes, etc..
Légumes verts
fraise
Céréales: Évitez les saucisses, les viandes pour petit déjeuner, les saucisses, les tartes, les sauces, les fromages fondus garnis de céréales, les flocons de blé, le blé germé, le pain à la farine de blé, les crêpes, les gaufres, les tartes, les gâteaux, les pâtisseries, les nouilles, les pâtes, légumes avec sauces à la farine épaisse, casseroles, puddings, bonbons au chocolat.
Caviar
dinde
Yaourts
Cacao
Choucroute
Kvass
Kéfir aux fruits
kiwi
fraise
Saucisses
Nourriture en boîte
Viandes fumées
café
Crèmes
Poule
Citrons
Oignon
Mayonnaise
Framboise
Mangue
Mandarines
Marinades
Mon chéri
Lait
Carotte
Crème glacée
Argousier
Des noisettes
Les pêches
Poivre
Poivron
Bière
Gâteaux

Additifs alimentaires: colorants, arômes, émulsifiants ou conservateurs. Par exemple, les arômes se trouvent dans la gomme à mâcher, les fruits congelés, le glaçage, les congelés

desserts laitiers, bonbons, saucisses, sirops. Une forte détérioration de l'état chez certaines personnes est observée lors de la consommation d'aliments contenant le colorant tartrazine, une substance qui donne une couleur jaune. De nombreux fruits (bananes, pommes, poires, oranges, tomates) sont récoltés bien avant de mûrir et traités avec de l'éthylène, un produit pétrolier qui accélère la maturation. Les additifs soufrés (métabisulfite) sont utilisés pour conserver les aliments, les boissons et les médicaments. Glutamate monosodique - un agent aromatisant utilisé dans de nombreux aliments préemballés.

Lait caillé aux agrumes
Épices
Blé
Un radis
Un radis
Seigle
Un poisson
Ryazhenka
Betterave
Pâte au beurre
Céleri
Cassis
Soja (soja et mélanges de soja)
Fromage, en particulier les variétés fermentées et molles telles que l'Adyghe ou le Suluguni, i.e. non pasteurisé
Gâteaux
Le vinaigre
canard
Raifort
Kaki
Ail
Chocolat
Pommes - variétés rouges
Des œufs

Moyenne:

Airelle
Cerise
Du boeuf
Pois
Sarrasin
Pommes de terre
Canneberge
lapin
Blé
L'avoine
Poivre vert
Riz
porc
groseilles rouges
Myrtille
Rose musquée

Faible:

brocoli
Poire - variétés vertes
Petit pois
Zucchini
chou blanc
Lait fermenté: acidophilus, kéfir, bifikefir, bifidok, fromage cottage
Compotes
la viande de cheval
Groseille à maquereau
Xylitol
Abricots secs
Concombres
Patissons
orge perlée
Millet
Huile végétale (tournesol, olive, etc.)
Navet
salade
Prunes - variétés jaunes
Groseille blanche
Beurre fondu
Citrouille (couleurs claires)
Haricots verts
Rendez-vous
Fructose
choufleur
thé
Cerise douce - blanche et jaune
Pruneaux
épinard
Pommes aigres-douces

Réactions croisées possibles entre différents types d'allergènes

Lait de vache:

Lait de chèvre, produits contenant des protéines de lait de vache, bœuf, veau et produits à base de viande, laine de vache, préparations enzymatiques à base de pancréas de bovins

Kéfir (levure de kéfir):

Champignons de moisissure, variétés de fromages de moisissure (roquefort, brie, dor-blue, etc.), pâte à levure, kvas, antibiotiques pénicilline, champignons
Un poisson:
Poissons de rivière et de mer, fruits de mer (crabes, crevettes, caviar, homards, homards, moules, etc.), aliments pour poissons (daphnies)

Oeuf:

Viande et bouillon de poulet, œufs et viande de caille, viande de canard, sauces, crèmes, mayonnaise avec inclusion de composants d'oeuf de poule, oreillers en plumes, médicaments (interféron, lysozyme, bifilis, certains vaccins)

Carotte:

Persil, céleri, b-carotène, vitamine A

Fraise:

Framboise, mûre, cassis, airelle

Pommes:

Poire, coing, pêche, prune, pollen de bouleau, aulne, absinthe

Pommes de terre:

Aubergines, tomates, poivrons verts et rouges, paprika, tabac

Noix (noisettes, etc.):

Noix d'autres variétés, kiwi, mangue, farine de riz, sarrasin, flocons d'avoine), graines de sésame, graines de pavot, pollen de bouleau, noisette

Cacahuète:

Soja, bananes, fruits à noyau (prunes, pêches, etc.), pois verts, tomates, latex

Bananes:

Gluten de blé, kiwi, melon, avocat, latex, pollen de plantain

Agrumes:

Pamplemousse, citron, orange, mandarine

Betterave:

Épinards, betteraves sucrières

Légumineuses:

Arachides, soja, pois, haricots, lentilles, mangue, luzerne

Prune:

Amandes, abricots, cerises, nectarines, pêches, cerises sauvages, cerises, pruneaux, pommes

Kiwi:

Banane, avocat, fruits à coque, farine (riz, sarrasin, avoine), sésame, latex, pollen de bouleau, graminées céréalières
——

Considérations culinaires pour les enfants souffrant d'allergies alimentaires.

Lors de la préparation de plats d'un régime hypoallergénique, il est nécessaire de respecter strictement les caractéristiques du traitement technologique des produits. Ainsi, pour éliminer les éventuels pesticides, les céréales sont trempées dans de l'eau froide pendant 10 à 12 heures..

Si l'enfant est allergique à l'amidon, ainsi qu'au début de l'introduction des pommes de terre dans l'alimentation de l'enfant, il est conseillé de faire tremper les pommes de terre pelées et finement hachées dans de l'eau froide ou une solution de chlorure de sodium à 1% pendant 12 à 14 heures. Cela aide à éliminer une partie de l'amidon et des impuretés indésirables. Tous les autres légumes préparés pour la cuisson sont conservés dans l'eau froide pendant 1 à 2 heures.
La viande est soumise à une double digestion pour une élimination plus complète des extraits. Pour ce faire, la viande est d'abord versée avec de l'eau froide, bouillie pendant 30 minutes, puis le bouillon est égoutté, la viande est à nouveau versée avec de l'eau froide et cuite jusqu'à ce qu'elle soit tendre..
Tous les aliments destinés aux enfants souffrant d'allergies alimentaires sont bouillis, cuits à la vapeur, cuits à l'étouffée ou cuits au four. Les aliments frits sont catégoriquement exclus: viande, poisson, légumes, etc. "

Tiré d'un message d'Irbis sur le thème Diathèse: manifestations, traitement, recherche de causes

Allergène F224 - graines de pavot, IgE (ImmunoCAP)

L'allergie au pavot est assez rare, en termes d'allergénicité, c'est un produit assez sûr, ne provoque presque jamais de réaction négative du système immunitaire. Les graines de pavot peuvent être un allergène potentiel, mais ont généralement une faible activité allergénique. Cependant, des cas de réaction allergique aux graines de pavot sont toujours possibles, avec une intolérance individuelle, les conséquences de leur utilisation peuvent être très graves.

Immunoglobulines spécifiques de classe E (IgE) aux graines de pavot.

Synonymes anglais

Allergène F222 - graines de pavot, IgE.

Immunofluorescence en phase solide (ImmunoCAP).

kU / l (unité kilo d'allergène par litre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne pas fumer dans les 30 minutes précédant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'allergie au pavot est assez rare, en termes d'allergénicité, c'est un produit assez sûr, ne provoque presque jamais de réaction négative du système immunitaire. Les graines de pavot peuvent être un allergène potentiel, mais ont généralement une faible activité allergénique. Cependant, des cas de réaction allergique aux graines de pavot sont encore possibles, avec une intolérance individuelle, les conséquences de leur utilisation peuvent être très graves. Le pavot se trouve dans les produits de boulangerie - petits pains, petits pains, biscuits. Souvent avec des réactions d'intolérance après les avoir mangés, on ne sait pas quel est l'allergène, des graines de pavot ajoutées ou de nombreux composants de farine avec beaucoup de gluten et des suppléments nutritionnels.

Les symptômes d'allergie peuvent apparaître dans les 3 à 5 minutes après le contact avec l'allergène, en règle générale, ils augmentent avec le temps et atteignent un maximum en 1 à 3 heures.Les symptômes allergiques comprennent des symptômes locaux (brûlure, démangeaisons, sensation de picotement et gonflement de la langue, des lèvres, du palais) et gencives, transpiration, éruptions cutanées près de la bouche, desquamation de la zone de la bordure rouge labiale, le soi-disant syndrome allergique oral) et manifestations générales. L'allergie est accompagnée d'urticaire avec des rougeurs, des brûlures et des démangeaisons caractéristiques. Les éruptions cutanées peuvent être de nature différente, le visage, l'estomac et la poitrine y sont les plus sensibles. Il peut également y avoir un nez qui coule, un mal de gorge, un gonflement, un essoufflement, des éternuements, de la toux, des yeux larmoyants et un gonflement des lèvres. Les personnes allergiques souffrant d'allergies alimentaires ont souvent des troubles gastro-intestinaux. Les cas difficiles peuvent être accompagnés de crises d'asthme, d'œdème de Quincke ou de choc anaphylactique.

Le but de cette étude est la détermination des IgE spécifiques à l'allergène du pavot par la méthode ImmunoCAP. Le diagnostic d'allergie utilisant la technologie ImmunoCAP se caractérise par une précision et une spécificité élevées, obtenues en détectant même de faibles concentrations d'anticorps IgE dans une très petite quantité de sang du patient. L'étude est basée sur la méthode d'immunofluorescence, qui permet d'augmenter la sensibilité plusieurs fois par rapport à d'autres méthodes de diagnostic. Dans le monde entier, jusqu'à 80% des déterminations d'immunoglobulines IgE spécifiques sont effectuées par cette méthode. Les diagnostics utilisant ImmunoCAP sont reconnus par l'OMS et l'Organisation mondiale des allergologues comme «l'étalon-or», car cette technique a prouvé son exactitude et la stabilité des résultats dans des études indépendantes.

À quoi sert la recherche?

  • Identification de la sensibilisation aux graines de pavot chez les enfants et les adultes;
  • détermination des causes possibles d'exacerbation d'une maladie allergique (rhinite / rhinoconjonctivite allergique, asthme bronchique, dermatite atopique, urticaire, choc anaphylactique, angio-œdème, troubles gastro-intestinaux).

Quand l'étude est prévue?

  • Si vous suspectez une allergie au pavot chez les patients;
  • lors de l'examen de patients présentant des manifestations cliniques de réactions allergiques (éruptions cutanées, angio-œdème, rougeur et sensation de brûlure dans la bouche, gonflement des paupières, larmoiement, éternuements, congestion, rhinorrhée, toux, essoufflement, bronchospasme, nausées, vomissements, diarrhée) après avoir consommé des produits contenant des graines de pavot ;
  • s'il est impossible de réaliser des tests cutanés.

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence: 0,00 - 0,35 kU / l.

Les raisons de l'augmentation du résultat:

  • sensibilisation au pavot.

Raisons d'un résultat négatif:

  • manque de sensibilisation à cet allergène;
  • limitation ou exclusion à long terme du contact avec l'allergène.
  • Cette étude est sans danger pour le patient par rapport aux tests cutanés (in vivo), car elle exclut le contact du patient avec l'allergène. La prise d'antihistaminiques et les caractéristiques liées à l'âge n'affectent pas la qualité et l'exactitude de l'étude.
  • Immunoglobulines E totales (IgE) dans le sérum
  • Fadiatop (ImmunoCAP)
  • Fadiatop pour enfants (ImmunoCAP)
  • Allergène F4 - farine de blé, IgE
  • Allergène F79 - gluten (gluten), IgE

+ détermination d'immunoglobulines spécifiques de classe E à d'autres allergènes

Qui attribue l'étude?

Allergologue, gastro-entérologue, dermatologue, pédiatre, thérapeute, médecin généraliste.

L'allergie au pavot indique une sensibilité au pollen, aux noix et au sarrasin

Les blagues sur les petits pains aux graines de pavot comme source de drogue ne sont pas fiables: en fait, les graines de pavot ne contiennent pas d'opiacés, ce qui est devenu la raison de l'interdiction de cultiver cette plante en Ukraine. Mais il y a un grain de vérité dans la blague: le pavot peut être dangereux pour la santé. Après tout, il existe une allergie au pavot, qui se développe parfois instantanément..

Facteurs de réactions allergiques aux graines de pavot

Cependant, l'hypersensibilité au pavot est rare. Un petit nombre de ces cas ont été signalés ces dernières années. Cependant, les médecins polonais notent une augmentation du nombre de personnes allergiques aux graines de pavot..

Dans le même temps, presque tous les patients allergiques au pavot présentaient une sensibilité concomitante aux noix, en particulier aux noisettes (noisettes), qui a été confirmée par des tests cutanés et des IgE spécifiques dans le sérum..

Comme les graines d'autres plantes, y compris les graines et les noix, les graines de pavot contiennent plusieurs protéines allergènes..

Premièrement, il s'agit de Pap s 17 kDa, homologue, c'est-à-dire similaire au principal allergène du bouleau Bet v 1. En raison de cette similitude, la sensibilité au pavot survient chez les personnes sensibilisées au pollen de bouleau, car le pollen est ici le principal allergène. De plus, les personnes sensibilisées aux graines de pavot sont exposées au pollen des céréales..

Les protéines Pap s 34 kD et Pap s profiline ont également été retrouvées dans le pavot. Ce dernier appartient à l'un des types les plus courants de protéines allergènes végétales..

Les profilines se trouvent dans chaque cellule végétale et 75% d'entre elles sont structurellement similaires - même chez les représentants d'espèces non apparentées.

Cependant, la réactivité croisée des allergènes communs du pavot s'étend principalement aux parents proches: d'autres types de pavot, souvent décoratifs, ainsi que la chélidoine (Chelidoniummajus).

Cette plante médicinale, comme le pavot, appartient à la famille du pavot (Papaveracea). Par conséquent, il n'est pas souhaitable pour les personnes sensibles aux allergènes du pavot d'utiliser des médicaments contenant de la chélidoine..

En outre, une allergie aux graines de pavot est souvent observée chez les patients sensibilisés à la farine de seigle et au blé. En outre, il existe des cas connus d'allergie croisée au pavot et au sarrasin, ainsi qu'au pavot et aux pois chiches..

Symptômes d'allergie au pavot

Dans de nombreux cas, les manifestations allergiques de sensibilité au pavot se développent instantanément et peuvent avoir divers degrés de gravité. Ceux-ci inclus:

Réactions systémiquesAnaphylaxie, y compris l'anaphylaxie induite par l'exercice
Manifestations de la peau et des muqueusesœdème angioneurotique;
exacerbation de la dermatite atopique;
eczéma;
érythème généralisé (rougeur de la peau);
exanthème (éruption cutanée);
gonflement et / ou rougeur du visage;
démangeaisons des mains et des pieds;
rhinoconjonctivite;
gonflement de la gorge;
urticaire, y compris généralisée;
syndrome d'allergie buccale - gonflement de la membrane muqueuse de la bouche et / ou du larynx, démangeaisons dans la bouche et la gorge
Symptômes du tractus gastro-intestinaldouleur abdominale;
la diarrhée;
douleur épigastrique;
la nausée;
vomissement
Symptômes du système respiratoireasthme;
toux,
dyspnée;
respiration sifflante;
détresse respiratoire - œdème pulmonaire, détresse respiratoire et hypoxie

Allergie aux graines de pavot: diagnostic et traitement

L'allergie au pavot peut être diagnostiquée par un test sanguin d'immunoglobulines IgE spécifiques. Et la méthode de diagnostic la plus informative, qui vous permettra d'identifier les allergènes croisés, sera le test moléculaire ALEX.

L'allergie au pavot, comme tout autre aliment, nécessite tout d'abord une protection contre les manifestations de la maladie. Pour ce faire, vous devez éviter de manger des graines de pavot et des produits en contenant..

Cela s'applique principalement à la confiserie et aux produits de boulangerie. Il y a des cas où de fortes réactions allergiques se sont produites après avoir mangé un gâteau ou une glace aux graines de pavot. De plus, les aliments et cosmétiques contenant de l'huile de pavot doivent être évités..

Lorsqu'une allergie aux graines de pavot présente des symptômes bénins, les antihistaminiques peuvent aider à les surmonter..

Ceux qui ont subi des crises d'anaphylaxie devraient avoir une pompe à adrénaline avec eux. Cet appareil ne peut être prescrit que par un médecin - après consultation et établissement d'un diagnostic précis.

Allergie au pavot: causes, symptômes et que faire

Les allergies au pavot sont rares. Les médecins notent que les graines de pavot sont des aliments sûrs qui ne provoquent presque jamais de réaction négative du système immunitaire..

Malgré cela, des cas de réaction allergique aux plats avec l'ajout de graines de pavot se produisent toujours. De plus, si une personne utilise des petits pains ou des petits pains aux graines de pavot, il est assez difficile de diagnostiquer le type exact de manifestations allergiques en raison du grand nombre de produits de boulangerie. Cependant, des précautions particulières doivent encore être prises, car l'état de santé ultérieur en dépend largement..

Raisons d'allergie au pavot

Les allergies alimentaires surviennent généralement chez les enfants de moins d'un an. Il est important de noter qu'une réaction négative de l'immunité est déclenchée par des protéines végétales et animales, au contact desquelles le corps humain est capable de produire des anticorps spécifiques, les histamines. Cependant, le pavot est également un allergène potentiel, il est donc conseillé aux jeunes mères d'éviter ce produit pendant l'allaitement..

Il convient de noter qu'une faible immunité et une prédisposition héréditaire entraînent souvent des réactions allergiques indésirables. À cet égard, il est recommandé de prendre en compte la prédisposition génétique et d'essayer d'améliorer le fonctionnement du système immunitaire..

L'allergie au pavot est également une cause fréquente de réactions allergiques de type croisé. La maladie suggère le schéma suivant pour le développement de déviations indésirables du système immunitaire: initialement, une personne a une réaction accrue à certains aliments, mais par la suite une réaction à des aliments ayant une composition protéique similaire se produit. Des réactions de pavot peuvent survenir si une personne est sensible aux noix, aux graines de sésame, aux céréales, aux fruits exotiques, au pollen d'arbre.

Compte tenu des causes présumées d'une réaction possible, il est possible de comprendre ce qui cause la détérioration de la santé et la meilleure façon d'agir dans de telles situations..

Symptômes

Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent assez rapidement. Une heure après avoir consommé des graines de pavot suffit souvent.

Le patient présente les symptômes d'allergie indésirables suivants:

  • Sensation de picotements et de brûlure dans la bouche.
  • Gonflement de la membrane muqueuse des lèvres, de la langue.
  • La nausée.
  • Vomissement.
  • Troubles du système digestif.

De plus, les adultes présentent souvent des manifestations cutanées causées par une allergie au pavot:

  • Petite éruption cutanée accompagnée de démangeaisons sévères.
  • Urticaire.
  • Dermatite allergique atopique.
  • Œdème prononcé.

Dans les formes sévères d'allergies, des symptômes tels que l'étouffement, l'œdème de Quincke peut se développer. Dans de telles situations, il existe un risque particulier pour la vie du patient..

Les femmes qui allaitent doivent être conscientes que l'allaitement de leur bébé peut les exposer à des allergies au pavot. Dans ce cas, le bébé présente souvent une diathèse, qui affecte généralement le front, le menton, les joues et parfois les plis du corps et de la peau. Si le bébé réagit plus vivement, la réaction allergique devient perceptible et peut entraîner d'autres effets indésirables..

Fonctions de diagnostic

Il est impossible de poser un diagnostic précis à la maison, par conséquent, si vous soupçonnez une allergie, il est recommandé de consulter un médecin expérimenté pour des examens.

La méthode principale est un test sanguin pour déterminer la concentration d'immunoglobuline de type E (f224). Une telle analyse est fiable, vous pouvez donc confirmer la présence ou l'absence d'allergie au pavot..

Il est important de noter que la mesure diagnostique est absolument inoffensive pour une personne allergique, vous pouvez donc consulter un médecin sans aucun problème pour poser un diagnostic précis..

Options de traitement

Dans de nombreuses situations, un traitement symptomatique est nécessaire pour éliminer les signes d'une réaction allergique. Pour cela, des médicaments modernes sont utilisés..

Habituellement, les médecins prescrivent les médicaments suivants pour traiter une réaction au pavot:

  • Antihistaminiques (Zotex, Edem, Diazolin, Suprastin). Il suffit souvent de prendre un comprimé une fois par jour. La durée du cours doit être de 3 à 5 jours.
  • Sorbants pour un nettoyage accéléré du corps de l'allergène. Habituellement, du charbon actif ou Enterosgel est prescrit.
  • Pour éliminer les éruptions cutanées et les démangeaisons, prenez un gel ou une pommade à l'hydrocortisone.
  • Les allergies sévères nécessitent des corticostéroïdes, qui ne doivent être pris que sous étroite surveillance médicale.

La prévention

La tâche principale de la prévention des allergies est le rejet complet de l'utilisation des graines de pavot, qui ne devraient pas être contenues même dans les produits finis. Le contrôle de l'alimentation doit être maintenu non seulement à la maison, mais également dans tous les établissements de restauration.

Les mères qui allaitent devraient introduire soigneusement le pavot dans leur alimentation pendant l'allaitement. Cela est dû au souci de la santé du nourrisson, qui doit être protégé du développement indésirable de réactions allergiques aux aliments..

L'allergie au pavot est rare. Souvent, les graines de pavot sont utilisées avec succès dans la cuisine pour améliorer les caractéristiques de saveur des produits de boulangerie et pour fournir des nutriments supplémentaires dont presque tous les gens ont besoin..